A SUIVRE...

A SUIVRE... - Abraham Lincoln, Vampire hunter

Que la traque commence...

Le temps est à la tombée des masques, à l’assassinat des faux-semblants, à la destruction des réputations, à la montée des thèses conspirationnistes). A la sodomie à sec et sans consentement, comme si toute autre forme d’amour était soudainement impossible. Comme si le filtre de l’esprit critique était devenu une condition sine qua non pour accepter le monde qui nous entoure. Les rumeurs continuent d’alimenter les discussions de fanatiques emmitouflés devant leurs milliers de vidéos Youtube pré-enregistrées contenant toutes dans leur intitulé le mot "clash" ou un assimilé. Kennedy a-t-il réellement été assassiné ? Elvis swinguerait-il encore sur une plage de Bora Bora ? Michaël Jackson s’amusait-il avec des marmots dans son Neverland ? DSK est-il ou pas le nègre d’Octave Mirbeau pour son Journal d’une femme de chambre ? Et, dernièrement, Abraham Lincoln a-t-il un jour réellement chassé les vampires ?

Contrairement aux débats rigolards alimentés par une certaine presse plus si "pipeul" que ça et aux médiatico-clowns négationnistes, antisionistes, bref misanthropes, Seth Grahame-Smith, quand il émet des thèses aussi farfelues, lui, c’est juste pour la gaudriole. Abraham Lincoln, Vampire hunter, publié en mars 2010, touche en effet aux coulisses de la vie d’homme politique et d’homme-citoyen du seizième président des États-Unis. Partant d’un journal intime - et donc, secret - qui aurait atterri dans ses mains, l’auteur retrace, de son enfance à sa mort, l’existence obscure de Lincoln qui, après avoir perdu sa maman assassinée par un vampire revanchard, décide de prendre les armes et de mener secrètement une cabale anti-suceurs de sang. "Il y a quelques années, juste avant le bicentenaire Lincoln, une nouvelle biographie du président sortait chaque semaine", explique l’auteur. "C’était aussi l’époque de la folie Twilight. Inévitablement, il y avait donc dans les librairies une table consacrée aux vampires à côté de celle dévolue à Lincoln. J’avais sous les yeux les deux ingrédients de mon futur livre."

Plutôt bien reçu par la critique américaine, le livre ne tarde pas à susciter l’engouement de Tim Burton (Charlie et la chocolaterie, Big fish) qui co-produit avec sa société le film, aux côtés de celle de Timur Bekmambetov (Wanted, Nightwatch, Daywatch), réalisateur du projet. Sous le haut de forme présidentiel, Benjamin Walker (Mémoires de nos pères), rompu aux rôles de chefs d’état puisqu’il incarnait déjà Andrew Jackson, le septième président ricain dans un spectacle musical intitulé Bloody Bloody Andrew Jackson. Son épouse, Mary Todd, est incarnée par Mary Elizabeth Winstead, vue dans Destination finale 3, Boulevard de la mort et Scott Pilgrim et Henry Sturgess, le compagnon d’armes de Lincoln empruntera les traits de Dominic Cooper (Mamma mia !, Captain America), tandis que le chef des vampires sera interprété par Rufus Sewell (Vinyan, L’illusionniste). Autant dire que la tribune présidentielle est bien garnie.

Pour ce qui est de l’adaptation, Bekmambetov et son scénariste, Simon Kinberg (Jumper, Sherlock Holmes, Mr and Ms. Smith) travaillent en étroite collaboration avec l’auteur du roman afin que la transposition reste la plus fidèle possible. Pourtant, quelques différences devraient exister entre les deux matériaux : le personnage de Lincoln se veut plus humain, plus maladroit, la vision du métrage épousant totalement le caractère taciturne de l’illustre président qui pouvait se montrer extrêmement mélancolique et fermé dans sa carrière politique et plus guilleret lorsqu’il enfilait la robe - pourtant austère - de la justice. Deux facettes d’un illustre personnage qui renvoient à l’incroyable maestria de Grahame-Smith qui allie avec art la fiction la plus absurde et une rigueur historique hallucinante.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage