BIFFF 2014

BIFFF 2014 - L’excellence du thriller coréen

Cold Eyes et Intruders, figure de proue de l’industrie...

Depuis quelques années, le BIFFF a lancé une compétition thriller et le Pays du Matin Calme n’y est sans doute pas pour rien. La Corée a en effet prouvé au fil d’oeuvres monumentales qu’elle était plus que jamais l’eldorado du genre, entre J’ai rencontré le Diable, A Bittersweet Life, The Chaser ou les films de Park Chan-wook.

Si ce dernier et Kim Jee-woon font office d’orfèvres en la matière, le développement d’une véritable industrie nationale permet chaque année à quelques seconds couteaux d’émerger. Parmi ceux-ci, Young-Seok Noh, auteur d’Intruders, et le tandem Jo Ui-seok/Kim Byung-seo, responsable de Cold Eyes, ont fait le bonheur des spectateurs du BIFFF hier.

Certes moins inspirés que les canons du genre, Intruders et Cold Eyes sont la preuve ultime que le cinéma coréen est en plein essor car, même en livrant des ensembles moins impressionnants, il parvient à surprendre et surtout à jouer avec une certaine excellence avec une tension croissante et un rythme échevelé.

Au niveau tension, Intruders se permet d’ailleurs une petite originalité puisque celle-ci provient, une fois n’est pas coutume, du héros lui-même et est par la suite développée avec brio par Young-Seok Noh qui joue par ailleurs d’un sous-texte politique angoissant et parsème son oeuvre d’un certain humour noir.

Cold Eyes, lui, est de facture plus classique et ressemble à s’y méprendre à un crossover entre Julie Lescaut et Les Experts. Cités comme cela, ces exemples ne font pas miroiter une grande oeuvre mais si l’on y ajoute la traditionnelle qualité de mise au Pays du Matin Calme, un rythme hautement appréciable et la mise en lumière d’une brigade policière très spéciale, on obtient une nouvelle petite claque. S’appuyant sur un casting très convaincant, ce remake du hongkongais Eye in the Sky, produit par Johnnie To, surpasse largement l’original. Plus de punch, plus d’action et de grandes qualités dans la caractérisation des personnages en font un ensemble qui se tient et qui tutoie à certains moments les plus beaux exemples du génie coréen en matière de thriller. Un méchant un peu plus retors et badass aurait sans doute permis au film de titiller le rang de petit chef d’oeuvre.

Quoi qu’il en soit, la Compétition Thriller de ce BIFFF 2014 est encore très relevée et les Coréens n’y sont une nouvelle fois pas pour rien...

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Suspiria
2018
affiche du film
Cam
2018
affiche du film
Halloween
2018
affiche du film
The Night Comes for Us
2018
affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage