BIFFF 2014

BIFFF 2014 - Opening

Une grande, une immense famille...

C’était l’impatience qui était maîtresse hier à Bruxelles, juste derrière la gare centrale au vu et au su des touristes, qui se demandaient un peu ce qu’une troupe pareille faisait à une telle heure de l’après-midi face au Bozar.

Eux, ce sont les habitués du BIFFF, grande famille qui a ses rituels et qui, surtout, durant une quinzaine de jours (si pas plus pour certains), mange, boit, rêve, dort et vit entièrement pour le festival de leur coeur. Leur arrivée remarquée au Bozar symbolise à elle seule le plaisir que les aficionados de l’événement bruxellois ont à se retrouver d’année en année, à boire des coups et à disserter sur le passé, le présent et l’avenir du cinéma fantastique.

Autant vous dire que ce plaisir est partagé par bien des fidèles, dont votre humble serviteur, qui, à 16 heures, déjà battait le pavé alors que l’ouverture des portes était prévue pour 19 heures. Une envie irrépressible sans doute, une foi en l’ami qui, lui aussi, arrivera plus tôt, histoire de s’enquiller un premier godet ou lâcher une première vanne à la mode du BIFFF. Quel que soit son groupe d’appartenance, le BIFFF c’est donc ça : une grande famille qui, contrairement à la plupart, prend plaisir à se retrouver une fois par an avec les cousins éloignés pour un grand banquet.

Le banquet est bien entendu filmique dans ce cas avec quelques pépites qui devraient naître sur les écrans dès aujourd’hui, notamment avec The Machine à 20h30. Avec des Trolls pour s’abreuver, des amis pour rire et de la péloche pour se nourrir, la fête sera totale. Notre beau BIFFF est revenu et, non, il n’a toujours pas changé : il s’agit du paradis.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017
affiche du film
La Femme la plus assassinée du monde
2018
affiche du film
Trench 11
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage