BIFFF 2014

BIFFF 2014 - Sur un air de disco

Discopath a fait danser la salle...

Discopath, plus qu’un nom, un concept ! Avec un titre pareil, Renaud Gauthier a fait mouche dans les festivals du Monde entier malgré des reviews pas toujours très avenantes. Récemment allumé par la critique au Festival de Gerardmer, le métrage était pourtant à ne pas manquer hier soir au BIFFF.

Sous des airs de gros délire, Discopath est en effet tout autre chose : une véritable plongée dans l’univers du disco et surtout des années 70-80. Fort d’un costume design parfait et surtout de nombreux clins d’oeil à une époque encore sacrée pour beaucoup de biffeurs, le film de Renaud Gauthier brille aussi par son incroyable bande originale. L’efficacité du métrage vient d’ailleurs du mélange assez intéressant entre le disco et une bande son parfois presque carpenterienne qui, chaque instant, distille un peu plus une ambiance qui faisait le charme des films d’antan.

Discopath est d’ailleurs une oeuvre ultra-référentielle puisque l’on y retrouve pêle-mêle les influences de Carpenter, de William Lustig et de son fabuleux Maniac, qui y est pour beaucoup dans l’atmosphère poisseuse de l’ensemble, mais aussi de quelques séries en vogue à la fin des 70’s (Les rues de San Francisco et Drôles de Dames pour ne citer que ces deux titres).

L’oeuvre n’est certes pas exempte de tout reproche, notamment au niveau de sa construction parfois à la limite du compréhensible ou de sa partie québéco-québécoise souvent teintée d’un comique excessif, mais l’ensemble se tient et donne lieu à quelques scènes de haut vol. Quelques scènes lesbiennes et un meurtre stromboscopique font par ailleurs figure de séquences d’excellence.

La réussite de ce Discopath en terres bruxelloises est aussi due au public du BIFFF qui s’est trémoussé, a tapé dans les mains et a vibré au son de la bande originale. Et que dire du sermon du prêtre, repris en choeur par une partie de l’assistance, ce qui a déclenché un fou-rire général lors du final ? Pas de doute, cette séance de 22 heures restera l’un des moments forts de cette trente-deuxième édition.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Halloween
2018
affiche du film
The Night Comes for Us
2018
affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage