BIFFF 2018

BIFFF 2018 - 36 bonnes raisons de ne pas manquer l’événement

Rater un anniv’ sous le prétexte "J’peux pas, j’ai piscine", nombre d’entre nous l’avons déjà fait. Sauf que là, nous parlons du BIFFF, cette véritable institution qui, dans quelques jours, fête - c’est le cas de le dire - ses 36 printemps. Un anniversaire qui se voudra bien entendu haut en couleurs et en films décalés mais qui fera aussi la part belle à de nombreuses innovations.

36 piges, c’est (au moins) 36 bonnes raisons de fréquenter l’événement bruxellois avec assiduité sous peine de manquer des moments mémorables. Nous vous avons donc listé de manière non-exhaustive 36 faits qui seront sans nul doute marquants.

Le BIFFF 2018, ce sera :

* Le formidable esprit de camaraderie des retrouvailles de l’ouverture

* La (ou plutôt LES) Trolls de l’amitié après la séance d’ouverture

* La projection du dernier Pascal Laugier, Ghostland, un film d’ouverture comme on les aime

* Parce que, bon, en avril, faut pas de se découvrir d’un fil, donc autant se mettre au chaud dans les magnifiques salles du Bozar

* La première européenne de Mercy Christmas, une péloche ricaine qui va balancer du lourd et permettre aux spectateurs de revivre la magie des fêtes.

*La présence d’un stand Séma Éditions, un éditeur belge qui fait la part belle à la littérature de l’Imaginaire

* Les nombreuses animations menées par les troupes TaKaPa et Puck Company, qui égaieront la salles, le bar et ses alentours

* La projection de Trauma, le nouveau film choc de Lucio Rojas en guise de séance de minuit qui devrait en choquer plus d’un

* La folle ambiance de la Fantastic Night, son Maitrank, ses amusements enfantins, son bruit qui résonne encore de l’année dernière

* Parce qu’une Fantastic Night qui commence par un le retour de Victor Crowley (Butcher) himself, ça ne peut que t’envoyer du boyau dans la face

* Pour la présence de Lloyd Kaufman, président du Jury International, dans les couloirs du BIFFF, c’est un moment qui vaudra de l’or

* Tout comme le fait de découvrir son Return to Return to Nuke ‘Em High AKA Vol. 2, tout ça sur grand écran et en première belge

* Pour voir les invités se prêter au jeu de la chansonnette sur scène. UNE CHAAAANSSSSOOOOONNNN !!!!!

* Pour assister à la Masterclass de Guillermo Del Toro, véritable légende du fantastique récemment oscarisé

* Parce qu’avec Caducea et Fugazi, deux courts métrages présentés hors-compétition, vous aurez la preuve que le cinéma de genre belge pullule de qualités

* Pour voir Damien Taymans, notre bien-aimé rédac’ chef, et son équipe de journalistes se prendre une pillule par des Neymar zombifiés et surexcités lors du match des ZomBIFFF’lympics

* Parce que ce même événement aura lieu en présence et sera parrainé par Lloyd Kaufman lui-même (et Dieu sait s’il en connaît un rayon en créatures putrides !)

* Car le Bal des Vampires, qui en sera à sa 31ème édition le 7 avril, se tiendra dans le Bozar pour la première fois, plus précisément dans le prestigieux Hall Horta

* Ce même Hall abritera le retour du Fantasy & Manga Market, événement qui était devenu une tradition du temps de Tour & Taxis et qui attirait des collectionneurs de tout poil

* Pour l’étonnante galerie de personnages hauts en couleurs fréquentant les lieux avec assiduité depuis de nombreuses années.

* Pour la présence, pour la première fois, de films à découvrir dans des casques VR et de manière totalement gratuite, comme le Muse de Jaume Balaguero ou encore le Hurricane Gangster d’Olivier Beguin. Une expérience de réalité virtuelle à ne surtout pas manquer !

* Parce que, désormais, les traditionnels Gaming Madness Days s’étaleront sur l’ensemble du festival et auront une zone bien spécifique et réservée.

* Car les ZombiFFF’lympics sont une bulle d’oxygène pour la Capitale et un moment privilégié pour les employés stressés

* Pour le "petit matin" - bon, OK, il sera midi - des Fantastic Shorts qui permet aux familles des réalisateurs de découvrir la bonne ambiance de l’événement mais aussi aux habitués les plus chevronnés de se croiser, les yeux mi-clos (et on ne parle pas que d’Alan), encore scotchés par les séances tardives de la veille mais impatients de découvrir les dernières créations des copains

* La seconde du BIF Market qui, comme l’année dernière, attirera sans aucun doute du très beau monde et débouchera sur de nouveaux projets de production d’envergure.

* La projection de courts complètement dingues dans la désormais traditionnelle séance Court Mais Trash

* Pour l’incroyable richesse de la programmation en terme de films asiatiques qui font de ce BIFFF un incontournable du domaine

* La présence de Richard et de son stand DVD, d’une richesse incomparable et proposant des prix très honnêtes

* Parce qu’avec 12 avant-premières mondiales et 13 avant-premières européennes, les organisateurs ne se sont pas moqué de nous et ont été débusquer quelques petites pépites découvertes sur le tard.

* Pour la compétition Body Painting qui prendra place en salle 1 le dimanche 8 avril sur le coup de 15h30

* Pour le retour du Boulevard du Polar, activité littéraire qui avait beaucoup plus à de nombreuses personnes l’an dernier (les 13 et 14 avril)

* Pour la formidable rétrospective Kim Jee-woon en salle 3 qui permettra aux spectateurs de (re)découvrir les incontournables du cinéaste, de J’ai rencontré le Diable à 2 soeurs en passant par Le Bon, La Brute et le Cinglé

* Parce que les diverses masterclass, un brin éclipsées par celle de Del Toro, vaudront le détour : entre celle sur le VR et le genre et celle sur Deon Meyer

* Pour l’éclectisme des séances de minuit qui, cette année encore, risquent de s’avérer délirantes et où il y en aura pour tous les goûts.

* Pour le western Five Fingers for Marseilles, parce que, même en Belgique, ils seront "A jamais les premiers"

* Les métrages dévolus au jeune public le dernier jour car il n’est jamais trop tôt pour partager sa passion (et qu’en plus, c’est toujours bien de dire à son ou sa conjoint(e) qu’on prend en charge le moutard).

(Raisons invoquées par Quentin Meignant)

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage