BIFFF 2018

BIFFF 2018 - Présentation du jury international

Alors que le BIFFF a débuté depuis quelques jours désormais, il est temps de faire la lumière sur certains invités et aussi certaines compétitions.

Plusieurs compétitions sont ainsi organisées, comme à l’accoutumée : Thriller, Critique, 7ème Parallèle, courts-métrages, européenne et internationale. C’est à cette dernière que nous allons nous intéresser, et plus particulièrement au Jury qui la compose.

La présidence sera cette année assurée par l’américain Lloyd Kaufman, figure iconique du cinéma de genre et créateur de la société de production indépendante Troma entertainment, que les amoureux du cinéma gore décalé connaissent particulièrement bien. Une soixantaine de films en tant que producteur, une trentaine en tant que réalisateur et de nombreux rôles en tant qu’acteur (participant régulièrement à des caméos), il est clair que le septuagénaire est une bête de travail. C’est en 1985 que la consécration arriva pour la société Troma, avec la sortie du mythique The Toxic Avenger, parodie hilarante des films de super-héros et mettant un scène le fragile Melvin, technicien de surface dans un club de fitness. Son apparence maigrichonne faisant de lui la risée des dandys musculeux qui fréquentent l’endroit, il n’est pas étonnant que notre fluet personnage n’ait encore jamais trempé son chicon. Suite à un rinçage contraint et forcé dans un fût de produit toxiques, Melvin va se transformer en une hideuse créature au grand cœur et aux pectoraux développés ; mais malgré tout assoiffée de vengeance. S’il fallait garder une œuvre totalement représentative du côté loufoque et éminemment second degré de Lloyd Kaufman, ça serait bien évidemment The Toxic Avenger.
Le choix d’une présidence expérimentée pour le Jury international de cette trente-sixième édition, Macron peut aller se rhabiller, nous on préfère Lloyd.

L’équipe qui aura la lourde tâche de décerner le Corbeau d’Or, se composera par ailleurs de Julia Ducournau jeune et pétillante parisienne, réalisatrice de la dérangeante production franco-belge Grave en 2016, grâce à laquelle elle obtint de nombreux prix et un accueil du public particulièrement chaleureux. Cette dernière ne risque donc pas de faire de syncope lors de l’une ou l’autre projection.

Seconde touche féminine de ce Jury international, en la personne de Stéphanie Crayencour. Cette jeune actrice Bruxelloise, qui a à son actif plus de dix longs-métrages (elle fît ses débuts dans le rôle d’Astrée dans Les Amours d’Astrée et de Céladon d’Eric Rohmer) ainsi que plusieurs interprétations théâtrales.

Dernier et non des moindres à venir compléter ce Jury fort sympathique : l’excellent Laurent Lucas, dont l’humilité est à la hauteur du talent. Acteur aux nombreuses facettes, il a notamment brillé par ses interprétations très personnelles et pleines d’émotions dans Calvaire, Alleluia, Contre-Enquête, Dans Ma Peau ainsi que Rires et Châtiments.

Benoit Levenkron (Aka Adam Korman)

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage