BIFFF 2019

BIFFF ON STREAM - 7 reasons to run away

Damien TaymansGIF

Le métrage affiche dès sa première séquence sa volonté de refuser les conventions, de déconstruire les protocoles pour parvenir au cœur de l’animal qui sommeille dans l’individu. Un objectif souvent atteint même si, faute à la forme du florilège, 7 reasons ne comporte pas que des morceaux d’anthologie. Cependant, il faudrait peut-être voir dans cette tentative une sorte de salut pour la comédie espagnole qui rivalise d’ingéniosité pour tirer le maximum de situations improbables (voir la quasi entièreté de la filmo de de La Iglesia) mais qui patine souvent lorsqu’il s’agit d’étirer le concept sur une heure et demie.

Roxane de Quirini

S’annonçant comme une critique sociale de la société occidentale actuelle, 7 reasons to run away s’avère inégale et trop bavard. On s’ennuie devant les dialogues à rallonge alors que le pitch de départ semblait attractif. L’idée de chacun des sketches avait du potentiel mais celui-ci n’a malheureusement pas été exploité à sa juste valeur et le public finit par trouver le temps très long.

Sébastien Brunclair

Vous avez vu et aimé Los relatos salvajes (Les nouveaux sauvages en VF), le féroce film à sketches sorti en 2014 ? Très bien, maintenant imaginez un ersatz raté (le premier segment excepté) et sans aucun mordant à force de surligner ses intentions : je vous présente 7 reasons to run away. Rarement un film aura aussi bien porté son titre.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage