BIFFF 2018

BIFFF ON STREAM - Errementari

Quentin Meignant

Sans doute la réussite la plus inattendue de ce BIFFF 2018 ! Sous des dehors de nanar à deux balles dans sa première partie, Errementari parvient à se rendre agréable par sa mise en forme lorgnant vers le gothique et un panel de personnages très attachant. La dernière partie, un brin bouffonne mais surtout visuellement époustouflante en appelle au de la Iglesia des débuts. Une oeuvre mémorable donc !

Benoit Levenkron

Premier film pour Paul Urkijo Alijo dans le cadre du projet Frontières (ancien BIFFF Market), que personne n’attendait mais qui au final a fait l’effet d’une bombe. Tourné avec le budget minime de 3 millions de dollars dans une VO Basque qui sied à merveille aux films démoniaques, cette petite perle pleine d’humour subtil augure à ce jeune réalisateur plein de talent (ainsi qu’à son équipe) une carrière plus que glorieuse.

Damien Taymans

Ce que le cinéma d’Alex de la Iglesia était il y a vint ans.

Sébastien Brunclair

Quelle claque ! Peu engageant lors des premières minutes, le premier film (on a du mal à le croire) de Paul Urkijo Alijo se bonifie de scène en scène et contourne les pièges qui pourraient à chaque instant le faire passer du côté nanar de la force. Au contraire, on se retrouve au final avec une œuvre à la maîtrise visuelle totale et à l’humour inattendu et salvateur. On le répète : quelle claque !

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage