30 ANS DU BIFFF

BIFFF ON STREAM - Father’s Day

Samuël TubezGIF

Un bon (film !) Troma, outrancier et bien con comme il faut. Les prochains travaux de son réal, Jeremy Gillepsie, seront à suivre du coin de l’œil.

Quentin Meignant

Un Troma très estimable qui brille notamment par quelques séquences gores réussies et, surtout, par la puissance de sa bêtise. Sans un final très long, il aurait pu constituer le film de minuit parfait.

Alan Deprez

Extrêmement bavard et long, la dernière production Troma se révèle indigeste et d’un vide sidéral, si ce n’est quelques visions gratinées (effets gores volontairement cheap, nudités généreuses, etc.) - c’est le strict minimum venant d’eux ! 1 étoile pour cette excellente BO synthétique au parfum 80’s, rappelant par moments du Carpenter (en mode mineur).

Damien Taymans

Entre de longs tunnels de dialogues, on perçoit quelques fulgurances qui rappellent les meilleures heures de la Troma. C’est bien... mais c’est violent... mais c’est bien

Seb Lecocq

Un Troma dans la moyenne partagé entre purs moments de folie déviante et ennui poli. Le film aurait été beaucoup plus efficace amputé d’une bonne vingtaine de minutes et monté de façon plus énergique. Il s’en dégage une belle ambiance old school portée par une bande son eighties.

Seb Brunclair

Hyper-violent,gore, crade,déjanté… Pas de doute, on est chez Troma.
Malgré un final qui tire en longueur, c’est bête, méchant, jouissif et
ça fait foutrement du bien par où ça passe (pour le spectateur, pas
pour les pauvres victimes du Fuchman).

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage