Festival de Bruxelles (BIFFF)

BIFFF ON STREAM - Hellgate

Damien Taymans

Hellgate accumule tous les écueils du genre fantomatique (du jump scare à tire-larigot, des dialogues délicats avec les spectres, des "Tu me vois, tu me vois presque plus") et se voit miné par choc des cultures (acteurs confirmés face à des Thaïs récitant à grand peine leurs dialogues, esthétique asiat empli d’effets américains). La porte peut définitivement se refermer...

Quentin Meignant

Dans la famille déjà-vu, on vous demande le fils honteux. Le voilà ! Hellgate est un ersatz de tout ce qui se fait de pire en matière d’esprits. Problèmes de mise en scène à foison, découverte tronquée de la culture asiatique et acteurs principaux imbuvables, le film n’existe que par quelques paysages... massacrés par une photo atroce !

Seb Brunclair

Mou, bourré de clichés et mené sans conviction par un Cary Elwes en sosie capillaire de Dave, Hellgate aura au moins le mérite de battre le record du compte à rebours le plus invraisemblable jamais vu au cinéma (« la porte se referme dans 7 minutes, faites vite », tu parles…).

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018
affiche du film
The Room
2019
affiche du film
Pokémon: Détective Pikachu
2019
affiche du film
Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage