BIFFF 2019

BIFFF ON STREAM - Killer Weekend

Damien Taymans

Killer Weekend capitalise surtout, au-delà des situations burlesques, sur sa galerie de bras cassés pour susciter le spasme zygomatique : du beau-père ancien soldat qui se gargarise de ses exploits et est excité face à ce fubar (titre original - comprenez "merdier innommable") au futur époux fébrile en passant par le responsable du paintball un peu excessif, le métrage regorge d’individus marginaux qui perdent ou retrouvent leurs facultés dans ce milieu hostile. Le tout, saupoudré d’humour so british, débouche sur un carnage sans nom. Le cahier des charges est complet...

Roxane de Quirini

Au départ intrigant, Killer Weekend devient rapidement ennuyant. Certes l’idée du weekend survival entre pote sur fond d’attaque zombie charmait, mais le film tourne très vite en rond. Entre l’impression de déjà-vu et les incohérences qui brûlent les yeux, l’oeuvre devient lassante voire barbante. Petite mention tout de même pour Danny Kirrane dont l’interprétation permet à Killer Weekend d’avoir une étoile.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage