BIFFF 2018

BIFFF ON STREAM - Memoir of a Murderer

Samuël Tubez

Un thriller solide, nanti d’un scénario bien ficelé, d’une interprétation admirable et d’une photo léchée. Même s’il ne s’élève pas encore au niveau de ses confrères Kim Jee-woon et Na Hong-jin à cause de quelques longueurs qui amoindrissent la puissance du récit, Won Shin-yeon (The Wig) est à suivre de près. Sans nul doute le favori de la compétition thriller de cette cuvée 2018 !

Damien Taymans

Après le Parkinson chez Daoust, direction l’Alzheimer. Ce thriller sud-coréen au high-concept se glisserait presque dans le panier des derniers chefs-d’œuvre du genre au pays du Matin calme (I Saw the Devil, The Chaser, Memories of Murder) grâce à l’interprétation incroyable de son comédien principal. Mais le métrage accuse quelques longueurs et le réalisateur a la fâcheuse idée d’étirer à l’excès son final.

Quentin Meignant

Un thriller coréen qui fait évoluer son intrigue de manière originale par le prisme de la maladie d’Alzheimer. La scénarisation parfaite des trois quarts du film vient malheureusement se heurter à un final à rallonge et aux multiples rebondissements pas toujours utiles.

Alan Deprez

L’œuvre de Won Shin-yeon ne parvient jamais véritablement à sortir de l’ombre de ses glorieux aînés (I Saw the Devil et The Chaser en tête) ou à s’extirper de la masse des thrillers coréens, malgré son pitch très intéressant (un meurtrier perdant de plus en plus la boule s’oppose à un jeune serial killer, qui a réussi à charmer sa fille). L’ensemble est un peu trop lisse que pour nous embarquer vers des chemins tortueux, où l’âme humaine démontre toute sa noirceur.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017
affiche du film
La Femme la plus assassinée du monde
2018
affiche du film
Trench 11
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage