BIFFF 2019

BIFFF ON STREAM - One Cut of the Dead

Quentin Meignant

Grosse déception pour ma part ! 30 premières minutes sublimement bis et hilarantes suivies d’un gros ventre mou lui-même suivi de 30 nouvelles minutes dépeignant l’envers du décor des 30 premières avec des gros gags qui tachent et un humour très facile.

Damien Taymans

Cette péloche, tournée en huit jours montre en main avec une équipe réduite (certains acteurs n’hésitent à pas à jouer les assistants pour nettoyer le plateau notamment), transpire l’amour du septième art, plus encore celui du genre. Dérangeante comme une bourrasque puis revigorante comme une fine brise, l’oeuvre est un coup d’essai devenu coup de maître, une oeuvre humaine dans ses qualités comme ses défauts qui tient le pari de divertir tout en déclamant une passion folle pour le cinoche. Chronique terminée, coupez !

Sébastien Brunclair

Peut-être le seul "feel good movie" de ce festival, One cut of the dead débute comme un nanar zombiesque en plan séquence avant d’évoluer vers une lettre d’amour au cinéma et aux équipes qui donnent tout ce qu’elles ont pour nous vendre du rêve. Difficile de ne pas en ressortir avec un gros sourire aux lèvres.

Roxane de Quirini

Voici l’ovni du festival. L’oeuvre commence sur un mauvais plan séquence de pas moins de 37 minutes. Le temps est long. Accrochez-vous. La suite parvient à rattraper et même à faire oublier ce premier tiers. C’est drôle, fin, surprenant, une vrai belle surprise qui sera un bon candidat au prix du public.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage