30 ANS DU BIFFF

BIFFF ON STREAM - One Way Trip

Damien Taymans

Faisant fi du folklore suisse et de la température locale, One way trip s’enfonce dans le Jura comme s’il s’agissait d’une quelconque étendue sylvestre américaine, autant pour prétendre décrocher quelques sésames à l’international que pour se montrer clairement in-Humains. C’est bien là qu’est l’os dans cet ersatz trop académique : même dans sa quête hallucinogène, qu’elle touche à son identité ou s’insinue dans le récit, la bande se transforme au mieux en un very bad trip...

Quentin Meignant NC

J’ai capitulé après deux grosses minutes : la 3D était trop foireuse pour un film tourné presque exclusivement dans le noir...

Seb Brunclair

Honteux. Voilà le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifier
cette chose. On se retrouve devant une copie quasi conforme (au twist
près) de Shrooms, slasher très mauvais qui pompait déjà Haute Tension.
Une repompe d’une repompe donc, où il n’y a absolument rien à sauver.
Et qu’on ne me parle surtout pas de la 3D, ridicule et absente durant
plus de la moitié du film (j’ai vérifié)
.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage