BIFFF 2019

BIFFF ON STREAM - Simetierre

Damien Taymans

Difficile d’égaler la formidable adaptation de Mary Lambert. Cependant, le script parvient à détourner certaines incohérences du matériau originel (l’opiniâtreté du père à enterrer tout le monde malgré les aléas de ces inhumations) et à varier en conservant un dénouement assez sombre mais il s’entête à reproduire pendant quasiment une heure la copie de Lambert sans offrir davantage de frissons. Mention spéciale pour la jeune Jeté Laurence.

Quentin Meignant

Une relecture bien de son temps qui multiplie les jump scares et autres joyeusetés du genre. Au premier abord assez inoffensif, Simetierre se multiplie par la suite sur le front de l’horreur pure et dure avec un certain brio. Hormis quelques exagérations visuelles (le cimetière en lui-même peut paraître ridicule) sans doute dues au surplus de budget, le tout se tient parfaitement jusqu’à un final qui parvient même à surprendre. Un luxe pour une oeuvre aussi connue que Simetierre !

Samuël TubezGIF

Malgré de légères variantes, ce Simetierre 2019 copie bien trop la structure et les gimmicks du film de Mary Lambert que pour être honnête. Ce dernier étant déjà une bonne adaptation du roman de Stephen King, on ne peut pas vraiment dire que la nouvelle cuvée soit imbuvable. D’autant qu’elle arbore une belle robe et qu’elle est servie avec savoir-faire. Mais elle manque franchement de personnalité pour rafraîchir nos gosiers de « connoisseurs ».

Benoit LevenkronGIF

Un énième remake à la manière de celui d’Evil Dead, tout à fait dispensable pour les fans du King ainsi que ceux de la version originale mais qui ravira néanmoins les plus jeunes spectateurs en manque de jump scares prévisibles.

Roxane de Quirini

Adapter un roman de Stephen King n’est pas une mince affaire. Entre le talent narratif de l’auteur et les œuvres cinématographiques qui ont déjà été proposées, Pet Semetary était un excellent candidat au gros flop. Il n’en est rien et c’est finalement un film plutôt bien ficelé qui s’offre aux spectateurs aguerris du Bifff. Les acteurs sont crédibles (surtout la petite Jeté Lawrence qu’il faudra garder à l’œil), la tension est maintenue sans trop de pause et les jump scares fonctionnent. Une réussite donc couronnée par un final des plus réjouissants.

Sébastien Brunclair

Durant sa première partie, on nous sert une adaptation soignée, très bien interprétée mais prévisible et sans grand intérêt pour les fans de la version de Mary Lambert. La suite, sans atteindre des sommets, est nettement plus réjouissante et se paie le luxe d’un final qui, s’il pourra diviser, s’avère sacrément couillu.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018
affiche du film
The Room
2019
affiche du film
Pokémon: Détective Pikachu
2019
affiche du film
Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage