30 ANS DU BIFFF

BIFFF ON STREAM - The Cabin in the woods

Samuël Tubez

Inégal, fun, malin, jusqu’au-boutiste, saignant, généreux et ultra-référentiel (parfois même jusqu’à en perdre sa propre identité), "Cabin in the Woods" débouche sur une orgie horrifique inespérée. Une excellente série B aux succulents relents 80/90’s et qui n’est pas sans nous rappeler la saveur d’un "Waxwork" et de sa suite, "Perdu dans le temps", encore plus déjantée.

Alan Deprez

Déconstruction en règle du survival à l’américaine - où des adolescents se retrouvent traqués au fond des bois, le film de Drew Goddard est une réflexion "méta" sur le genre, prétexte à une mise en abîme vertigineuse, portant nettement la patte du démiurge Joss Whedon (producteur et co-scénariste de la chose). Il ne ment pas lorsqu’il présente l’œuvre comme l’équivalent en son temps de Scream pour le slasher (bien que "The Cabin in the Woods" soit plus percutant que le film de Wes Craven, un brin trop cynique). Les deux hommes développent un concept brillant, qui tient en haleine tout du long et - pour ne rien gâcher - se montre d’une générosité totale envers le spectateur. Je n’en dis pas plus, sous peine de verser dans les spoilers. C’est tout simplement grandiose !

Damien Taymans

Un postulat de départ très malin qui vire à l’orgie monstrueuse dans son final. Une sorte de mix entre Le culb des monstres et Waxwork qui ressemble parfois - aïe - au Thirteen ghosts de Steve Beck. Inégal mais fun !

Quentin Meignant

Un scénario incroyable au service d’un spectacle de tous les instants. Démarrant comme un survival classique, The Cabin in the Woods parvient à surprendre par la suite en sortant des chemins balisés. Et quel final !

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage