30 ANS DU BIFFF

BIFFF ON STREAM - The Woman

Damien Taymans

The woman embarque le spectateur dans l’horreur, la vraie, celle redoutable et tangible qui menace de s’inviter chez vous à tout moment. Ne cherchez plus, c’est le film d’horreur le plus viscéral de la décennie.

Samuël Tubez

Non dépourvu de défauts (comédiens imparfaits, prépondérance de fondus, final un peu trop grand-guignolesque), Lucky McKee nous assène une vraie petite claque qui nous montre que l’horreur, la vraie, est bel et bien humaine.

Quentin Meignant

L’horreur bien réelle est la plus insupportable de toutes et Lucky McKee le prouve en quelques instants. Difficilement supportable moralement, The Woman brille aussi par quelques effets sanguinolents réussis et des séquences à couper le souffle. Un vrai bonheur !

Seb Lecocq

McKee déconstruit le rêve américain et signe un pamphlet jeté à la face de l’Oncle Sam. Sur papier c’est très bien, dans les faits, beaucoup moins. Très long, ennuyeux et plat avant un final qui vire au grand guignol. N’est pas Todd Solondz ou Sono Sion qui veut.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage