BIFFF 2015

BIFFF ON STREAM - True Love Ways

Damien Taymans

Passer de Der Ausflug à cette magnifique petite bombe hyper classieuse et dotée de dizaines d’excellentes idées... Seiler a dû consommer une substance revigorante, je vois pas d’autre explication

Quentin Meignant

Après un départ assez répétitif et catastrophique, Mathieu Seiler proposer une nouvelle fois ses tics de réalisations, déjà fort sympathiques sur The Outing, le tout en noir et blanc. L’anachronisme constant du récit, tant dans son traitement que dans les détails de décor et les objets utilisés, fait des merveilles, tandis que le cinéaste met en scène ses traumatisantes obsessions, le tout sur le ton d’un humour de plus en plus présent dans la seconde partie. Du très beau boulot !

Seb Brunclair

L’entame laisse craindre l’œuvre d’un auteur auto-satisfait, maîtrisée visuellement mais prétentieuse et dénuée d’un script digne d’intérêt ; le passif du réalisateur, coupable de l’affligeant The Outing, n’aidant pas à se sentir en confiance. Mais c’était sans compter sur un regain de forme formidable après la première demi-heure et le charme d’Anna Hausburg, le tout évoluant en partie de cache-cache cruelle et jouissive.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage