Critique de film

pub

Backtrack

"Backtrack"
affiche du film

Un psychothérapeute souffre de cauchemars qui le perturbent. Des étranges visions le conduisent à sa ville natale où il est persuadé d'avoir à résoudre un mystère oublié depuis des décennies.

pub


Trailer - Backtrack (2015)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Backtrack - Rendez-vous en terrain connu
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2016

Le psychothérapeute Peter Brower revient aux Etats-Unis après une longue escapade en Australie où il a fondé un foyer avec femme et enfant. Enfin, presque puisque sa fille unique est décédée voici un an. Affaibli et torturé, Brower reprend du service et tente comme il peut d’aider ses patients. Mais le cap qu’ils ont à passer est des plus sévère : bloqués dans le passé, ces derniers sont convaincus que Reagan est toujours au pouvoir et que le prochain chef-d’œuvre à venir n’est autre que Dirty Dancing. Pas plus crétin qu’il n’en a l’air, le thérapeute comprend que cette équipe de passéistes psychotiques ont unilatéralement passé l’arme à gauche et veulent lui faire passer un message...

Adrien Brody, après avoir communié avec un gigantesque gorille dans King Kong, en compagnie d’aliens vénères (Predators) ou pas (Splice) et coursé un serial killer dans Giallo, se coltine désormais une palanquée de fantômes, façon Sixième sens. Abandonnant rapidement la thérapie destinée aux autres pour le plaisir de la propre introspection, Brody revient sur les terres de son passé pour tenter de trouver des réponses aux multiples questions qui se posent à lui. Un retour aux sources (comme l’annonce le titre) provoquant la réouverture de plaies qu’il pensait cautérisées et la révélation de secret enfouis depuis l’adolescence. Au fil de cette enquête aussi molle celles menées par l’inspecteur Barnaby, les langues se délient et les pièces du puzzle se replacent, au gré de coupures de presse soigneusement conservées et de flash-back grossièrement insérés.

Oscillant entre le film de fantôme (quelques essais de jump scares ratés au compteur) et l’enquête policière (une fliquette se trouve versée de façon saugrenue dans l’histoire), Backtrack cherche en vain sa voie et s’égare à force de tergiverser entre les genres et les sous-intrigues. A ce petit jeu du scénar’ malin, Michael Petroni se vautre prodigieusement, rappelant au passage qu’il était le signataire entre autres de La Reine des Damnés et du Rite, deux productions de sinistre mémoire. Négligeant tous ses atouts (jusqu’à cantonner Sam Neill au rôle de second couteau quasi invisible), le scénariste/réalisateur livre un film ultra-convenu formellement à l’écriture douteuse. Un retour aux sources (du genre), après l’adaptation très inspirée de La Voleuse de livres, plutôt loupé...


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 53578 photo 53577 photo 53576
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Hellboy
2019
affiche du film
Five Fingers for Marseilles
2017
affiche du film
The Unthinkable
2018
affiche du film
Deadtectives
2018
affiche du film
Iron Sky 2 : The Coming Race
2019
affiche du film
American Animals
2018
affiche du film
Simetierre
2019
affiche du film
In Fabric
2018
affiche du film
Domestik
2018
affiche du film
Aniara
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage