BIFFF 2013

Bandes-annonces du BIFFF 2013 : 5 avril, jour 4

23 mars 2013 | Par : Quentin Meignant

Du très très lourd au programme !

Durant un festival comme le BIFFF, il y a toujours des jours avec et des jours sans. Ce 5 avril fera sans aucun doute possible partie de la première catégorie et il faudra être en forme pour s’enfiler les nombreuses péloches d’exception qui y seront proposées.

Outre le Méliès d’Or de l’année passée, l’étonnant Vanishing Waves, des valeurs sûres comme Antiviral, le film-événement du rejeton de David Cronenberg, A Fantastic Fear of Everything, la nouvelle comédie de Simon Pegg, Modus Anomali, de l’excellent Joko Anwar, et une seconde projection de l’espagnol The End seront au programme.

Cerise sur le gâteau, Frankenstein’s Army, dernier arrivé de la programmation mais surtout auréolé d’une fameuse réputation, débarquera avec ses zombies nazis pour une séance de minuit qui s’annonce dantesque.

PRÉSENTATION DES OEUVRES DE LA SALLE 1

18h00

BERSEK : THE GOLDEN AGE ARC 2 : THE BATTLE OF DOLDREY

Réalisateurs : Toshiyuki Kubooka et Michael Sinterniklaas

Pays : Japon

Quoi de mieux qu’un anime japonais pour lancer une soirée dans la bonne humeur ? C’est sans doute ce que se diront les curieux qui se rendront à cette projection dans la grande salle. Profitant de sa place centrale dans Bruxelles, le BIFFF risque bien d’attirer un public différent pour cette séance qui s’annonce comme une belle découverte pour tous les impies.


20h30

A FANTASTIC FEAR OF EVERYTHING

Réalisateurs : Crispian Mills et Chris Hopewell

Pays : Royaume-Uni

Compétition Méliès

Tout simplement énorme, la programmation d’A Fantastic Fear of Everything lors de ce BIFFF 2013 risque de faire couler pas mal d’encre et de salive de la part des nombreux fans de Simon Pegg, comédien phare rendu célèbre par ses mimiques et son duo avec Nick Frost.

Cette fois, l’acteur officie seul dans cette oeuvre qui fait d’office partie des favorites dans l’obtention du Méliès d’Argent 2013 qui sera décerné en fin de festival. Mais quoi qu’il en soit, la bande-annonce ci-dessous suffira déjà pour vous convaincre !

A Fantastic Fear of Everything suit Jack (Simon Pegg), un auteur de livres pour enfants désireux de se tailler une place dans le monde du cinéma. Ainsi, il a écrit un scénario inspiré de la vie et des crimes des tueurs en série de l’époque victorienne. Ce travail a affecté lourdement sa psyché et il est désormais habité par la peur du meurtre. Lors d’une soirée particulièrement effrayante, il est convaincu d’être assailli par des enfants choristes, un fantôme inconnu et les femmes de la buanderie locale, lieu central de sa paranoïa.


23h00

GHOST SWEEPERS

Réalisateur : Shin Jung-Won

Pays : Corée du Sud

Compétition Internationale

Shin Jung-Won, le réalisateur de Chaw, comédie horrifique vaguement agréable, est de retour et désire visiblement s’imposer définitivement sur la scène internationale en participant à la compétition du BIFFF.

Dans son pays, tout le monde croit en tout cas en lui au vu des importants moyens qui lui ont été offerts pour réaliser son Ghost Sweepers. Un blockbuster coréen diffusé à 23h ? Il n’y a que dans la très riche programmation du BIFFF qu’une telle chose soit possible. Et on s’en réjouit !

Ghost Sweepers met en scène une réunion d’exorcistes, shamans et autres chasseurs de fantômes les plus réputés de Corée à Uljin. En effet, depuis 70 ans, une malédiction frappe l’île, hantée par un esprit malveillant, le plus féroce que la Corée du Sud n’ait jamais connu, mais personne n’a jamais réussi à purifier les lieux. La journaliste Chan Yeong est envoyée pour couvrir l’évènement. Une fois au village, les exorcistes sont plutôt mal accueillis et leur rituel tourne mal avec l’intervention de l’esprit frappeur. La majorité décide alors de repartir sur le continent. Les cinq meilleurs exorcistes dont le célèbre maître Park ainsi que la journaliste vont rester sur place afin d’enquêter sur l’affaire et de chasser cet esprit pour de bon.


01h00

FRANKENSTEIN’S ARMY

Réalisateur : Richard Raaphorst

Pays : Pays-Bas

Attention, séance-buzz ! Celui qui n’y sera pas aura peut-être manqué le moment le plus remarquable du festival, tant au niveau de l’ambiance que du sujet qui y est traité ! En effet, les nazis sont encore de retour dans les travées du BIFFF et cela risque de faire très très mal.

Comme à l’époque de la projection du remarquable Dead Snow, le public deviendra donc dingue sous les coups de boutoirs de zombies fascistes qui, de l’avis de tous, sont du plus bel effet. Gore et délire en perspective !

L’action de Frankenstein’s Army prend place dans les derniers jours de la Seconde Guerre Mondiale… Un réalisateur, persuadé que le pire est passé, se sent l’envie de suivre une patrouille d’éclaireurs de l’armée russe. Durant l’expédition, la patrouille reçoit un appel de détresse et se retrouve dans une église abandonnée et des choses vraiment pas catholiques qui sortent du sol : de véritables monstres de guerre, mi-hommes mi-machine, harnachés avec la grosse artillerie nazie, sortis tout droit de l’imagination malade d’un certain Docteur Frankenstein.

PAS DE BANDE-ANNONCE DISPONIBLE


PRÉSENTATION DES OEUVRES DE LA SALLE 2

14h00

THE END

Réalisateur : Jorge Torregrossa

Pays : Espagne

Compétition Méliès

Récemment prix du jury au Festival de Gerardmer en compagnie de l’excellent Berberian Sound Studio, le The End de Jorge Torregrossa a tout de la grosse cylindrée en vue de l’obtention du Méliès d’Argent.

The End met en scène le rassemblement d’amis qui ne se sont plus vus depuis des années. Cette rencontre a lieu dans une maison isolée dans les montagnes espagnoles. Si rien ne semble avoir changé et que les moments de délire se multiplient, un épisode trouble du passé ne tarde pas à refaire surface et à hanter les participants à ce qui devait être une fête...


16h00

THE MAN FROM THE FUTURE

Réalisateur : Claudio Torres

Pays : Brésil

Auteur il y a quelques années de l’excellent Redeemer, Claudio Torres est un réalisateur à tenir en haute estime. Dès lors, voir une oeuvre tout public du metteur en scène brésilien débarquer au BIFFF est aussi étrange que réjouissant, preuve que les programmateurs du festival savent faire preuve d’éclectisme.

The Man from the Future suit Zero, un scientifique brillant, mais malheureux parce qu’il a été humilié publiquement il y a 20 ans et a perdu du coup l’amour de sa vie, Helena. Un jour, un accident avec l’une de ses expériences le propulse dans le passé. Il va tenter de changer le cours de l’histoire...


18h00

MODUS ANOMALI

Réalisateur : Joko Anwar

Pays : Indonésie

Compétition Septième Parallèle

Joko Anwar n’est pas un inconnu des habitués du BIFFF puisqu’il y était venu voici quelques années présenter son très convaincant Kala : Dead Time. Depuis, le sympathique réal a pris du galon, comme l’ensemble du cinéma indonésien, et ses oeuvres ne restent guère inédites longtemps dans nos contrées.

Il était donc logique que les organisateurs du BIFFF s’attardent sur l’éventuelle pépite que représente Modus Anomali et la présentent dans la section Septième Parallèle, histoire, pourquoi pas, d’encore donner du lustre à ce qui se transforme petit à petit comme l’un des eldorados du cinéma asiatique.

Modus Anomali suit un homme, parti à la base avec sa femme et ses enfants pour se ressourcer à la campagne, qui va devoir subir une série d’épreuves avant de pouvoir retrouver sa famille, enlevée et dissimulée...


20h00

ANTIVIRAL

Réalisateur : Brandon Cronenberg

Pays : Canada

Compétition Septième Parallèle

On a beau être le "fils de" et exceller dans le même domaine que son papa de manière totalement indépendante : Brandon Cronenberg en est en tout cas la preuve vivante.

En effet, le fils du grand maître David Cronenberg a largement fait ses preuves ces dernières mois avec son Antiviral, sans doute l’une des oeuvres dont les médias dévolus au cinéma de genre ont le plus parlé. Raison de plus pour les retardataires de le découvrir au BIFFF...

Antiviral a pour personnage principal Syd March, un employé d’une clinique spécialisée dans la vente et l’injection de virus ayant infecté des célébrités. Mais il vend aussi ces échantillons pour son propre compte, à de puissantes organisations criminelles. Sa méthode pour déjouer les contrôles de la clinique : s’injecter les virus à lui-même... Porteur de du dernier germe, mortel, ayant infecté la star Hannah Geist, Syd devient une cible pour les collectionneurs...


22h00

VANISHING WAVES

Réalisatrice : Kristina Buozyte

Pays : Lituanie

Compétition Septième Parallèle

Petit hommage rendu par les organisateurs du BIFFF aux célèbres Méliès décernés chaque année, la projection de Vanishing Waves pourrait aussi être un beau cadeau fait aux spectateurs à la recherche d’une esthétique parfaite.

Étonnamment sacrée Méliès d’Or face aux grosses cylindrées comme Malveillance ou Iron Sky en octobre dernier lors du Festival de Sitgès, l’oeuvre de Kristina Buozyte ne laissera pas indifférent, c’est certain. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, elle fait d’ores et déjà partie des gros noms de la sélection Septième Parallèle.

Pour rappel, le pitch de Vanishing Waves est le suivant : Avez-vous déjà rêvé d’être à l’intérieur d’un autre corps et de vivre une expérience fusionnelle avec l’âme qui y habite ? Lukas décide de participer à un projet scientifique de ce genre. Il se retrouve ainsi projeté dans l’âme d’une certaine Aurora, plongée quant à elle dans le coma. Lukas découvre l’univers intérieur fascinant de la jeune femme, qui mène une vie dans son propre corps sans savoir qu’elle est y enfermée. Loin des restrictions de la réalité, Lukas et Aurora vont donner libre cours à leurs instincts primaires, se complaisant dans ce fantasme virtuel. Le retour à la réalité sera difficile pour le jeune homme...


01h00

100 BLOODY ACRES

Réalisateurs : Cameron Cairnes et Colin Cairnes

Pays : Australie

Si le public de fin de soirée risque de n’avoir d’yeux que pour le très attendu Frankenstein’s Army, on espère néanmoins pour le très sympathique 100 Bloody Acres qu’il sera néanmoins suivi avec toute l’attention et la verve des spectateurs du BIFFF.

100 Bloody Acres suit Reg et Lindsay Morgan qui travaillent dans la filière du sang organique et des engrais à base d’os. Afin de combler une grosse commande, ils ont besoin d’un approvisionnement frais de leurs ingrédients pour faire fonctionner le hachoir à viande. Par chance, Reg fait la rencontre de deux jeunes hommes et une femme dont le véhicule est tombé en panne. Une manne providentielle pour leur commerce...

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage