BIFFF 2013

Bandes-annonces du BIFFF 2013 : 6 avril, jour 5

25 mars 2013 | Par : Quentin Meignant

Le jour de la nuit...

La grande tradition de la Fantastic Night s’imposera en ce 6 avril aux biffeurs, toujours friands de son ambiance déjantée. On en oublierait presque dès lors que cette journée sera elle aussi de premier ordre au niveau de la programmation et que de nombreuses pépites s’offriront aux festivaliers.

La place sera tout d’abord faite aux enfants avec Moon Man et In the Name of Sherlock Holmes, deux oeuvres qui ne manqueront pas d’attirer les familles, public qui tranchera carrément avec celui qui le suivra. En effet, Here Comes the Devil sera synonyme de retour d’Adrian Garcia Bogliano, le bonhomme derrière la délirante projection d’I’ll never die alone voici quelques années.

La journée vaudra aussi pour le célèbre ZomBIFFF Day & Night, procession zombiesque dans les rues de Bruxelles suivie de la projection de Zombie Fever, comédie horrifique russe qui devrait faire travailler les zygomatiques. Entre Afterparty et Haunting in Georgia, le choix ne sera pas simple par la suite mais, en attendant la nuit (et quelle nuit !), les spectateurs se farciront volontiers un petit échauffement vocal, quel qu’il soit.

PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 1

15h30

WAR OF THE WORLDS : GOLIATH 3D

Réalisateur : Joe Pearson

Pays : USA, Japon, Malaisie

Les japonais ne sont plus les seuls à exceller dans l’art du manga. Alors que d’autres pays asiatiques s’y mettent, notamment la Corée, avec des oeuvres franchement significatives, le domaine de l’anime s’ouvre aussi à d’autres horizons. Pour preuve, la diffusion de War of the Worlds : Goliath 3D, fruit d’une collaboration entre le Japon, les USA et la... Malaisie, devrait permettre aux fans du genre de se repaître d’un spectacle de qualité.

Le pitch de War of the Worlds : Goliath 3D est le suivant : 1899 : les Martiens arrivent sur la Terre afin de voir s’il y fait bon vivre. Une centaine de millions de morts plus tard, ils repartent à cause d’un satané germe qui les empêche d’asseoir leur domination. 1914 : Theodore Roosevelt dirige l’A.R.E.S., une sorte de section de commandos d’élite créée dans le but de faire le ménage si des extra-terrestres désiraient revenir de manière peu amicale. Mais voilà la guerre entre humains éclate. Les Martiens décident donc de profiter de cette Première Guerre mondiale pour organiser leur come-back.


18h00

The Between

Réalisateur : Giorgio Serafini

Pays : USA

Compétition Internationale

La programmation de The Between au sein de la compétition internationale aurait pu en laisser certains circonspects. Mais lorsque l’on apprend qu’Isabelle Fuhrman, qui avait fait flipper l’assistance du BIFFF en 2010 avec le Corbeau d’Or Esther, fait partie de la distribution et que la photographie est des plus soignées, il n’y a guère de quoi s’étonner. Certes, The Between fait office de petite cylindrée du concours mais celle-ci pourrait justement surprendre son monde...

The Between a pour personnage principal Chris, à peine sorti de prison et qui doit subir une opération. Il a envie de recoller le puzzle familial en emmenant Michelle et Nick faire du camping sauvage. Mais voilà, la forêt qui les accueille est en fait du genre à pêcher les démons intérieurs du moindre promeneur...


20h30

THE HAUNTING IN GEORGIA

Réalisateur : Tom Elkins

Pays : USA

Première internationale

On a beau dire ce que l’on veut sur son prédécesseur, Haunting in Connecticut, The Haunting in Georgia (ben oui, fallait bien changer d’état !) demeure bel et bien très attendu sous nos latitudes. Dès lors, c’est une véritable prouesse pour les organisateurs du BIFFF de pouvoir compter dessus, en avant-première internationale qui plus est !

The Haunting in Georgia suit la famille Wyrick qui emménage dans une maison au lourd passé, au coeur de la Géorgie. Ils découvrent bientôt qu’il ne sont pas les seuls à avoir élu domicile dans la vieille bâtisse. Une entité venue des entrailles de la demeure menace tous ceux qui ont le malheur de se retrouver sur son chemin...


PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 1

10h00

MOON MAN

Réalisateur : Stephan Schesch

Pays : France, Allemagne, Irlande

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt et même très tôt en ce jour du 6 avril avec la projection, dès 10 heures du matin, de Moon Man, un film d’animation aussi intitulé Manneke Maan, titre qui parlera sans doute plus au public bruxellois.

La séance, qui devrait être assez "intime" et surtout s’adresser aux familles, permettra aux impies de découvrir le BIFFF qui, plus que jamais, table sur sa localisation désormais centrale dans Bruxelles.

Moon Man suit Jean de la Lune qui s’ennuie tout seul sur la Lune. Il décide de visiter la Terre. Un jour, il s’accroche à la queue d’une comète et atterrit chez nous. Le Président du Monde, persuadé qu’il s’agit d’un envahisseur, le pourchasse. Pour lui échapper, Jean de la Lune va devoir compter sur les enfants et ses amis…


14h00

IN THE NAME OF SHERLOCK HOLMES

Réalisateur : Zsolt Bernath

Pays : Hongrie

Le cinéma de genre provenant d’Europe de l’est nous a souvent choqué ces dernières années avec quelques oeuvres inclassables et parfois très éprouvantes. Le cinéaste hongrois Zsolt Bernath entend en tout cas prouver le contraire en réunissant l’équipe de See No Evil pour offrir un... divertissement familial intitulé In the Name of Sherlock Holmes.

Si, chez nous, ce sera l’occasion pour Fred Pizzoferrato de découvrir un inédit d’un domaine qu’il connaît sur le bout des doigts, il fera sans doute bon être dans la salle au vu d’une bande-annonce qui attirera petits et grands.

In the Name of Sherlock Holmes suit le jeune Watson qui, chaque année durant les grandes vacances, se fait maltraiter par les voyous du coin. Mais cette fois, un étrange personnage dénommé Holmes va venir à la rescousse et donner une leçon aux brutes susnommées. Watson est encore loin de se douter que le jeune Holmes turbine aux mystères insolvables… Et, justement, des fugues répétées d’enfants semblent l’intriguer.


16h00

HERE COMES THE DEVIL

Réalisateur : Adrian Garcia Bogliano

Pays : Mexique

Réalisateur qui connaît déjà le BIFFF pour y avoir vu quelques une de ses oeuvres projetées et parfois franchement chahutées, l’argentin Adrian Garcia Bogliano progresse au fil des ans, comme en attestent les nombreux articles des médias à l’internationale.

Son Here Comes the Devil pourrait donc ne pas être le pétard mouillé qu’avait constitué I’ll Never Die Alone, proposé au public du BIFFF voici quelques années et qui avait fait fuir pas mal de spectateurs.

Here Comes the Devil suit un couple qui perd ses enfants près de grottes lors d’un voyage à Tijuana. S’ils réapparaissent bien vite, ils semblent différents, quelque chose a changé en eux, quelque chose de terrible...


18h00

ZOMBIE FEVER

Réalisateur : Kirill Kemnits

Pays : Russie

Première internationale

Quoi de mieux pour clore le ZomBIFFF Day & Night qu’une bonne comédie à base de zomblards ? Rien, vous avez trouvé la réponse ! La position stratégique du film du russe Kirill Kemnits risque donc de ramener pas mal de monde dans la grande salle, d’autant que sa bande-annonce s’emploie à nous convaincre !

Le pitch est simple et devrait donner lieu à un bel étalage référentiel : Une météorite porteuse d’un virus zombie s’écrase en Russie au milieu d’une méga-fête...


20h00

TTHE LIABILITY

Réalisateur : Craig Viveiros

Pays : Royaume-Uni

Compétition Thriller

Chef op’ de premier ordre dans son pays, le britannique Craig Viveiros n’a eu aucune difficulté à réunir quelques grands noms pour son second long-métrage, le thriller noir The Liability. Entre Tim Roth et Peter Mullan, qui ont des ganaches comme on les aime, les spectateurs ne sauront guère où donner de la tête et ces deux noms devrait permettre au film de figurer en bonne position sur la liste des attentes de certains.

The Liability suit un jeune homme de 19 ans qui se retrouve embarqué malgré lui dans de sombres affaires et doit faire face à un redoutable tueur à gages, Roy.


22h00

Afterparty

Réalisateur : Miguel Larraya

Pays : Espagne

Première Mondiale

recevoir un film en première mondiale, c’est toujours un grand événement. D’autant plus lrsque celui-ci est espagnol et qu’il fait donc office de nouvel exemple du génie ibère en matière d’horreur. La séance de projection d’Afterparty devrait donc être l’un des grands moments du festival et une mise en jambe idéale avant d’aborder la Fantastic Night (ou la simple séance de minuit).

Afterparty suit Martin, le jeune premier d’une série télé à succès, Camp Blood, et l’une des plus grandes idoles du moment auprès des ados. Il n’a aucun scrupule à utiliser sa renommée pour sortir avec les filles et a gagné la réputation d’un bourreau des coeurs. Un matin, il se réveille et s’aperçoit qu’il est emprisonné dans une grande maison après qu’une fête sauvage s’y soit tenue la nuit précédente. Prises au piège à ses côtés, il y a trois filles avec lesquelles il a eu différentes rencontres la veille. Via un portable, à partir duquel ils ne peuvent pas appeler, ils reçoivent différentes vidéos. En les regardant, ils découvrent qu’ils ne sont pas les seuls enfermés dans la vaste demeure. Une amie des filles est morte lors de la fameuse party, et son corps est peut-être encore là. Tandis qu’ils essaient de découvrir ce qui s’est passé, différents membres du groupe disparaissent un par un, les autres découvrant leur mort en vidéo ou en direct, incapables de les empêcher...


01h00

Red Sword

Réalisateur : Naoyuki Tomomatsu

Pays : Japon

Voici donc le "concurrent" de la Fantastic Night ! Celle-ci, qui aura débuté depuis près d’une heure au moment de l’entame du film de Naoyuki Tomomatsu, l’emportera bien entendu haut la main, mais il ne faudrait pas prendre ce Red Swords par dessus la jambe vu les bonnes dispositions qu’il laisse entrevoir.

Le nouveau métrage délirant de Tomomatsu convaincra même sans doute les plus asiatophiles des spectateurs à zapper la nuit ou, en tout cas, à se diriger pendant une grosse heure en salle 2.

Red Sword est une variation érotico-gore du thème du Chaperon Rouge qui, ici, doit tenir tête à des hordes de loups-garous en bonne pourfendeuse de méchants qu’elle est.

DEMAIN, NE MANQUEZ PAS NOTRE FOCUS SUR LES FILMS DE LA FANTASTIC NIGHT

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
L'île aux chiens
2018
affiche du film
Vidar the Vampire
2017
affiche du film
The Man with the magic box
2017
affiche du film
Downrange
2017
affiche du film
Killing God
2017
affiche du film
Avant que nous disparaissions
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage