BIFFF 2013

Bandes-annonces du BIFFF 2013 : 7 avril, jour 6

27 mars 2013 | Par : Quentin Meignant

Pas de place pour la fatigue !

Réussir à tenir tout la nuit, c’est bien, mais se pointer le lendemain sur la coup de 14h00, c’est encore mieux ! Cette phrase ne sort pas de la bouche de notre rédac’ chef adoré (bien que cela pourrait) mais elle prend tout son sens au vu de la magnifique programmation de ce 7 avril.

Ceux qui auront survécu à la Fantastic Night ne sauront une nouvelle fois pas où donner de la tête tant les oeuvres mises en présence se valent sur le papier.

Si le grand public se ruera sur The Host, nouvelle adaptation d’un roman de Stephenie Meyer signée par Andrew Niccol, les mets de qualité ne manqueront pas pour les habitués du BIFFF. Entre la séance nostalgie qui verra Jurassic Park débarquer avec fracas en 3D, la projection du foutrement attendu Robo G ou encore la claque annoncée que constitue Ghost Graduation, il aura fort à faire...

Cerise sur le gâteau, il se dit qu’un clown tueur et lubrique débarquera en salle 1 sur le coup de 23 heures...

PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 1 :

15h30

JURASSIC PARK 3D

Réalisateur : Steven Spielberg

Pays : USA

Faire découvrir à ses enfants Jurassic Park sur grand écran, le tout en 3D et avec l’ambiance du BIFFF, cela a quelque chose d’exceptionnel, voire d’irrationnel tant beaucoup en auraient rêvé. C’est pourtant ce que proposent les organisateurs du festival lors d’une séance grand public qui, espérons-le, affichera salle comble.

Jurassic Park 3D met en scène le professeur John Hammond, qui a recréé de nombreuses espèces de dinosaures à partir d’une goutte de sang prélevée sur un moustique fossilisé. Il projette d’ouvrir un gigantesque et terrifiant parc d’attractions. Mais la pureté de son rêve se heurte à la cupidité des hommes et à la violence latente et indomptable de la nature...


18h00

LES ÂMES VAGABONDES

Réalisateur : Andrew Niccol

Pays : USA

Après Jurassic Park, on continue avec le grand public, voire cette fois le très grand public, avec la projection de The Host, aka Les Âmes Vagabondes, film qui sera exploité dans les salles lambda le 17 avril.

Le BIFFF se paie donc les fastes d’une avant-première pour un des films les plus attendus du mois puisqu’il s’agit ni plus ni moins de la nouvelle adaptation d’un récit de Stephenie Meyer, la mère de Twilight, réalisée par Andrew Niccol.

The Host suit Melanie Stryder, une jeune rebelle. Notre Terre a été envahie par un ennemi invisible. Petit à petit, les âmes vagabondes s’emparent du corps des hommes en neutralisant leur esprit. La quasi-totalité de l’humanité a ainsi succombé. Melanie Stryder fait partie du dernier groupe d’hommes libres. Lorsqu’elle est capturée par les Traqueurs, on lui insère Vagabonde, une âme exceptionnelle qui a déjà connu plusieurs corps. Elle sait les difficultés d’envahir un humain hostile : les émotions dévastatrices, le tumulte des sens, les souvenirs trop vifs. Et Vagabonde rencontre un obstacle supplémentaire : l’esprit de l’ancienne propriétaire résiste. L’âme explore les souvenirs de Melanie dans l’espoir de découvrir l’endroit où se cachent les derniers résistants humains. Mais à la place de ces informations, Melanie submerge Vagabonde par les images de l’homme qu’elle aime, Jared, un humain encore en cavale. Incapable de se dissocier des pulsions de son corps d’emprunt, Vagabonde commence à aimer l’homme qu’elle est censée livrer aux autorités. Face aux pressions extérieures, Melanie et Vagabonde se retrouvent alliées malgré elles ; commence alors pour elles la quête incertaine et périlleuse de cet homme dont elles sont toutes deux amoureuses.


20h30

GHOST GRADUATION

Réalisateur : Javier Ruiz Caldera

Pays : Espagne

Compétition internationale

Voir un film espagnol présenté en séance de 20 heures au BIFFF revêt souvent une importance toute particulière, celle d’un chef-d’oeuvre encore inconnu. Ghost Graduation fait sans doute partie de cette catégorie de films à découvrir sans hésiter, surtout que, d’après les premiers échos, l’ensemble est impeccable et pourrait même faire partie des favoris en vue de l’obtention du Corbeau d’Or.

L’action de Ghost Graduation prend place dans une école où une bande de jeunes spectres hantent les lieux depuis qu’un incendie a eu lieu au milieu des années 80...


23h00

STITCHES

Réalisateur : Conor McMahon

Pays : Irlande

Compétition Internationale

Un clown lubrique qui revient à la vie pour dézinguer enfants et parents, ça vous dit ? Alors c’est par ici que ça se passe avec Stitches, nouvel effort horrifique de l’irlandais Conor McMahon, auteur il y a quelques années du pas mauvais Dead Meat. Autant dire que son film sera ici attendu au tournant et que l’ambiance risque une fois encore d’être démentielle !

Le pitch de Stitches est donc le suivant : Un clown lubrique meurt durant un anniversaire organisé pour des enfants. Des années plus tard, il revient avec la ferme intention de tous les massacrer. La fête peut enfin (re)commencer...


PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 2 :

14h00

THE LIFE OF GUSUKOU BUDORI

Réalisateur : Gisaburo Sugii

Pays : Japon

Les enfants ayant déjà eu l’occasion de découvrir Jurassic Park avec leurs parents (mais quels bons parents !) ne seront pas dépourvus d’activité pour autant en ce 7 avril puisqu’une nouvelle place de choix sera fait à l’art de l’anime japonais avec, cette fois, The Life of Gusukou Budori.

Le nom du film ne vous dira peut-être rien mais il s’agit tout de même du retour aux affaires de Gisaburo Sugii, auteur voici 27 ans (putain, déjà ! - NDLR) du magnifique Night on the Galactic Express.

The Life of Gusukou Budori suit le jeune Gusuko, qui vit avec sa sœur et ses parents dans une superbe cabane. Malheureusement, les ressources vont se réduire et une vague de sécheresse va pousser les parents à l’exode afin de trouver de quoi manger. Pendant ce temps, Gusuko et sa sœur pensent manger des racines au coin du feu, mais un être mystique enlève la frangine. Seul et complètement paumé, Gusuko va devoir s’aventurer dans un monde de désolation et de pièges machiavéliques pour la retrouver.


16h00

TTHE LIABILITY

Réalisateur : Craig Viveiros

Pays : Royaume-Uni

Compétition Thriller

Chef op’ de premier ordre dans son pays, le britannique Craig Viveiros n’a eu aucune difficulté à réunir quelques grands noms pour son second long-métrage, le thriller noir The Liability. Entre Tim Roth et Peter Mullan, qui ont des ganaches comme on les aime, les spectateurs ne sauront guère où donner de la tête et ces deux noms devrait permettre au film de figurer en bonne position sur la liste des attentes de certains.

The Liability suit un jeune homme de 19 ans qui se retrouve embarqué malgré lui dans de sombres affaires et doit faire face à un redoutable tueur à gages, Roy.


18h00

ROBO-G

Réalisateur : Shinobu Yaguchi

Pays : Japon

Nouveau film japonais de la journée, et non des moindres, Robo-G a tout pour créer le buzz et entrer dans la veine des efforts les plus délirants du pays du Soleil Levant en matière de cinéma de genre.

Robo-G suit trois techniciens fabriquant de petits appareils électroniques qui reçoivent une ordonnance du président de leur compagnie les enjoignant de créer un robot pour augmenter l’aura de leur firme. Malheureusement, une petite semaine avant la grand exposition robotique, leur création est détruite. Ils décident alors de leurrer les spectateurs en déguisant un vieillard en robot. Le résultat est inattendu : le robot est acclamé et la gloire est énorme.


20h00

COMMUNITY

Réalisateur : Jason Ford

Pays : Royaume-Uni

Compétition Méliès

Alors que Citadel nous avait déjà offert un beau panel de ce qui se faisait de mieux en Angleterre, Community pourrait bien enfoncer le clou et, pourquoi pas, faire office d’outsider dans la course au Méliès.

Il aura fallu toute la patience de son réalisateur, Jason Ford, dont le dernier film date de 2005, pour que ce Community voie le jour. Et à la vue du trailer, on ne le regrettera certainement pas !

Community parle des légendes urbaines et plus particulièrement celles du quartier de Drayment Estate. Elles parlent de meutes de consanguins qui boufferaient le premier flic venu, de comités d’accueil au gourdin clouté, et de choses pas nettes qu’ils pratiqueraient avec des cadavres… Le sujet se trouve être en or pour Isabelle et Will, deux étudiants opportunistes en quête d’un documentaire trépidant ! Les deux jeunes gens décident donc de pénétrer ce chancre de la débauche criminelle avec peut-être un peu trop d’insouciance.


22h00

RUROUNI KENSHIN

Réalisateur : Keishi Ohtomo

Pays : Japon

La place faite à la culture japonaise est décidément importante ce 7 avril mais il y a de quoi puisque le célèbre Kenshin le Vagabond débarquera sur le coup de 22 heures et s’offrira aux nombreux impatients qui n’ont pas encore eu la chance de le découvrir.

Tiré de la célèbre série de mangas créée par Nobuhiro Watsuki, Rurouni Kenshin voit son action se dérouler en 1878 à Tōkyō. Kenshin Himura, ancien assassin surnommé Battosaï, littéralement : "maître dans le dégainage de l’épée", durant l’époque du Bakumatsu, cache un passé très lourd... Devenu un vagabond depuis l’instauration de l’ère Meiji, il parcourt le pays muni de son sabre à lame inversée, avec le désir de ne plus tuer. Il rencontre une jeune fille qui cherche à protéger son dōjō, Kaoru Kamiya, et finit par s’installer chez elle après l’avoir aidée. Peu à peu, ils vont rencontrer leurs futurs compagnons : Yahiko Myôjin, un garçon issu de la classe des samouraïs qui devient le disciple de Kaoru, et Sanosuke Sagara un adepte en bagarre de rue.


01h00

SAWNEY : FLESH OF MAN

Réalisateur : Ricky Wood Jr.

Pays : Royaume-Uni

Les séances de minuit au BIFFF sont souvent l’occasion de mater des films gores que l’on ne verra plus jamais nulle part par après. Tel devrait être le sort de ce Sawney : Flesh of Man qui a le mérite de placer le gore au centre de ses priorités et qui devrait donc être un catalyseur à ambiance pour une séance de folie.

Sawney : Flesh of Man suit Sawney, un tueur aussi psychotique que religieux, qui, à bord de son taxi, traque les âmes impies pour les ramener chez lui avant de les sacrifier. Ses frères, Jake et Judd, lui ramènent aussi des victimes dans le but les violer et les torturer ainsi que d’en donner les restes à une créature enchaînée à la cave. Les disparitions se multipliant, un journaliste et un policier décident d’enquêter.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
L'île aux chiens
2018
affiche du film
Vidar the Vampire
2017
affiche du film
The Man with the magic box
2017
affiche du film
Downrange
2017
affiche du film
Killing God
2017
affiche du film
Avant que nous disparaissions
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage