BIFFF 2013

Bandes-annonces du BIFFF 2013 : 9 avril, jour 8

29 mars 2013 | Par : Quentin Meignant

Et une grosse première, une !

Qu’on se le dise, l’événement de cette journée du 9 avril, c’est bien entendu l’avant-première d’Oblivion, le méga-film de science-fiction de Joseph Kosinski avec Tom Cruise à l’affiche. De là à dire que la grande salle affichera complet bien avant la projection, il y a un pas que nous n’hésitons pas à franchir.

Mais résumer cette journée à cette seule oeuvre serait terriblement réducteur tant la programmation est une nouvelle fois riche en mets de qualité. Si Inhuman Resources souffrira forcément de la concurrence d’Oblivion, le film de Daniel Krige a déjà pas mal tourné en festival et y a fait ses preuves.

Il en va d’ailleurs de même pour le Hellbenders 3D de J.T. Petty, présenté en première européenne, ou encore pour Trap for Cinderella, le retour aux affaires de Iain Softley. A noter, pour les fans de péloches asiat’, la rediffusion de Rurouni Kenshin ou encore la régalade de minuit, Snot Rockets, du bien connu Yudai Yamaguchi.

PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 1 :

18h00

TRAP FOR CINDERELLA

Réalisateur : Iain Softley

Pays : Royaume-Uni

Compétition Thriller

Devenu célèbre auprès du grand public avec son Coeur d’encre, Iain Softley n’en était pourtant pas à son coup d’essai avec des oeuvres telles que K-Pax ou encore Skeleton Key.

Quoi qu’il en soit, la présence du monsieur dans la Compétition Thriller de ce BIFFF 2013 est un gage indéniable de qualité, d’autant que Trap for Cinderella s’appuie sur du solide, à savoir le récit de Sébastien Japrisot, Un Piège pour Cendrillon.

Le pitch de Trap for Cinderella est le suivant : Suite à un incendie dans une villa luxueuse de la côte d’Azur, l’une des deux femmes présentes, une héritière et son amie d’enfance, survit mais amnésique...


20h30

OBLIVION

Réalisateur : Joseph Kosinski

Pays : USA

Séance événement de ce BIFFF 2013, la grande première d’Oblivion attirera au Bozar un public très large, du biffeur aguerri aux fans de SF en passant par les amoureux de Tom Cruise.

Un curieux mélange qui devrait faire mouche en plein centre de Bruxelles et permettre à la salle 1 de vibrer au rythme des explosions mises en scène par Joseph Kosinski.

Pour rappel, Oblivion est doté du synopsis suivant : Dans un futur où les humains vivent au dessus des nuages, Jack Harper est un réparateur de drones, l’un des derniers hommes à travailler au sol. Il fait partie d’une opération massive qui consiste à extraire des ressources vitales du sol, après des décennies de guerre contre menace terrifiante connue sous le nom de "Scavs". La mission de Jack est presque terminée lorsqu’il sauve la vie d’une belle inconnue dans un vaisseau spatial accidenté. Son arrivée déclenche une chaîne d’événements qui va obliger Jack à remettre en question tout ce qu’il sait, et qui va mettre le destin de l’humanité entre ses mains.


23h00

HELLBENDERS 3D

Réalisateur : J.T. Petty

Pays : USA

Compétition Internationale

Notamment responsable en son temps de la mise en scène du décevant Mimic 3, J.T. Petty ne passe pas pour être un cador du genre. Les choses pourraient bien changer avec son Hellbenders 3D, comédie horrifique que l’on annonce excellente.

Changement de Pape oblige, la séance devrait être l’occasion pour les biffeurs de se déchaîner tout en bénéficiant de l’ambiance particulièrement irrévérencieuse de la chose.

L’action d’Hellbenders 3D prend place au Vatican, qui cache un ordre particulier de mercenaires du Christ. Le genre de personnes que l’on n’appelle qu’en dernier recours pour les exorcismes incurables. Pour en être, Ils se doivent de suivre un entraînement strict, exclusivement basé sur les sept péchés capitaux.


PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 2 :

13h30

RUROUNI KENSHIN

Réalisateur : Keishi Ohtomo

Pays : Japon

La place faite à la culture japonaise est décidément importante ce 7 avril mais il y a de quoi puisque le célèbre Kenshin le Vagabond débarquera sur le coup de 22 heures et s’offrira aux nombreux impatients qui n’ont pas encore eu la chance de le découvrir.

Tiré de la célèbre série de mangas créée par Nobuhiro Watsuki, Rurouni Kenshin voit son action se dérouler en 1878 à Tōkyō. Kenshin Himura, ancien assassin surnommé Battosaï, littéralement : "maître dans le dégainage de l’épée", durant l’époque du Bakumatsu, cache un passé très lourd... Devenu un vagabond depuis l’instauration de l’ère Meiji, il parcourt le pays muni de son sabre à lame inversée, avec le désir de ne plus tuer. Il rencontre une jeune fille qui cherche à protéger son dōjō, Kaoru Kamiya, et finit par s’installer chez elle après l’avoir aidée. Peu à peu, ils vont rencontrer leurs futurs compagnons : Yahiko Myôjin, un garçon issu de la classe des samouraïs qui devient le disciple de Kaoru, et Sanosuke Sagara un adepte en bagarre de rue.


16h00

COMMUNITY

Réalisateur : Jason Ford

Pays : Royaume-Uni

Compétition Méliès

Alors que Citadel nous avait déjà offert un beau panel de ce qui se faisait de mieux en Angleterre, Community pourrait bien enfoncer le clou et, pourquoi pas, faire office d’outsider dans la course au Méliès.

Il aura fallu toute la patience de son réalisateur, Jason Ford, dont le dernier film date de 2005, pour que ce Community voie le jour. Et à la vue du trailer, on ne le regrettera certainement pas !

Community parle des légendes urbaines et plus particulièrement celles du quartier de Drayment Estate. Elles parlent de meutes de consanguins qui boufferaient le premier flic venu, de comités d’accueil au gourdin clouté, et de choses pas nettes qu’ils pratiqueraient avec des cadavres… Le sujet se trouve être en or pour Isabelle et Will, deux étudiants opportunistes en quête d’un documentaire trépidant ! Les deux jeunes gens décident donc de pénétrer ce chancre de la débauche criminelle avec peut-être un peu trop d’insouciance.


18h00

REMINGTON AND THE CURSE OF THE ZOMBADINGS

Réalisateur : Jade Castro

Pays : Philippines

Compétition Septième Parallèle

Vainqueur de la compétition asiatique lors du NIFFF 2012, Remington and the Curse of Zombadings est typiquement le genre de film "autre" qu’aiment programmer les décideurs du BIFFF au sein de la compétition Septième Parallèle.

Par sa bonne humeur et par son pitch, le film de Jade Castro devrait en tout cas plaire à un public que l’on espère nombreux : Remington est un jeune macho typique, travailleur le jour et fêtard la nuit. Enfant, il se moquait des gays et une de ses victimes, furieuse, le condamna à en devenir un par la suite. Paroles en l’air ? Il s’avère que non ! Remington commence à se transformer effectivement en homo et se retrouve tiraillé entre sa jolie voisine et son meilleur ami. Entretemps, sa mère, officier de police, enquête sur les meurtres en série de gays…


20h00

THE PEACH TREE

Réalisateur : Hye-sun Ku

Pays : Corée du Sud

Compétition Septième Parallèle

Autre film asiatique qui devrait faire mieux que simplement exister dans cette compétition Septième Parallèle, The Peach Tree est dû à un jeune cinéaste nommé Hye-sun Ku, qui n’en est pas à son coup d’essai. Et le bonhomme progresse visiblement bien puisque son nouveau film est annoncé comme un beau moment de poésie avec de belles images et tout et tout...

The Peach Tree suit des jumeaux qui ont passé les 30 premières années de leur vie sans n’avoir aucun contact avec l’extérieur. Leur monde change quand ils tombent amoureux.


22h00

INHUMAN RESOURCES

Réalisateur : Daniel Krige

Pays : Australie

Aussi intitulé Redd Inc., le Inhuman Resources de Daniel Krige nous avait déjà tapé dans l’oeil depuis bien longtemps grâce à un pitch plutôt réjouissant et à une bande-annonce convaincante.

Autant dire dès lors que le film australien constituera une solution de repli tout à fait raisonnable pour les malchanceux n’ayant pas leur sésame pour la séance d’Oblivion ou ceux qui ne sont pas trop portés sur la science-fiction.

Redd Inc. suit un boss un peu taré, anciennement accusé de plusieurs meurtres, qui crée une société dans le but de kidnapper et torturer six employés de sa multinationale...


01h00

SNOT ROCKETS

Réalisateur : Yudai Yamaguchi

Pays : Japon

Première européenne

Quoi de mieux, pour terminer une journée aussi bien remplie, qu’une gaudriole comico-bizarre made in Japan ? Les réponse est bien entendu "rien", surtout quand ladite gaudriole, intitulée Snot Rockets, est signée par Yudai Yamaguchi.

Inspiré par un court-métrage réalisé il y a quelques années, Snot Rockets suit Tebana Sankichi, un détective qui affronte les forces du mal afin d’éviter qu’un crime ne se répète dans une boucle temporelle.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017
affiche du film
La Femme la plus assassinée du monde
2018
affiche du film
Trench 11
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage