BIFFF 2014

Bandes-annonces du BIFFF 2014 : 18 avril, jour 11

Génie européen...

Après une journée placée sous le signe de la Belgique le 11 avril, les organisateurs du BIFFF ont tenu à rendre grâce au savoir-faire européen en matière de fantastique et plus particulièrement au savoir-faire francophone.

Wrong Cops, tourné en langue anglaise par ce dingue de Quentin ’Rubber’ Dupieux en est sans doute l’un des symboles, mais la journée ne s’arrête pas à cette seule œuvre. Il faudra notamment choisir entre Ablations, qui a fait pas mal de bruit lors du récent festival de Gérardmer, et l’excellent Chimères du Suisse Oliver Beguin, sur le coup de 18 heures.

Ceux qui n’auront pas eu l’occasion de découvrir Let Us Prey en première mondiale la veille auront quant à eux une nouvelle chance de découvrir le métrage irlandais dès 14 heures, tandis que l’orfèvre en matière de cinéma de genre européen Alex de la Iglesia remplira la salle 1 à 20h30 avec son très renommé Les Sorcières de Zugarramurdi.

Une nouvelle soirée à ne pas manquer !

PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 1 :

18h00

ABLATIONS

Réalisateur : Arnold de Parscau

Pays : Belgique, France

Compétition Thriller

Adaptation de son premier court métrage, Ablations est forcément le premier long du jeune Arnold de Parscau, 24 ans à peine. Un âge où les idées et l’ambition vont de pair au vu des récentes reviews du festival de Gerardmer mais aussi de l’incroyable casting mis en place (Denis Ménochet, Virginie Ledoyen, Philippe Nahon et Yolande Moreau font partie de l’aventure).

Ablations met en scène un homme qui se réveille dans un terrain vague, sans aucun souvenir de la veille, une cicatrice au bas du dos. Une ancienne maîtresse, chirurgienne, lui apprend qu’on lui a volé un rein. Obnubilé par ce vol, il va tout sacrifier pour le retrouver : sa famille, son travail… Jusqu’à sombrer dans la folie.


20h30

Les Sorcières de Zugarramurdi

Réalisateur : Alex de la Iglesia

Pays : Espagne

Compétition Internationale

Enfant chéri du festival, Alex de la Iglesia a récemment fait beaucoup de bruit avec son Sorcières de Zugarramurdi. Déjà exploité en France, le métrage reste inédit chez nous et cela aurait été un terrible choc que de ne pas pouvoir le découvrir au BIFFF. Mais comme les orgas font bien les choses, il n’y avait pas trop à s’en faire...

Les Sorcières de Zugarramurdi suit un père divorcé, José, et un jeune chômeur, Antonio, qui décident de cambrioler une réserve d’or à Madrid. Après le coup, ils prennent en otage Manuel, un chauffeur de taxi, et fuient vers la France avec le fils de José, qui a huit ans et que son ex est déterminée à retrouver. Arrivés dans la Navarre profonde, ils tombent entre les mains d’une horde de folles qui se nourrissent de chair humaine.


23h00

HIDE & SEEK

Réalisateur : Jung Huh

Pays : Corée du Sud

Compétition Thriller

Désormais perçu comme l’un des eldorados du genre en matière de thrillers, le Pays du Matin Calme peut compter sur la jeune garde pour perpétuer une certaine tradition. Jung Huh, pour qui il s’agit du premier long métrage, fait en tout cas partie de cette race de cinéaste qui en veut et qui compte bien s’imposer rapidement à l’internationale.

Hide & Seek suit Seong-su, un homme d’affaires qui vit dans un immeuble luxueux avec sa famille et souffre d’une mysophobie. Il garde un secret concernant son frère à qui il n’a plus parlé depuis des années. Un jour, il apprend que ce dernier a disparu. Avec sa famille, il va vérifier son appartement dans un quartier minable et découvre des codes mystérieux presque partout sur les murs des appartements. Il rencontre Joo-hee et sa fille dans le couloir… Plus tard, il constate les mêmes codes dans son immeuble…


PRÉSENTATION DES OEUVRES EN SALLE 2 :

14h00

LET US PREY

Réalisateur : Brian O’Malley

Pays : Irlande, Angleterre

Première Mondiale, Compétition Méliès

Présenté en première mondiale la veille, Let Us Prey bénéficiera d’une... seconde mondiale et cette séance de 14h00 devrait constituer un rattrapage de premier choix pour tous les spectateurs qui l’auraient manqué. Let Us Prey devrait en effet surprendre son monde puisque non seulement il s’agit d’un huis clos mais qu’en plus celui-ci sera particulièrement sanglant. Ajoutons à cet ensemble la présence de l’excellent John McDonnell, décidément omniprésent ces dernières années sur les écrans du BIFFF (Stitches, Outcast, Wake Wood) et, là aussi, il sera difficile de résister !

Let Us Prey suit Rachel, une agent de police récemment transférée dans un village de campagne. Durant sa première nuit, après avoir arrêté le seul criminel du coin, elle va devoir faire face à un vieil homme particulièrement retors. Si elle l’arrête facilement, elle ne tarde pas à découvrir que sa présence au commissariat fait remonter à la surface le passé trouble de la petit communauté.

PAS DE BANDE-ANNONCE DISPONIBLE


16h00

UGLY

Réalisateur : Anurag Kashyap

Pays : Inde

Si l’on peut compter sur Go Goa Gone pour donner le ton du Focus Inde et faire office de séance de minuit totalement barrée dès le troisième jour du BIFFF, Ugly devrait encore ajouter un peu de lustre au panorama dressé par les organisateurs du BIFFF. Présenté à Cannes et réalisé par le metteur en scène à qui l’on doit l’exceptionnel Gangs of Wasseypur, Ugly promet de trancher avec la tradition bollywoodienne en offrant un moment cru et poisseux aux inconditionnels du genre.

Ugly a pour personnages principaux Rahul et Shalini, les parents de Kali, 10 ans, qui sont divorcés. La fillette vit désormais avec sa mère et son beau-père, Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombai. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît…


18h00

CHIMÈRES

Réalisateur : Olivier Beguin

Pays : Suisse

Présenté en première mondiale lors du dernier NIFFF et déjà multi-primé (Grand Prix du Jury notamment lors du récent Festival de Fantasporto), le Chimères d’Olivier Beguin arrive sans aucune pression en terres bruxelloises. Présenté hors compétition, le métrage fait donc office de beau petit cadeau pour les spectateurs, sans doute intrigués de découvrir un film suisse. Et la découverte sera belle !

Chimères suit Alexandre, qui, un soir, à la sortie d’un restaurant, est fauché par une voiture. Le jeune homme est hospitalisé d’urgence. Il a perdu beaucoup de sang et doit subir une transfusion. De retour chez lui, le couple retourne à sa routine. Si les blessures d’Alexandre cicatrisent, quelque chose ne tourne pas rond. Alexandre est persuadé d’avoir contracté une inquiétante maladie lors de son hospitalisation en Roumanie. Il a de plus en plus de mal à manger et s’affaiblit considérablement. Alexandre est persuadé que lors de la transfusion sanguine, du sang contaminé lui a été injecté. Après tout, la Roumanie n’est-elle pas la terre légendaire des suceurs de sang ? Quelques jours à peine avant le vernissage, Alexandre est à cran, toujours convaincu de sa maladie. Livia ne parvient pas à le rassurer. Elle finit par craquer et trouve une solution radicale pour convaincre Alexandre qu’il n’est pas ce qu’il croit être : elle s’ouvre le poignet et donne un verre de son sang à son petit ami...


20h00

WRONG COPS

Réalisateur : Quentin Dupieux

Pays : USA, France, Russie

Septième Parallèle

Amateurs d’étrange, bonjour ! Vous rêviez d’un jour découvrir un film de Quentin Dupieux, alias Mr. Oizo, le fou furieux responsable de l’impeccable Rubber voici quelques années ? Cette séance est faite pour vous, d’autant qu’avec un casting des plus alléchants, le plus DJ des cinéastes français fait encore très fort dans la bizarrerie !

L’action de Wrong Cops prend place à Los Angeles en 2014. Duke, un flic pourri et mélomane, deale de l’herbe et terrorise les passants. Ses collègues au commissariat : un obsédé sexuel, une flic maître chanteur, un chercheur de trésor au passé douteux, un borgne difforme se rêvant star de techno… Leur système fait de petites combines et de jeux d’influence se dérègle lorsque la dernière victime de Duke, un voisin laissé pour mort dans son coffre, se réveille.


22h00

YELLOW

Réalisateur : Nick Cassavetes

Pays : USA

Septième Parallèle

Il fait tout de même bon être "le fils de" : à l’occasion de son Yellow, Nick Cassevetes a pu rassembler un casting de choix pour un projet pourtant très étrange. Avec une distribution réunissant Sienna Miller, David Morse, Melanie Griffith ou encore Ray Liotta, le métrage a tout d’une production hollywoodienne d’un autre temps.

Un temps qui devrait se couvrir pour les protagonistes de Yellow puisque le film mettra en scène les déboires d’une jeune toxicomane. La joie ne risque pas d’être au rendez-vous à l’inverse, vous l’aurez compris, d’un traitement étrange qui devrait valoir au film toute son originalité.


00h30

APRIL APOCALYPSE

Réalisateur : Jarret Tarnol

Pays : USA

Ceux qui ont vu Bellflower seront ravis d’apprendre que la magnifique Rebekah Brandes est de retour sur les écrans. Et ceux qui ne l’ont pas vu seront charmés à l’idée de la découvrir dans une comédie horrifique très très sensuelle... voire plus si affinités !

April Apocalypse suit Artie qui, après des années d’hésitations, se décide à aller déclarer sa flamme à sa jolie voisine... pour découvrir que la femme de ses rêves et meilleure amie, April, s’est envolée. Artie sombre alors dans la dépression. Trois ans plus tard, Artie décide de reprendre sa vie en main et partir à la recherche d’April. Mais son voyage devient compliqué quand il est victime d’un accident de voiture qui le laisse sans ressource au milieu d’une région infestée de zombies cannibales...

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
L'île aux chiens
2018
affiche du film
Vidar the Vampire
2017
affiche du film
The Man with the magic box
2017
affiche du film
Downrange
2017
affiche du film
Killing God
2017
affiche du film
Avant que nous disparaissions
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage