CHRONIQUE DVD

CHRONIQUE DVD - Attaque à mains nues

Après quelques années d’absence du marché de la vidéo, le petit éditeur indépendant Le chat qui fume est de retour avec une collection baptisée Action Girls. Au programme : des femmes qui se bastonnent (sans blague ?), si possible en tenue légère, voire sans tenue du tout. Les deux premiers titres proposés, tous deux produits aux Philippines (autrefois territoire particulièrement prolifique au niveau de la baston sur pellicule, faut-il le rappeler), se nomment Une femme dangereuse et Attaque à mains nues. Intéressons-nous pour l’heure à ce dernier, réalisé par le prolifique Cirio H. Santiago.

Le film

Sans surprise, le scénario tient sur un timbre-poste : Susan, blonde à la poitrine parfaite et accessoirement ceinture noire de karaté, part à la recherche de sa sœur, disparue mystérieusement aux Philippines lors d’un reportage sur la mafia locale. À elle de faire parler ses poings, son corps et son sex appeal pour mettre à jour les circonstances entourant le sort apparemment tragique de sa frangine.

S’il y a bien une chose qu’on peut dire à propos d’Attaque à mains nues (ou « Firecracker » en VO), c’est que son réalisateur sait exactement ce que le spectateur est venu chercher. Les combats s’enchaînent de manière frénétique, souvent sans aucune vraie justification scénaristique. C’est simple, Susan semble entraîner la castagne partout où elle passe : qu’elle débarque dans le bar d’un hôtel en proie à une baston de masse ou qu’elle croise justement des voyous en pleine rue à peine sortie de voiture, tout est ici prétexte à un règlement de compte musclé. Ces scènes d’action, si elles n’inventent rien, n’en sont pas moins très lisibles, efficacement chorégraphiées et parfois ponctuées d’effets gore bienvenus.

On appréciera surtout quelques séquences mémorables mettant en avant la plastique de Jillian Kesner (ceinture noire de karaté dans la vraie vie, tout de même), comme cette course-poursuite doublée d’un strip-tease involontaire et une scène d’amour hallucinante où les deux amants se déshabillent à coup de lame, deux moments qui vaudraient presque à eux seuls la vision de cette petite œuvre kitsch à souhait mais plutôt efficace. Le casting masculin, tout en surjeu et en belles moustaches, ainsi que les bruitages excessifs des coups participent sans peine au côté ringard du métrage qui finit par dégager une vraie sympathie, à condition de comprendre d’emblée à quel genre de produit on a affaire.

Le DVD

Le film est proposé en VO ou en VF sous-titrée, cette dernière étant chaudement recommandée pour qui souhaiterait décupler un peu plus le potentiel nanar de la chose.

En bonus, outre une série de bandes-annonces du catalogue de l’éditeur, le DVD offre deux scènes supplémentaires (uniquement doublées en français) bavardes, ringardes et inutiles, donc indispensables.

Et pour le plaisir, je ne résiste pas à la tentation de parler de la magnifique jaquette dont le verso est paré de citations fictives délicieusement crétines. Morceau choisi : « Attaque à mains nues est un classique du film d’action des années 70 – Stanley Kubrick »

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage