Critique de film

pub

La Chambre du fils

"La habitacion del nino"
affiche du film

Un jeune couple avec un nouveau-né arrive dans leur nouvelle maison. C'est une vieille bâtisse complètement rénovée, lieu idéal pour commencer une véritable vie de famille. Avant de se coucher, l'homme vérifie le moniteur dans la chambre de leur bébé, un modèle dernier cri qui permet d'écouter quand le bébé dort, mais aussi de le voir... Ce couple va alors découvrir qu'il n'est pas seul dans la maison, quelqu'un est assis tous les soirs près du berceau du bébé...

pub

Les critiques à propos de ce film

La chambre du fils - Ca fait froid dans le dos
Par : Damien Taymans

Cette série voit donc le grand retour de de la Iglesia dans le cinéma horrifique, lui qui l’avait quitté il y a de nombreuses années. Depuis Action mutante, le réalisateur s’était surtout essayé à des comédies satiriques (Le crime farpait, Mes chers voisins) empreintes d’une toute petite dose de fantastique parfois (Le Jour de la bête). Quoiqu’il en soit, ce qui caractérise sans conteste l’auteur est sa propension à verser dans le ridicule exacerbé et dans l’humour noir maîtrisé.

Bien qu’il s’agisse ici d’une histoire de maison hantée, de la Iglesia ne néglige pas sa marque de fabrique et prend le temps qu’il faut pour planter le décor en n’omettant pas d’y injecter certains personnages hors du commun (la sœur et le beau-frère du père, la vieille folle de l’asile, le collègue de bureau méga lourd) pour détendre une atmosphère qui va peu à peu s’alourdir. En réalité, au fur et à mesure que l’ambiance fantastique s’installe, ces personnages vont devenir plus pesants, plus consistants et vont parvenir à mettre à mal les spectateurs s’interrogeant sur l’éternelle dualité réalité-fiction.

Parvenant à osciller constamment entre des genres différents, le réalisateur crée une ambiance malsaine et on sent peu à peu la terreur s’immiscer en nous. Dès lors qu’on est plongés dans le même état de folie que le héros, on est empreints d’une empathie totale faite de douceur mais aussi de frayeur.

Arborant une thématique très convenue (la maison hantée et la déconstruction familiale), utilisant un élément niais (le moniteur permet de voir les apparitions), recourant à des explications absconses (la physique quantique explique le phénomène), La chambre du fils parvient finalement à toucher à son but ultime : provoquer des frissons qui parcourent l’échine et redressent les poils…

Malgré une dernière partie un peu décevante (comme c’est le cas dans de nombreux films du réalisateur), le réalisateur nous a séduits par sa maîtrise scénaristique et filmique ainsi que par l’entremise de sa fin sciante.

Commentaires sur le film

flippant !!!

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Paternité mise à mal, angoisses profondes qui rejaillissent, huis clos infernal... Un film efficace, autant dans le fond que dans la forme...

9 novembre 2009 à 01:11 | Par sabinha

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 17144 photo 17145 photo 17146 photo 17147 photo 17148 photo 17149 photo 17150 photo 17151
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage