CHRONIQUE DVD

CHRONIQUE DVD - Monster Brawl

Le film

Quel est le monstre le plus balèze de la planète ? Plus besoin de vous torturer l’esprit avec cette question ô combien existentielle : le Monster Brawl est là pour ça. Diffusé en direct depuis un cimetière bien lugubre, ce tournoi de catch hors normes voit s’affronter huit créatures mythiques. Du côté des morts-vivants, on a Zombie Man, Lady Vampire, la créature de Frankenstein et la Momie. En face, le clan des créatures est composé du loup-garou, du cyclope, de la sorcière Witch Bitch et du monstre des marais Swamp Gut. Tous sont prêts à se mettre joyeusement sur la tronche, pour le plus grand plaisir des spectateurs. En théorie, du moins.

Parce que dans Monster Brawl, quand on parle de catch, on ne ment pas sur la marchandise : comme dans cette discipline si chère aux beaufs de tout poil et à tous ceux qui ne l’avoueront jamais en public, on a affaire à des affrontements entre gugusses à la tronche pas possible et au look craignos qui se distribuent mollement des mandales. Inutile d’espérer une utilisation originale des attributs monstrueux de ses affreux gladiateurs : hormis un petit coup de laser par ci et une morsure vampirique par là, les rounds se limitent à une distribution de pains loin d’être divine, malgré la présence vocale du grand Lance Henriksen venu toucher sa paie en gratifiant le Grand Manitou de sa voix grave.

Pour trouver un semblant d’intérêt à ce tournoi fadasse, mieux vaut s’éloigner le plus possible du ring pour apprécier les commentaires enthousiastes de Dave Foley et Art Hindle et la présentation de chaque lutteur, qui sera l’occasion pour le réalisateur de mettre en scène diverses saynètes de qualité variable. Mention spéciale tout de même au documentaire animalier sur la créature des marais, qui aura ensuite l’occasion de déclamer son aversion pour la race humaine lors d’un mini discours écolo bien fendard.

Hormis ces quelques traits d’humour réussis et les effets gore étonnamment convaincants compte tenu du budget rikiki, la seule chose qui sauve un minimum le projet est l’enthousiasme manifeste de Jesse T. Cook et de son équipe, évident à la vision du making-of disponible en bonus sur le DVD. Dommage que cet entrain ne soit pas aussi contagieux qu’une morsure de Zombie Man…

Le DVD (contenant également une copie digitale)

Le film est présenté en VF et en VO sous-titrée en français. Notons d’ailleurs que la qualité des sous-titres laisse parfois à désirer, ceux-ci présentant de temps à autres d’affreuses coquilles et autres massacres grammaticaux. Au niveau bonus, outre le making-of cité ci-dessus, on trouvera un commentaire audio du réalisateur et de ses producteurs, la bande originale du film à écouter sur ordinateur et quelques bandes-annonces de l’éditeur.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage