Critique de film

Dance of the Dead

"Dance of the Dead"
affiche du film
  • Genre : Horreur
  • Année de production : 2008
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Gregg Bishop
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h35
  • Scénariste : Joe Ballarini
  • Musique : Kristopher Carter
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Jared Kusnitz, Greyson Chadwick, Chandler Darby
  • Récompenses : Aucune

En général, pour tout ado normalement constitué, le bal de fin dâ

Les critiques à propos de ce film

Critique de Dance of the Dead - Ils moururent, ressuscitèrent et dansèrent toute la nuit
Par : Chroniqueurs


Par Colqhoun

Lors de la nuit du Bal de Promotion, des morts sortent de leurs tombes et s’en prennent à tout ce qui vit. Seuls les quelques geeks interdits de bal seront à même de limiter les dégâts en tentant de stopper l’invasion de zombies. En somme, le parfait petit film de morts-vivants du samedi soir à regarder entre potes en bouffant de la pizza et en se descendant quelques bières (enfin, je dis ça, moi je bois que du thé froid).

Enfin, ça c’est ce que l’on pourrait penser en lisant ce résumé. Mais Dance of the Dead se vautre en beauté sur quasiment toute la ligne. Il est devenu difficile à l’heure actuelle de réaliser des comédies horrifiques qui soient vraiment drôles et vraiment horrifiques. Et Dance of the Dead fait partie de cette catégorie de films qui se reposent un peu facilement sur leurs acquis, ici en s’imaginant que zombies + nerds, ça fera l’affaire. On pourra penser que le budget apparemment famélique puisse être mis en cause. En effet, dans l’ensemble, la réalisation manque cruellement d’énergie et un certain nombre de séquences donnent l’impression d’avoir été entièrement tournées avec l’éclairage à disposition sur les lieux (comme cette scène -longue et chiante- dans le funérarium, sous-exposée d’un bout à l’autre). Peut-être peut-on y voir la volonté d’un certain réalisme via l’utilisation de l’image numérique, mais en l’état c’est surtout très moche. Mais avec un peu de conviction, nous pourrions occulter cet aspect-là et nous dire qu’un film, tout fauché soit-il, s’il est pourvu de bonnes idées et d’un réalisateur qui sait ce qu’il veut (Peter Jackson sur Bad Taste, par exemple), peut donner un résultat réjouissant. Là aussi Gregg Bishop loupe le coche et se laisse aller aux grosses ficelles, enquillant les péripéties sur une voie plus balisée que le périf’ parisien. La plupart des blagues tombent à plat, les personnages ne sont jamais attachants et, comble du comble, le film reste passablement avare en gore (allez voir le dernier Romero qui, sur ce point précis réussit au moins à être salement impressionnant).

Ne vous méprenez pas, Dance of the Dead reste, au fond, un film sympathique. Tout raté qu’il puisse être, on sent une certaine passion derrière sa confection et jamais le réalisateur ne donne l’impression de vouloir révolutionner le genre (contrairement au dernier Romero qui, pour le coup, est vraiment gonflant dans son discours pachydermique), se contentant de nous offrir une série B peu ambitieuse qui n’a pas d’autre but que d’amuser les adolescents bouffeurs de pop-corns. Ce qui en soit est déjà honorable.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage