Critique de film

Impossible Crimes

"Crimenes imposibles"
affiche du film
  • Genre : Thriller
  • Année de production : 2019
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Argentine
  • Durée : 1h35
  • Musique : Gustavo Pomeranec
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Depuis la mort de sa soeur, Lorenzo se noie dans son boulot d’inspecteur et accepte toutes les affaires d’homicide, surtout les plus difficiles. La dernière en date concerne un grand brûlé attaché à son lit d’hôpital, mort de blessures infligées sous ses bandages ainsi qu'un autre homicide dont une nonne assume la culpabilité...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Impossible Crimes - Enquête impossible
Par : Quentin Meignant


Depuis une dizaine d’année, l’Argentine fait mieux que se défendre dans le panorama du cinéma de genre mondial. Outre les frasques de Bogliano, nombre de cinéastes mettent le nez à la fenêtre, proposant tantôt de véritables pépites tantôt des oeuvrettes plus ou moins inspirées. Toujours est-il que le pays possède désormais une véritable marque de fabrique et que la présence d’un film comme Impossible Crimes, présenté en première mondiale lors de ce BIFFF 2019, est gage de surprise. Le film d’Hernán Findling, producteur bien connu qui tente actuellement de percer au niveau de la mise en scène, suit Lorenzo, un homme brisé par le décès de sa soeur gravement malade. Comme si cela ne suffisait pas, il perd sa femme et son fils dans un accident de voiture qu’il a lui-même provoqué. Tentant de remonter la pente en se noyant littéralement dans son boulot d’enquêteur, il se retrouve aux prises avec une bonne soeur qui vient d’avouer deux crimes particulièrement mystérieux.

Profitant de son pitch pour le moins traumatisant pour le personnage principal, Findling n’y va pas par quatre chemin dès l’entame en livrant quelques scène d’une horreur sourde et réaliste de très bon aloi. Une ellipse temporelle plus tard, les choses se corsent malheureusement très vite pour Impossible Crimes qui éprouve les pires difficultés à instaurer un tant soi peu de rythme malgré quelques visions horrifiques plutôt réussies.

Sans grande originalité au niveau de la mise en scène, le métrage se mue (très) lentement en une enquête criminelle teintée de paranormal, le cinéaste ayant visiblement le fessier entre deux chaises au moment de développer son intrigue. Impossible Crimes ne sait dès lors pas trop où il va avant un final plutôt surprenant qui permet à l’oeuvre d’exister de manière un peu originale durant ses dix dernières minutes.

Original mais totalement inabouti, doté d’un faux rythme à la limite du supportable, le film d’Hernán Findling aurait sans conteste gagné à monter dans les tours et à multiplier les jumpscares (un seul s’avère être efficace). Impossible Crimes constitue, en l’état, un ensemble qui a des difficultés à susciter un quelconque intérêt malgré son twist final.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage