Critique de film

See no Evil

"See no Evil"
affiche du film
  • Genre : Horreur
  • Année de production : 2006
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Gregory Dark
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h24
  • Scénariste : Dan Madigan
  • Musique : Tyler Bates
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Glen Jacobs, Christina Vidal, Samantha Noble, Rachael Taylor, Penny McNamee
  • Récompenses : Aucune

Des délinquants doivent affronter un dangereux psychopathe dans l'enceinte d'un hôtel.

Les critiques à propos de ce film

Critique de See no Evil - No Evil ? No Movie...
Par : Gore Sliclez


Un groupe de délinquants pas très futés acceptent de participer à un programme de réinsertion en collaborant à la restauration d’un vieil immeuble désaffecté sous la direction de la propriétaire et de deux gardiens de prison. Ce qu’ils ne savent pas c’est que cet immeuble abrite en son sein un dangereux psychopathe, terriblement dangereux et collectionneur d’yeux à son heure…

Pour incarner le psychopathe Jacob Goodnight, Glen Jacobs alias Kane, gros bébé de 2m13 et de 147 kilos, ancien champion du monde de catch. Armé d’une chaîne se terminant par un crochet, notre montagne de muscles décime la colonie de jeunes crétins qui pensent plus à baisouiller dans les coins que travailler au projet de restauration. Originalité de ce carnage, Goodnight s’escrime à énucléer toutes ses victimes et à mettre ses trophées dans des bocaux de formol conservés avec soin.

Pour le reste ben… See no Evil est un énième nanar qui emploie des jolies pépés (quoique) et des p’tits cons qui ont fait des groooosses bêtises et qui confondent réhabilitation avec mega teuf et superbe bâtiment Art Deco pour un baisodrome. C’est vous dire les scénarios et l’intrigue qui évidement tiennent sur une feuille de papier cul.

Et en parlant de baisouillage à gogo le réalisateur, Gregory Dark, en connaît un bout (… de rayon) puisque spécialisé dans les films pour adultes et dont c’est la première réalisation d’un autre genre. Côté casting, outre notre Monsieur Propre de 2m13, il y a bien Christina Vidal vue dans Freaky Friday ou Penny McNamee (Salem’s Lot) mais rien de bien sérieux si ce n’est la plastique parfois avantageuse de ces demoiselles ce qui au bout d’une heure est un peu peu vous en conviendrez.

Certes, les scènes de meurtre sont parfois impressionnantes et bien gore, certes il existe bien une tension quelque peu palpable mais très franchement pour les amateurs du genre tout ça sent le réchauffé à plein nez et plongera ceux-ci dans un profond ennui.

Aaah, on aurait tant aimé voir à la place notre Kane « s’amuser » avec ses victimes via des uppercuts dans la tronche, laissant retomber celles-ci dans des Sidewalks slams parfaits et chorégraphiés. Ou pourquoi, pas dans une envolée très JCVD, un big boot bien placé suivi d’un high knee dans l’estomac. Ça aurait été cool et surtout original. Bon allez, m’en vais regarder Jeff Hardy combattre Umaga c’est plus impressionnant…

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage