Critique de film

pub

La Crypte

"The Cave"
affiche du film

Au coeur d'une forêt roumaine, dans les ruines d'une abbaye du XIIIe siècle, des scientifiques découvrent l'entrée d'un labyrinthe de grottes souterraines. Ils engagent des spécialistes pour les aider à explorer cet univers mystérieux. Jack et son frère Tyler dirigent la meilleure équipe de spéléologues plongeurs du monde. Ils en ont déjà vu beaucoup, mais ce qui les attend au fond, loin sous la terre, dépasse leurs pires cauchemars...

pub


Trailer - La crypte (2005)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de La Crypte - Sous les pavés la bête...
Par : Gore Sliclez

Une équipe de jeunes et talentueux spéléologues emmenée par Jack, leader charismatique, est appelée en Roumanie par une cellule d’archéologues dans le but d’explorer une salle souterraine découverte en dessous d’une ancienne église des Carpates. Entamant la découverte progressive des cavités, l’équipe est très vite confrontée à des créatures dangereuses et sanguinaires…

Sorti la même année que The Descent auquel il fut souvent et malheureusement assimilé, La Crypte (The Cave, 2005) n’a comme points communs avec l’œuvre de Neil Marshall que les lieux et les êtres inconnus des profondeurs. Tous deux se déroulent dans les cavités souterraines et tous deux relatent l’affrontement entre des spéléologues confirmés et des créatures étranges. Inutile d’aller voir plus loin dans les comparaisons car il n’y a rien d’autre mis à part peut-être aussi l’un ou l’autre joli minois.

Première œuvre de l’assistant réalisateur de la série Matrix, Bruce Hunt, La Crypte bénéficie d’un budget important (30 millions de dollars) mis sur la table par des nababs comme Tom Rosenberg (de chez Lakeshore Entertainment), Gary Lucchesi (The Midnight Meat Train) ou encore Andrew Mason (Matrix). Un apport qui se remarque tout de suite dans l’utilisation outrancière des effets spéciaux grand spectacle qui se succèdent à un rythme effréné.

Et c’est bien ça le hic justement. Très loin du réalisme glacial d’un The Descent justement, le film préfère jouer la carte de l’effet visuel plutôt que l’immersion du spectateur dans ses phobies primales comme la claustrophobie, la bathophobie (profondeurs), cremnophobie (précipices), kénophobie (peur du noir), taphophobie (peur d’être enterré vivant) et toutes ces phobies inhérentes aux missions spéléologiques et tellement mieux rendues dans le film du réal anglais. Une abondance de CGI qui confère au film cette impression d’Underworld souterrain où les monstres, sortes de grosses chauves-souris volantes, attaquent nos héros dans un délire graphique qui plaira aux amateurs du genre mais n’ira jamais au-delà d’un second degré. Nous ne sommes pas loin d’un Voyage sous la Terre en plus gore…

Un véritable piège saurien dans lequel nos membres de l’expédition vont devoir s’extraire très vite. Parmi ces membres on retrouve les bimbos de service, les beaux gosses courageux, le black, l’asiatique et le vieux scientifique -dont-on-sait-qu’il-sera -très-vite-la -prochaine-victime. Certainement pas la fine fleur de la jeune génération montante des acteurs sauf peut-être Cole Hauser (2 fast 2 furious) ou Lena Headey (300).

Mais ce qui rend intéressant La Crypte à défaut d’être original, ce sont certainement ces magnifiques vues sous-marines et cette photographie superbe dans les dédales souterrains. Un travail difficile sur la lumière mais aussi de coordination technique qui permet au film de sortir du lot et de nous offrir un spectacle relativement sympa au décompte final.

Souffrant donc d’un scénario « facile » et d’une surenchère FX véritablement dommageable, l’œuvre de Bruce Hunt est un festival sportif (ça grimpe, rampe et saute partout), photogénique et technologique (le matériel emprunté par les spéléologues est du dernier cri) qui oublie un peu vite en passant l’objectif premier qui était de nous faire peur, ou mieux, de jouer avec nos peurs. Tout cet argent pour s’entendre dire que le film est « sympa » c’est quand même cher payé non ?

Commentaires sur le film

USHUAIA NATURE

2 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Palcopie de THE DESCENT, un film d’horreur qui fait même pas peur. Bruce HUNT tente en vain de crédibiliser l’histoire en inventant un parasite capable de transformer des humains en créatures volantes et zarbies dans le but de justifier quelques massacres par ci par là. Cependant, les décors sont magnifiques contrairement à THE DESCENT, et les créatures très sophistiquées, avec un environnement aquatique divers et varié, ce qui donne plus de panache à l’ensemble ! même si le film s’apparente plus à un fantastique qu’à un film d’horreur, on ne peut qu’être admiratif devant le travail du réal pour tenter d’égaliser le bébé de Neil Marshall, mais un pari réussi, même si j’en attendais beaucoup plus ! se laisse regarder !

28 avril 2010 à 23:04 | Par Cinémaniac

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 17810 photo 17811 photo 17812 photo 17813 photo 17814 photo 17815 photo 17816 photo 17817 photo 17818
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018
affiche du film
The Room
2019
affiche du film
Pokémon: Détective Pikachu
2019
affiche du film
Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile
2019
affiche du film
La Malédiction de la Dame blanche
2019
affiche du film
Avengers: Endgame
2019
affiche du film
Dragged Across Concrete
2018
affiche du film
Little Monsters
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage