Critique de film

pub

Death note

"Desu nôto"
affiche du film

Le cahier de la mort : il suffit d'y apposer le nom de la personne à châtier et d'avoir en tête son visage pour que cette dernière meure. Quand ce cahier tombe entre les mains de Light, ce dernier décide de l'exploiter pour créer un monde utopique en se débarrassant de tous les criminels qui infestent la société. Dépassé par la situation, INTERPOL confie l'affaire à Lind L. Tailor, plus communément appelé L, un mystérieux détective ayant la capacité de résoudre toutes les affaires qui lui sont soumises. Une traque infernale s'engage alors entre les deux hommes, sous l'oeil amusé de Ryuk, le Dieu de la mort à l'origine de ce carnage... Qui sortira vainqueur de ce duel ?

pub


Trailer - Death note (2006)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Death Note - Ouvrez votre livre, page 1...
Par : Seb Lecocq

Tout le monde ou presque à entendu parler du « phénomène Death Note », ce manga déjà cultissime au Japon qui fait maintenant parler de lui dans nos contrées. Death Note au Japon c’est plus qu’un manga, c’est une véritable industrie : les détenteurs de la licence, sentant l’enthousiasme des fans, ont mis en place une campagne merchandising implacable en proposant une gamme inimaginable de produits dérivés estampillés D.N. Une fois ce postulat posé, il faut en venir au film.

Je commencerais donc par dire que je ne connaissais absolument pas le manga duquel est tiré le film et qu’avant de le voir je m’étais repu de critiques plus que négatives sur cette adaptation filmique. C’est donc avec un peu d’appréhension que je posais les yeux sur le premier volet de cette saga qui compte deux métrages à ce jour, un troisième signé Hideo Nakata est en préparation. Et bien après coup, le film a emporté mon adhésion, j’ai passé un bon moment.

Ne connaissant rien du manga, de l’histoire ou des personnages, je me suis laissé porter par le scénario et ce concept simplissime mais très efficace : un adolescent se trouve en possession d’un livre, le fameux Death Note donnant son titre au film, dans lequel il suffit d’écrire le nom d’une personne pour que celle-ci meure instantanément. Le possesseur du livre de la mort sera aidé dans sa tâche par Ryuuk, le Dieu de la Mort en personne.

Le film ne dispose certes pas de gros moyens mais, malgré tout, on retrouve pas mal de noms connus devant et derrière la caméra. Shusuke Kaneko à la mise en scène secondé par Kenji Kawai à la musique orchestre les péripéties en s’appuyant sur Tatsuya Funiwara (le héros de Battle Royale) et Erika Toda. Bien qu’étant le fruit d’une vaste campagne marketing, j’ai trouvé le film bien construit et très intéressant à suivre. On y retrouve notamment un esprit manga bien présent via les personnages, les jeunes ados surdoués sont des personnages récurrents dans ce type de littérature (notamment le perso de L. que j’aime beaucoup), les flics bigger than life et quelques péripéties parfois à l’extrême limite de la crédibilité viennent encore accentuer cette impression.

Si on passe outre des quelques invraisemblances scénaristiques, l’ensemble se tient et se laisse suivre avec intérêt. Le tout, pour apprécier a sa juste valeur ce Death Note, est de laisser ses a priori au vestiaire pour se prendre facilement au jeu et se laisser porter par l’intrigue. Les péripéties s’enchaînent sans temps mort et permettent au spectateur d’attendre la suite avec impatience en instaurant un esprit feuilletonesque cher au manga. Après, bien entendu, on n’est pas non plus face à un film extraordinaire : il comporte son lot de défauts comme une interprétation parfois aléatoire, des effets spéciaux pas toujours au top, le Dieu de la Mort lui-même peut être qualifié de « bizarre ». En effet, il s’intègre très mal au reste de l’environnement live mais apparemment le tout dans le but de correspondre scrupuleusement à son modèle papier, pas le meilleur choix selon moi mais bref passons…d’autant plus que ça ne vient pas trop gâcher le plaisir.

Kaneko par contre se contente d’aligner les scènes et de rendre lisibles les nombreuses péripéties en se reposant sur un bon montage sans en faire des tonnes. Un peu plus de prises de risque dans la mise en scène n’aurait pas été de trop mais bon en l’état Death Note est un bon gros film de divertissement pas exempt de défauts, loin de là même, mais qui devrait malgré tout bien cartonner auprès d’un public adolescent déjà acquis à sa cause. Ceux qui ne connaissent pas le mangas passeront eux aussi un bon moment s’ils acceptent toutefois de se laisser prendre au jeu.


Oeuvres liées :

Death Note 2, The Last Name (2006)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 18569 photo 18570 photo 18571 photo 18573 photo 18574
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Hellboy
2019
affiche du film
Five Fingers for Marseilles
2017
affiche du film
The Unthinkable
2018
affiche du film
Deadtectives
2018
affiche du film
Iron Sky 2 : The Coming Race
2019
affiche du film
American Animals
2018
affiche du film
Simetierre
2019
affiche du film
In Fabric
2018
affiche du film
Domestik
2018
affiche du film
Aniara
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage