Critique de film

pub

Double Date

"Double Date"
affiche du film

Alors que deux copains sont en quête d’une fille pour que l’un d’entre eux perde enfin sa virginité avant d’avoir ses 30 ans, ils rencontrent deux jeunes femmes qui s’avèrent être aussi sexy que dangereuses.

pub


Trailer - Double Date (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Double Date - Les deux font la paire
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2018

Jim est à deux orteils de la trentaine et n’a toujours pas réussi à se faire faire reluire le bigoudi au grand dam de son meilleur pote Alex, dragueur invétéré. Ce dernier jure d’ailleurs solennellement qu’il mettra tout en œuvre pour que son ami connaisse les délices de la chair avant que la tocante n’annonce les trente glorieuses. Et bingo : se pointent sur la route des deux lascars un tandem de bombasses aussi appétissantes que vénéneuses. C’est que les charmantes donzelles ourdissent dans l’ombre un noir dessein pour le puceau et son acolyte anonyme. Une orgie démoniaque où le raisiné remplace le foutre juste pour pouvoir donner une dernière bise à un cher défunt trop tôt disparu. Ce speed dating risque de faire du dégât...

Il est question, derrière cette oeuvre britannique, d’un autre tandem composé de Benjamin Barfoot à la réalisation (pour son premier long) et de Danny Morgan au scénario (en sus d’incarner le héros de l’histoire) pour conter les péripéties de ce duo très "buddy movie" qui évoque forcément les œuvres d’Edgar Wright (Shaun of the Dead, Hot Fuzz). L’esprit de la Blood and Ice Cream Trilogy inonde cette péloche qui compense un manque de moyens évident par un vrai sens de la comédie décalée et non-sensique de pedigree british. Ponctuellement, les situations soutirent tant d’éclats de rire que de prestigieux ancêtres surgissent à l’esprit (la fête familiale est un summum d’humiliation, la scène du bar un monument de drôlerie). D’ailleurs, Double Date se montre moins inspirant lorsque les auteurs délaissent le burlesque pour entrer dans le cœur de l’horreur, ce qui constitue la partie centrale du récit. Il restera alors, avant que le final ne se montre tout aussi détonnant que le début du métrage, un préambule plutôt inefficace à peine émaillé de quelques bons mots.

Entaché par ce ventre mou qui se montre plaisant sans plus, Double Date constitue néanmoins une bonne petite comédie horrifique qui repose essentiellement sur le charisme de ses quatre acteurs. Sorte d’American Pie mâtiné de Shaun of the Dead, Double Date capitalise sur son tandem de personnages atypiques et joue constamment sur le décalage de ses dialogues. Hélas, si l’entrée et la conclusion atteignent des sommets, l’entre-deux n’est pas de la même teneur.


Commentaires sur le film

3 etoiles

Une excellente idée de base et des dialogues hilarants font de la première partie de Double Date un petit must. Un gros ventre mou vient par la suite entacher la chose avant que le final ne vienne relever le tout avec des scènes d’action comique totalement dantesques.

25 avril 2018 à 14:04 | Par Quentin Meignant

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 55973 photo 55974 photo 55975
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Suspiria
2018
affiche du film
Cam
2018
affiche du film
Halloween
2018
affiche du film
The Night Comes for Us
2018
affiche du film
The Predator
2018
affiche du film
La Nonne
2018
affiche du film
L'Homme qui tua Don Quichotte
2018
affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage