Critique de film

pub

Dragonball Evolution

"Dragonball Evolution"
affiche du film

Dans les temps anciens, la Terre faillit être détruite par des forces maléfiques. Pour s'en prémunir, sept sages créèrent les boules de cristal : les Dragonballs. Décidées à prendre leur revanche, les forces du Mal sont désormais de retour, et un seul guerrier d'exception est capable d'empêcher le pire. Le jeune Sangoku va alors découvrir le jour de ses 18 ans que son destin est très loin de ce qu'il avait imaginé. Après la mort accidentelle de son grand-père, il rencontre Maître Roshi, un expert en arts martiaux qui lui révèlera le secret et le pouvoir des Dragonballs. Sangoku se retrouve alors investi d'une mission cruciale : retrouver toutes les boules de cristal avant son ennemi le plus cruel, Piccolo. Il se lancera dans une course effrénée aux côtés de Bulma, une scientifique brillante, Yamcha, un bandit du désert, et Chi Chi pour qui son cÅ

pub


Trailer - Dragonball evolution (2009)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Dragonball evolution - A la recherche du Z
Par : Chroniqueurs

Par Dante

Dragon ball Z, manga phare des années 80-90, qui a bercé toute une génération d’enfants et d’ados. Ce succès fut bien entendu exploité par les voies courantes : figurines, jeux vidéo et même une étonnante adaptation en live critiquée sur ce même site. Mais ressortir un film live des années après, cachant son retard derrière un development hell de près de vingt ans, ça tient du délire purement financier. Pourtant, les producteurs avaient tout fait pour parer leur projet hautement risqué des meilleurs atouts. Dans le projet d’origine, Ron Perlman aurait dû interpréter Picolo tandis que Jackie Chan héritait du Maître Roshi. Mais les fans de l’anime devront en lieu et place se contenter d’un Chow Yun fat bien loin de ses gloires HK et d’un tas d’acteurs méconnus et tout aussi mauvais les uns que les autres. Avec une seule surprise à l’arrivée : la présence du génial Stephen Chow à la production.

Dragonball, comme toute adaptation d’un univers aussi vaste que le manga de Toriyama, a deux objectifs : permettre aux néophytes d’entrer dans ce monde pour en saisir les grandes lignes et faire plaisir aux fans purs et durs. Résultat des courses : aucune des deux parties n’en sortira heureux. Se heurtant rapidement aux contraintes qu’implique une adaptation en live, le film prend de grandes libertés avec le manga d’origine, et expédie des saisons entières aux intrigues sous-jacentes multiples dans un film de 1h20. Le fait que le film soit presque entièrement produit par les américains nous vaut également une omniprésence occidentale dans le film, ce qui peut hérisser quelques cheveux sur la nuque des fans, habitués aux persos made in Asia. Première victime : le héros du film : San Goku, ici interprété par l’insipide Justin Chatwin (le fils rebelle de Tom Cruise dans La guerre des mondes). Mais le pire est encore à venir, conscient qu’il faut plaire à un plus large public, le scénario n’hésite pas à transformer des centaines d’épisodes à la mythologie aussi dense que complexe en une pseudo quête initiatique du niveau d’un téléfilm pour enfants. Tous les personnages issus du manga ne sont alors que de vulgaires marionnettes sans une once de charisme, les enjeux du film ne sont jamais esquissés et le combat final, qui aurait dû être le point d’orgue du métrage, a au moins vingt de retard sur les canons actuels.

Dragonball partait de toute façon perdant bien avant sa sortie, tout le monde ou presque était persuadé qu’une adaptation formelle du manga était impossible voire même ridicule. Faisant fi de toute potentialité kitsch, James Wong et les producteurs ont pris le parti de livrer un film sérieux de bout en bout, volontairement jeun’z aux coloris gerbants. Mais pire encore, les producteurs ont modernisé le tout quitte à perdre l’intérêt du matériau originel. Résultat : pas une pointe de second degré, pas une once de kitsch qui aurait pu transformer ce naufrage annoncé en plaisir coupable.

Dragonball est donc conforme à toutes les prédictions faites à son propos. Un film raté de bout en bout, une tentative foirée de combiner plaisir pour fans et apprentissage pour ignorants. Un film d’action avec des années lumières de retard.

Commentaires sur le film

oohhhhhh

0 etoiles

daube Daube !

tres déçue par ce film.
il n’ont pas rester le manga

30 avril 2009 à 00:04 | Par lovchazy
y a pire

3 etoiles

ok le film ne reprend pas le manga , mais si certain ne le savent pas c est le 2eme film qui a etais fait sur dragon ball et comparé au premier qui etait une chinoiserie vraimment minable celui ci tien la route . De toute façon comment voulez vous adapter un manga comme dragon ball

7 mai 2009 à 23:05 | Par yosh 12
On s’y attendait, mais ils ont fait pire.

0 etoiles

daube Daube !

Certes, c’est le second film adapté de Dragon Ball, mais d’accord, le premier était une daube, mais assumée, surjouée avec un budget frôlant l’argent de poche de la semaine de 4 étudiants, et quoi qu’on en dise, plus proche du matériel original.
Ce film est raté de bout en bout : mauvais acteurs, mauvais scénario, mauvais effets spéciaux, ... rien, absolument rien ne le rattrape. Quitte à faire une adaptation, autant qu’elle soit un minimum réfléchie, et pas un pur produit pour un jeune public américain peu regardant (les fêtes de jeunes, les bagnoles de sports, les ralentis...) et totalement débile.

Encore raté... un jour peut-être ? Même les semi-amateurs de Funglisoft ont réussi une meilleure adaptation... et pourtant c’était parodique.

28 août 2009 à 15:08 | Par Xavier Henry

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 19311 photo 19312 photo 19313 photo 19314 photo 19315 photo 19316 photo 19317 photo 19318 photo 19319
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage