Critique de film

pub

Drug War

"Du Zhan"
affiche du film

Drug War décrit la traque, organisée par un service de police, de barons de la drogue ultra-puissants.

pub


Trailer - Drug War (2012)
Par : Damien Taymans

DRUG WAR (2012) Trailer from Richard Lormand on Vimeo.

Les critiques à propos de ce film

Critique de Drug War - Les Barons
Par : Damien Taymans

Fin limier, l’inspecteur Zhang Lei serait capable de débusquer un pot de porcelaine dans un magasin d’éléphants. Dès lors, lorsqu’il fait la connaissance dans un hôpital de Timmy Choi, un citoyen hong-kongais admis suite à un accident de voiture, le flaireur sait au premier regard que l’homme n’est pas exempt de tout reproche. Prompt à confirmer les intuitions du flic, Choi s’échappe à toute allure de l’hosto avant d’être rattrapé et confondu par la police. Devant la menace de mort qui pèse au-dessus de sa caboche, il accepte de servir d’appât pour une immense traque aux barons de la drogue...

Pour son premier film entièrement conçu en Chine continentale, le maestro du polar HK fait dévier le concept de la chasse traditionnelle du chat et de la souris pour une lutte mano à mano entre un flic coriace et inflexible (Honglei Sun) et une taupe involontaire, contrainte de trahir ses ex-associés pour sauver sa peau (Louis Koo). To et sa troupe de scénaristes, chapeautée par Wai Ka-Fai, l’un de ses plus fidèles collaborateurs pénètrent dans le milieu et détaillent avec brio les lois qui le régissent. Dans chaque camp, le modus operandi s’improvise pour duper l’autre, la déontologie, l’honnêteté, la bienséance sont reléguées au placard au profit de méthodes musclées : du côté de la police chinoise, on interpelle, on infiltre, on imite (le flic prend la place de l’intermédiaire Haha pour rencontrer un gros bonnet) tandis que la mafia use de planques, de chausse-trappes, de fausses-pistes pour protéger la hiérarchie. Dans cette bouillie d’influences, bienheureux celui qui peut entrevoir qui est proie et qui est prédateur. En définitive, cela importe peu puisque l’œuvre entière ne se déroule que pour son dénouement dantesque, une gunfight monumentale en pleine rue qui se transforme en monumental bain de sang. L’affrontement termine d’effacer les frontières entre les bons et les gentils, les maillons de cette chaîne élémentaire tentant de prendre le dessus sur leurs assaillants dans le seul but de sauver leur propre peau.

Johnnie To reste indéniablement le maître du polar hard boiled asiatique, même s’il s’autorise de temps à autre une exploration de genres plus éloignés (le sympatoche Blind Detective). Drug War renonce à tout sous-texte pour brosser un portrait inconvenant et donc réaliste de ces croisades contre le crime organisé. Le vernis s’écaille pour découvrir un tableau caustique mais grandiose.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage