News

EVENTS - Première Mondiale de Tintin

22 octobre 2011 | Par : Quentin Meignant

Bruxelles vibre au rythme du reporter à la houppette !

22 octobre 2011, une date qui restera inoubliable pour bon nombre de Bruxellois. La vie des habitants de la capitale européenne s’est en effet vue perturbée par un événement hors du commun : la première mondiale des Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, film réalisé par Steven Spielberg d’après les écrits d’une des légendes du neuvième Art, Hergé.

Si, en elle-même, cette première mondiale était l’occasion d’attirer à Bruxelles les tintinophiles et curieux de tout poil, les habitants de la capitale qui ont aujourd’hui fréquenté le Boulevard Anspach, qui mène tout droit à l’UGC De Brouckère, ont sans doute cru revivre la très éprouvante journée sans voitures.

Avec des airs de Je suis une légende, certaines artères de la capitale étaient en effet fermées par une escouade policière impressionnante (pire qu’un sommet de l’OTAN !) afin d’acheminer Spielberg en personne, accompagné de Jamie Bell et Gad Elmaleh.

La journée était aussi propice à bon nombre d’animations et, alors que la boutique officielle Tintin, située à deux pas de la Grand Place de Bruxelles, ne désemplissait pas, un cortège de voitures tout droit sorties de l’imaginaire de Tintin se donnait dans les rues de Bruxelles pour converger vers le cinéma où allait être projeté le film.

Malheureusement fort mal indiqué et très en avance, le cortège n’a pu émerveiller que quelques touristes nippons surpris sur la Grand Place, avant, néanmoins, de trouver son public, très nombreux, sur l’esplanade où elles furent exposées.

Durant cette exposition, et dans l’attente des héros du jour, un spectacle de voltige acrobatique de très haute facture se tenait sur l’affiche géante disposée en bout de Boulevard. Les milliers de personnes présentes ne pouvaient donc que se délecter au rythme des tambours et des acrobaties frénétiques de véritables artistes fous n’ayant pas peur du vide.

Arriva alors ce qui devait arriver : Tonton Spielby débarqua après nombre de renforts policiers (aucun hooligan n’était pourtant annoncé dans le centre-ville). Mais, là où certains médias généralistes avaient annoncé 25 limousines, le cinéaste et son staff avaient pris place dans des... Peugeot.

Loin des strass d’Hollywood donc, le cinéaste s’est alors montré prévenant envers bon nombre de personnes, du simple steward urbain aux fans en passant par ses acteurs, le plutôt effacé Jamie Bell et le virevoltant Gad Elmaleh, visiblement plus démonstratif que ses compères.

La foule ne s’y trompa d’ailleurs pas en ovationnant le comique français plus que Spielberg lui-même, un comble qui ne plut bien entendu pas aux cinéphiles présents, près à souiller leur pantalon pour un simple échange avec Steven.

Très accaparé par la presse, la légende hollywoodienne a tout de même tenu à signer quelques autographes à la volée... alors que l’organisation se battait tant bien que mal avec des micros récalcitrants : alors que des écrans géants munis de hauts-parleurs avaient été installés çà et là pour que le public puisse suivre le discours des différents intervenants. Il n’en a finalement rien été, la technique ayant définitivement eu la peau des techniciens...

Une histoire bien belge, que n’aurait sans doute pas reniée Hergé, pour cette journée aussi mémorable qu’un brin brouillonne... à l’inverse de la précision filmique d’un Spielberg qui, avec Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, devrait connaître l’un de ses plus gros succès. Et ce n’est pas peu dire !

PREMIÈRE DE TINTIN : RÉSUMÉ EN IMAGES

Commentaires

Premier épisode de Quntin et Milou à Bruxelles

23 octobre 2011 | Par Damien

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage