Critique de film

pub

Evil Dead

"Evil Dead"
affiche du film
  • Année de production : 1981
  • Réalisateurs : Sam Raimi
  • Scénaristes : Sam Raimi
  • Acteurs : Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Hal Delrich, Betsy Baker
  • Musique : Joseph DoLuca
  • Genre : Horreur – Démons, diables
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h20
  • Budget : 350.000 Dollars
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Programmation Cinebel
  • Récompenses : Saturn Award du meilleur film à petit budget (Académie des films de science-fiction, fantastiques et d’horreur des Etats-Unis 1983) Prix des meilleurs effets spéciaux et prix international du jury au festival de Sitgès 1982

Cinq jeunes vacanciers s'installent dans une baraque au coeur d'une sinistre forêt. En descendant dans une cave lugubre, les deux garçons de la bande découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant ainsi une horreur sans nom...

pub


Trailer - Evil Dead (1981)
Par : Damien Taymans


Evil.Dead.1981.TRAILER par soulpatrol

Les critiques à propos de ce film

Critique d’Evil Dead - Un film, un nom, un culte
Par : Chroniqueurs

Il aura suffit d’un film à Sam Raimi pour être sacré roi de l’horreur, pour redorer le blason du cinéma fantastique, pour créer le célèbre personnage de Ash et pour se faire un nom dans le monde du cinéma.
Evil Dead, en effet, qu’on ait vu au non, nous est tous connu. Culte de chez culte, il n’a jamais cessé depuis sa sortie, d’alimenter en frissons et en rires les soirées des fans du genre.

Le film, de toute façon, ne ressemble à aucun autre. Œuvre de jeunesse, donc œuvre folle, Evil Dead s’affranchit tout bonnement des règles traditionnelles de la mise en scène pour plonger le spectateur dans l’inconnu le plus total. La caméra flotte dans les airs et sur l’eau et semble donc vivante. Elle sera en tous cas dans le film un personnage à part entière.

Des personnages qui, eux, sont des plus basiques. Trois filles plus ou moins BCBG dont une est carrément coincée. Parmi les hommes, un p’tit péteux, sûr de lui et le caquet toujours grand ouvert et Ash (joué par Bruce Campbell), un jeune homme tendre et timide qui va devoir pourtant faire preuve de beaucoup de courage.

Bien entendu, ils se retrouvent comme des couillons dans une cabane en ruine au beau milieu d’une forêt perdue au milieu de nulle part. Ils ne pourront donc compter sur l’aide de personne et devront se débrouiller tout seul.

La force du film est que dès les premières images, Sam Raimi instaure un climat de tension. Son objectif est de nous choper à la gorge et aux tripes sans attendre pour resserrer l’étreinte au fur et à mesure. Une idée quelque peu sadique mais qui réussit merveilleusement bien. Au départ, il n’y a qu’une « chose » qui serpente dans les bois en faisant des bruits bizarres et nos jeunes amis qui manquent de finir leur vie écrasés contre un camion. La maison est peu accueillante et notre grand benêt s’amuse à faire peur à ses copains. La tension monte, la tension monte, jusqu’à ce que Ash le curieux laisse s’échapper des forces maléfiques. A partir de ce moment, le piège se referme et c’est parti pour les montagnes russes de l’horreur. Les membres succombent un à un et essayent de rallier à leur cause « zombie » les derniers survivants. D’ailleurs, il ne restera bientôt que le héros, Ash. Le seul personnage qui est véritablement de charisme.

Pour effrayer, Sam Raimi ne lésine pas sur les moyens, musiques stridentes, gros plans d’yeux terrorisés, rires démoniaques, maquillages terrifiants, plans acrobatiques et, bien évidemment, du gore ! Tout ces éléments contribuent à créer une incroyable tension chez le spectateur qui verra se refermer sur lui toutes les issues de secours possibles. Rien à faire, il faut affronter les affreux et les tuer, ce qui n’est pas simple car même démembrés, ils continuent à bouger.

La véritable innovation/trouvaille du film réside dans le maniement de la caméra. En effet, Sam Raimi choisit toujours les plans les fous et les plus inattendus. Le spectateur n’a alors plus aucun point de repère, il n’a pas de point d’accroche et l’image ne suggère jamais quelque chose d’accueillant. Sam Raimi s’arrange pour nous mettre dans des postures peu rassurantes. Au final, cela crée, d’une part, un effet de style sympa et d’autre part, cela crée une tension des plus épouvantables.

Il ne faut pas oublier la note humoristique qui constitue, en quelque sorte, la marque de fabrique du film. Des situations potaches qui viennent relâcher la pression (pour mieux le faire remonter après) et provoquer en nous des rires nerveux.

Evil Dead grâce à l’ambition et la folie de son réalisateur fait aujourd’hui figure de film culte et incontournable.


Commentaires sur le film

0 etoiles

16 mai 2009 à 14:05
Classique

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Film qui à marqué mon adolescence avec Bad Taste et Réanimator...Génial !.

16 mai 2009 à 14:05 | Par Ronald
le meilleur film d’horreur de tout les temps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

que dire de ce chef-d’oeuvre de l’horreur cest mon film preferé je lai vu plus de 100 fois et je men lasse pas depuis jai pas vu mieux meme les BRAINDEAD STREET TRASH BAD TASTE ZOMBIE L’EXORCISTE THE DESCENT REC sont loin de l’egaler les effets speciaux sont certes depassés mais ils etaits bien fait a l’epoque. cest un classic ont dira ce quont voudra j’adore ce film je lai vu la premiere fois au cinema et bien jai eu les jtetons surtout de cheryl (ELLEN SANDWEISS) ca mavais impressioner des films comme EVIL DEAD ont en fait plus merci au genial SAM RAIMI d’avoir realiser ce pur chef-d’oeuvre par contre les soit disant suite EVID DEAD 2 & L’ARMEE DES TENEBRES(qui n’en sont pas pour moi) sont nul la SAM RAIMI il as moins assurer voila mais je le redit une derniere fois putain quel film genial !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

30 juin 2010 à 13:06 | Par EVIL DEAD
Indigné !

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Je suis amusé et énervé par les critiques que j’ai lu. Je ne vais pas lister tout ce que je trouve faux dans ce que les rédacteurs ont dit (sinon ça va devenir un inventaire) mais il y a tout de même une phrase qui me chatouille : "Le maquillage est totalement grotesque". Mais enfin, vous allez voir un film d’horreur à la Sam Raimi en croyant tomber sur des maquillages de Rick Baker ou Rob Bottin ????? Non, on va voir Sam Raimi pour se défouler, et les maquillages, on s’en fiche pas mal du moment qu’on passe un bon moment, ce qui est incontestablement le cas ! Je me demande ce que vous diriez, monsieur l’auteur de ces lignes (Quentin Maignant si je lis bien) à la vue de Une nuit en enfer de Rodriguez !!! Ah oui ! Ou de Bad Taste !
Par ailleurs, il faudrait prendre en compte le budget mini

19 juin 2014 à 22:06 | Par Il Cattivo
Avis à côté de la plaque !!!

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Alors là, perplexité de mise. je ne fais pas du tout partie des gens cultivant les cultes et voyant du génie partout mais ce qui est nommé "bouffonade" ici n’est autre qu’un esprit slpastick, burlesque, propre à Tex Avery.
Un mélange dangereux dont même Tobe Hooper n’a pas réussi à se dépêtrer vraiment avec son "Massacre à la tronçonneuse 2" et que Sam Raimi réussi complètement.
Ne pas voir l’intention du réalisateur (qui déclinera dans la suite le même mélange en l’amplifiant), c’est ne rien avoir compris au film. Qu’on l’apprécie ou non, là n’est pas la question.

20 juin 2014 à 10:06 | Par tralala

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 21063 photo 21064 photo 21065 photo 21066 photo 21067 photo 21068 photo 21069 photo 21070 photo 21071
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Puppet Master: The Littlest Reich
2018
affiche du film
Rampant
2018
affiche du film
Le Cercle 2
2005
affiche du film
The 7th Floor
2013
affiche du film
Alien Crystal Palace
2018
affiche du film
Blackwood, le pensionnat
2018
affiche du film
Tigers Are Not Afraid
2017
affiche du film
Errementari : Le forgeron et le Diable
2017
affiche du film
Along With the Gods : Les Deux Mondes
2017
affiche du film
Await Further Instructions
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage