Critique de film

pub

Ghoulies 2

"Ghoulies II"
affiche du film

Les Ghoulies sont de retour... Semant la terreur dans une fête foraine, ils élisent domicile dans "L'antre de Satan", une attraction qui était sur le point d'être fermée, et qui, grâce à la présence des créatures maléfiques, devient l'une des plus populaires du parc.

pub


Trailer - Ghoulies 2 (1987)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Ghoulies 2 - Les Ghoulies font la foire !
Par : Damien Taymans
Tags : Monstres

Baignés dans un baril d’acide, les Ghoulies, créatures démoniaques, s’en sortent miraculeusement et trouvent refuge dans l’Antre de Satan, train fantôme en perte de vitesse dans une foire peu fréquentée. Les apparitions inopinées de ceux que les clients appellent « les rats » en raison de leur physionomie peu attirante suffisent à faire décoller les bénéfices de l’attraction. Mais cet essor a un prix, celui du sang versé par ces ignobles monstres…

Après un premier épisode incohérent et chiantissime, le retour des Ghoulies se devait d’être un poil plus marquant au risque de voir enterrée la franchise naissante. Alors, dans la famille Band, on prend ses responsabilités quitte à aller au charbon. La délicate tâche revient finalement à Albert, le père de Charlie Band, habituellement producteur des productions Empire et, côté scénar’, Dennis Paoli, devenu depuis fidèle acolyte de Brian Yuzna et Stuart Gordon qui officia notamment sur Re-Animator, From Beyond, Dagon et Le dentiste, remplace le tandem débutant composé par Bercovici et Levy. Un changement qui s’en ressent d’emblée puisque, lasses de suivre les pérégrinations de celui qui les a invoquées, les monstuosités préfèrent dans le présent volume se tapir dans l’obscurité d’une attraction foraine pour jouer de mauvais tours aux clients hagards, évoquant du même coup l’ambiance foraine du The funhouse de Tobe Hooper. Mieux, l’équipée répugnante a abandonné les deux inutiles lilliputiens du premier film et s’est vu augmentée d’une nouvelle créature visqueuse tout aussi rigolarde que ses cousines.

En clair, la piquette 1985 se voit largement balayée par le millésime 87 qui intègre, au plus grand plaisir des amoureux de bisseries décomplexées, tous les éléments essentiels d’une production horrifique low budget alléchante. Au programme, des ghoulies omniprésents (au contraire du précédent volet), des meurtres diversifiés (dont l’un par le biais de la cuvette des toilettes), du second degré lourdingue (les bêtes s’amusant dans la foire), des dialogues insipides et des fx passables parfois, ratés souvent. Qu’importe finalement puisque l’équipée s’en donne à cœur joie pour sombrer dans le grand n’importe quoi au sein duquel les créatures visqueuses et poilues règnent en maître, multipliant les péripéties et empilant les cadavres. Tiré par les cheveux, largement épuisé dès son entame, le métrage offre même une fin des plus absurde aux démons courts sur pattes en débarquant un bouffeur de ghoulies chargé de se repaître des petits fouteurs de merde, symbole d’une oeuvre qui peine à clôturer intelligemment son intrigue rachitique.

Moins soporifique que son prédécesseur, Ghoulies 2 mise sur les attributs dont il dispose, à savoir des gags concons et des fx foireux, pour faire oublier, le temps d’une petite heure, à quoi ressemble le vrai cinéma. Distrayant mais pas enrichissant, ce second épisode ne pète pas plus haut que son anus et se cantonne à ce que les Band, véritables MacGyver du cinéma horrifique, savent faire de mieux, amuser à leur insu un public épaté par tant de niaiseries.


Oeuvres liées :

Ghoulies (1985)
Ghoulies 3 : Ghoulies Go to College (1991)
Ghoulies 4 (1994)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage