Critique de film

pub

Harry Potter et l'Ordre du Phénix

"Harry Potter and the Order of Phoenix"
affiche du film
  • Année de production : 2007
  • Réalisateurs : David Yates
  • Scénaristes : J. K. Rowling, Michael Goldenberg
  • Acteurs : Gary Oldman, Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Harry Melling, Kathryn Hunter, Fiona Shaw, Richard Griffiths, Ralph Fiennes, Robert Pattinson
  • Musique : Nicholas Hooper
  • Genre : Fantastique - Conte fantastique
  • Pays d'origine : USA, Angleterre
  • Durée : 2h18
  • Budget : 150 millions de Dollars
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses : Nominé aux Art Directors Guild 2008 comme Meilleur film fantastique. Nominé aux BAFTA Film Award 2008 comme Meilleure production et Meilleurs Effets spéciaux. Nominé aux Broadcast Film Critics Association Awards 2008 comme Meilleur film familial. Nominé aux Costume Designers Guild Awards 2008 comme Meilleur costumes de film fantastique. Meilleure production artistique aux Las Vegas Film Critics Society Awards 2007. Nominé aux London Critics Circle Film Awards 2008 comme Meilleure actrice anglaise de l’année (Imelda Staunton). Nominé aux MTV Movie Awards 2007 comme Meilleur film de l’été. Nominé aux Motion Picture Sound Editors 2008 comme Meilleure bande-son. Meilleur film familial, Meilleur acteur (Daniel Radcliffe), Meilleure actrice (Emma Watson) aux National Movie Awards 2007. Meilleur film dramatique aux People's Choice Awards 2008. Meilleur film de l’été aux Teen Choice Awards 2007. Nominé aux Visual Effects Society Awards 2008 comme Meilleures images, Meilleur environnement d’action, Meilleures maquettes, Meilleurs effets spéciaux des images. Nominé aux World Soundtrack Awards 2007 comme Découverte de l’année ( Nicholas Hooper). Nominé aux Saturn Awards 2008 comme Meilleur Film Fantastique, Meilleur Costume, Meilleur Réalisateur (David Yates), Meilleur Scénario, Meilleure Bande Originale, Meilleur Second Rôle Féminin (Imelda Staunton), Meilleur Maquillage, Meilleur Performance d’un jeune acteur (Daniel Radcliffe), Meilleurs Effets Spéciaux. Nominé aux Empire Awards 2008 comme Meilleur film de science-fiction, Meilleur bande-son, Meilleure actrice (Emma Watson), Meilleur acteur (Daniel Radcliffe), Meilleur film. Meilleur réalisateur (David Yates) aux Empire Awards 2008.

Voldemort est de retour mais le Ministère de la Magie met tout en oeuvre pour le cacher à la population. Tout, y compris nommer Dolores Ombrage comme nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal à Poudlard. Quand Dolores Ombrage refuse d'enseigner les pratiques de défense contre les Forces du Mal, Ron et Hermione persuadent Harry d'entraîner en secret un petit groupe d'élèves pour la guerre qui menace d'éclater. Une terrifiante confrontation entre le bien et le mal se prépare...

pub


Trailer - Harry Potter et l’Ordre du Phénix (2007)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Harry Potter et l’Ordre du Phénix - La rébellion commence !
Par : Chroniqueurs

Par Carrie

La première question que l’on se pose avant de voir le film est : « Comment résumer un livre de 970 pages en 2h30 de film ? ». Et là arriva David Yates, réalisateur anglais méconnu et surtout habitué aux séries, qui réussit le défi haut la main.

Il a repris les éléments importants de l’œuvre originale et aucun personnage secondaire n’est mis de côté. En effet, c’est avec joie que l’on retrouve les anciens personnages que Mike Newell avait oublié dans le quatrième opus : la famille Dudley, Sirius Black, Lupin, Molly Weasley, …

De nouveaux personnages, principalement des adultes, apparaissent aussi : Tonk, Ombrage, … Le meilleur jeu de rôle revient d’ailleurs à une des « petites nouvelles » : Helena Bonham Carter qui interprète son rôle maléfique de Bellatrix avec brio ! Quant à Evanna Linch, les fans ne seront pas déçus de découvrir une jeune fille qui joue le rôle farfelu et tendre de Luna Lovegood.

Le trio principal continue de grandir et l’on sent qu’ils se perfectionnent petit à petit dans leurs rôles. Eh oui ! Harry est un adolescent tourmenté qui préfère agir seul que d’être entouré. D’ailleurs, il prend plus d’aisance dans sa relation amoureuse avec Cho Chang. Mais Daniel Radcliffe fut décu par le comportement de certains fans à propos de cette scène avec sa partenaire Katie Leug. Il a déclaré lors d’une conférence de presse que certains fans résumaient le film à 30 secondes de cette scène amoureuse.

Pourtant, loin d’être mauvais, l’acteur britannique donne tout ce que l’on attendait de lui : émotions et action en pagaille ! Son ami Ron Weasley, toujours interprété par Rupert Grint, donne parfaitement le change tandis qu’Emma Watson semble de plus en plus à l’aise. Cette dernière a sans doute passé le cap de l’enfant-star qui filtrait lors de ses précédentes interprétations.

Ce film est sans aucun doute le plus sombre de la saga. Parfaitement adapté d’un livre où l’intrigue était plutôt lugubre, il ne laisse pas les fans indifférents. L’action est au rendez-vous dès les premières scènes (les Détraqueurs arrivent d’emblée dans un bien sombre tunnel). Les combats entre les forces du bien et du mal et Harry seul face au ministère parachèvent totalement un scénario comme J.K. Rowling en rêvait !

Comme dans le quatrième épisode, le monde de Harry ne se limite pas qu’à Poudlard. On peut ainsi le découvrir dans le ministère de la magie où ses aventures prennent encore une autre dimension. Soyons clair, le dénouement des aventures du petit sorcier se rapproche et Yates nous le fait clairement sentir.

Les effets spéciaux sont une fois de plus d’une qualité immense. Quoi de plus normal me direz-vous quand on sait qu’ils sont une bonne centaine à bosser dessus ! Néanmoins, on ne peut enlever à l’œuvre d’être magistrale de ce point de vue-là ! Ainsi, les décors sont particulièrement soignés et époustouflent carrément le spectateur. On peut ainsi admirer Londres, le ministère, la prison d’Azkaban, la salle sur demande … Les créatures et autres monstres sont tout aussi réussies et l’on peut jouir du magnifique spectacle qu’offrent Kreattur, Graup, les Centaures ou encore les Sombrals.

Le petit bémol de ce film réside dans le combat entre Dumbeldore et Voldemort. En effet, malgré la beauté de la scène, on ne peut que regretter la longueur de celle-ci. Heureusement que les SFX sont là pour charmer nos yeux car si c’eût été du kung-fu, les comédiens seraient morts de fatigue à l’heure actuelle !

Au final, David Yates a donc relevé le défi avec brio ! Il continue une saga très bien entamée et qui draine toujours autant de monde (voire plus !) en salles. Dans le fond, le box-office ne peut que lui donner raison !


Oeuvres liées :

Harry Potter à l'école des sorciers (2001)
Harry Potter et la chambre des secrets (2002)
Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004)
Harry Potter et la coupe de feu (2005)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage