Critique de film

pub

Harry Potter et la Coupe de Feu

"Harry Potter and the goblet of fire"
affiche du film
  • Année de production : 2005
  • Réalisateurs : Mike Newell
  • Scénaristes : J. K. Rowling, Steve Kloves
  • Acteurs : Gary Oldman, Robbie Coltrane, Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, David Bradley, Alfie Enoch, Ralph Fiennes, Robert Pattinson
  • Musique : Patrick Doyle
  • Genre : Fantastique - Conte fantastique
  • Pays d'origine : USA, Angleterre
  • Durée : 2h31
  • Budget : 150 millions de Dollars
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses : Meilleur film au box office aux ASCAP Film and Television Music Awards 2006. Nominé aux Oscars 2006 comme Meilleure direction artistique. Nominé aux Saturn Awards 2006 comme Meilleurs costumes, Meilleur Réalisateur, Meilleur film fantastique, Meilleurs maquillages, Meilleure musique, Meilleur jeune acteur ( Daniel Radcliffe), Meilleurs effets spéciaux, Meilleur scénariste. Meilleure production aux BAFTA Awards 2006. Nominé aux BAFTA Awards 2006 comme Meilleurs effets visuels, Meilleurs maquillages. Nominé aux Broadcast Film Critics Association Awards 2006 comme Meilleur film familial, Meilleur jeune acteur ( Daniel Radcliffe), Meilleure jeune actrice ( Emma Watson). Titre honorifique pour contribution au patrimoine cinématographique anglais aux Empire Awards 2006. Nominé aux Empire Awards 2006 comme Meilleur film anglais et Meilleur film fantastique. Meilleure Animation aux Golden Trailer Awards 2006. Nominé aux Hugo Awards 2006 comme Meilleur film dramatique. Prix du film favori du public aux Kids' Choice Awards 2006. Meilleur film familial aux Las Vegas Film Critics Society Awards 2005. Nominé aux London Critics Circle Film Awards 2006 comme Meilleur second rôle anglais de l’année (Brendan Gleeson). Nominé aux MTV Movie Awards 2006 comme Meilleur héro ( Daniel Radcliffe), Meilleure équipe d’acteurs principaux ( Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson), Meilleur méchant ( Ralf Fiennes). Meilleurs effets sonores pour un film étranger aux Motion Picture Sound Editors 2006. Nominé aux Satellite Awards 2005 comme Meilleurs costumes et Meilleur son. Meilleur film aux Teen Choice Awards 2006. Nominé aux Visual Effects Society Awards 2006 comme Meilleur personnage animé ( le dragon), Meilleur composition visuelle ( Le nez de Voldemort), Meilleur environnement fictif ( Le lac noir), Meilleurs modèles et miniatures ( Poudlard), Meilleurs effets visuels. Nominé aux World Soundtrack Awards 2006 comme Meilleure bande originale.

Lorsque son nom sort de la Coupe de Feu, Harry Potter devient l'un des concurrents du prestigieux Tournoi des Trois Sorciers, une lutte exténuante pour la gloire qui voit s'affronter trois Ecoles de Sorcellerie. Mais comme ce n'est pas Harry qui a soumis sa candidature, qui a bien pu le faire ? Harry va devoir affronter un dragon féroce, des démons aquatiques redoutables et un labyrinthe ensorcelé pour finir entre les griffes de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom...

pub


Trailer - Harry Potter et la coupe de feu (2005)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Harry Potter et la Coupe de Feu - En direct du tournoi des Trois Sorciers !
Par : Chroniqueurs

Par Carrie

Pour ce quatrième opus, les producteurs ont décidé de nommer Mike Newell en tant que réalisateur en lieu et place du modeste Alfonso Cuaron. Bien leur en a pris car, à vrai dire, cet épisode des aventures du petit sorcier remonte le niveau d’une saga qui n’attendait que cela.

Nous sommes ici bien loin d’Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban du point de vue qualitatif. Il est vrai que le livre concernant ce quatrième épisode est un des meilleurs de la série mais force est d’avouer que Newell se débrouille à merveille derrière la caméra.

On retrouve enfin l’univers d’Harry tel que J.K. Rowling l’avait dépeint dans son œuvre et cela vaut une grand plus-value à l’intérêt que les fans portent au film. Bien que quelques scènes du livre original aient été oubliées, cela ne nous empêche pas d’apprécier pleinement ce film.

L’atmosphère du métrage est assez particulière puisque, pour la première fois, nous nous retrouvons trois quart du temps éloignés de Poudlard et nous avons donc l’occasion de découvrir plus en détail notre héros loin de ses bases.

Le colossal budget de 150 millions de dollars fut débloqué pour permettre à Newell et à son armée de techniciens de nous en mettre plein la vue. Cette opération charme est pleinement réussie grâce à des décors à couper le souffle et des effets spéciaux dignes d’une telle franchise.

Ainsi, le Lac Noir fut nominé parmi les meilleurs environnements fictifs de l’année dans les festivals spécialisés en SFX. La somptuosité de ce décor égale à n’en point douter les magnifiques descriptions que J.K. Rowling en avait faites.

En ce qui concerne les effets spéciaux purs et durs, ce sont eux qui font toute la magie du film ! Nous sursautons devant le dragon, nous retenons notre souffle face aux sirènes hideuses, et nous frémissons dans le Labyrinthe de tous les dangers.

On reconnaît donc bien la patte d’un réalisateur de talent presque inconnu jusqu’alors et dont le plus grand mérite ici est d’avoir su tout mettre en scène de A à Z. Le montage occupe d’ailleurs un rôle clé dans le métrage tant Newell y excelle.

Pour ce qui est du casting, on peut dire qu’il est impressionnant. On reconnaît, notamment, Ralph Fienne (Lord Voldemort) qui joue à la perfection le rôle de méchant et est quasi méconnaissable grâce à la finesse du maquillage.

Quelques révélations se font aussi jour : les jeunes acteurs comme Clémence Poesy (actrice française), Stanislav Ianevski (acteur Bulgare), Katie Leung et Robert Pattinson,qui ont su interpréter leurs rôles à la perfection malgré leur jeune âge. Le trio d’acteurs principaux (Radcliffe, Watson, Grint) a, lui aussi, repris du poil de la bête interprétant avec beaucoup d’envie et de passion leurs rôles.

Bref, Harry Potter et la Coupe de Feu relève largement le niveau d’une franchise qui ne quittera donc jamais les sommets du box-office ! Un gros succès et, surtout, un film à voir et à revoir, tant pour les fans que les non-initiés !


Oeuvres liées :

Harry Potter à l'école des sorciers (2001)
Harry Potter et la chambre des secrets (2002)
Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004)
Harry Potter et l'Ordre du Phénix (2007)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage