Critique de film

pub

Hellraiser 6, Hellseeker

"Hellraiser Hellseeker"
affiche du film

Trevor, devenu amnésique depuis un accident de voiture, tente de recouvrer la mémoire. Mais il est poursuivi par des filcs peu scrupuleux et hanté par des visions cauchemardesques...

pub


Trailer - Hellraiser 6, Hellseeker (2002)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Hellraiser 6 Hellseeker - Euh... Très très moyen !
Par : Damien Taymans

Coup d’œil rapide sur les créations de la saga Hellraiser. Depuis l’œuvre originelle, nous avons déjà eu droit à quatre séquelles qui n’atteindront jamais le niveau du film de Barker. Néanmoins, nous avons été surpris par la révélation Hellraiser 5 qui a réussi à prendre des éléments de la saga en détournant le film de sa fonction première. Ainsi, Scott Derrickson est parvenu à créer une œuvre intelligente et très bien construite.

Lorsqu’on regarde le métrage de Rick Bota, on comprend de suite que le réalisateur n’a pas voulu faire une nouvelle séquelle à la franchise. Dès lors, sans doute charmé par la qualité de l’œuvre précédente, le réalisateur essaie-t-il de suivre les pistes laissées par Derrickson et son bon Hellraiser 5. Nous n’avons plus droit à ces sempiternels films de slashers ou de croque-mitaines où la terrible vengeance de Pinhead et ses sbires s’abat sur de pauvres humains qui ont malencontreusement ouvert la boîte. Désormais, on fait dans le thriller horrifique où s’entremêlent suspense et horreur pure.

Malheureusement, Bota rate complètement son coup et n’arrive jamais à la cheville de Derrickson. Partant d’une idée fort convenue (qui n’étonnera que le réalisateur lui-même), Hellraiser Hellseeker se voudra déstabilisant et surprenant mais ne parviendra jamais à toucher son but, malgré un twist bien préparé.

Il faut dire que l’atmosphère n’est en rien comparable au tourbillon de folie dans lequel nous avait embarqué Derrickson. Pire même, on aurait presque envie de bâiller devant les nombreuses tergiversations du néo-réalisateur qui, même s’il maîtrise son film (bien qu’il s’agisse plus d’une marionnette que d’un réalisateur indépendant), ne réussit en fin de compte qu’à nous égarer quelque part entre une scène gore et un flash back.

Le métrage souffre considérablement d’un montage abrupt et d’une trame mal maîtrisée. Deux histoires ou plutôt une histoire dans l’histoire entachées de scènes peu agréables et d’effets spéciaux moyens. Néanmoins, pour un direct-to-vidéo, le métrage conserve un statut raisonnable mais souffre de la comparaison de sa préquelle directe.

En somme, mieux vaut laisser le film où on l’a trouvé car il n’apporte rien en émotions ni en effroi.


Oeuvres liées :

Hellraiser, le pacte (1987)
Hellraiser 2, les écorchés (1988)
Hellraiser 3 , l'enfer est sur terre (1992)
Hellraiser 4 Bloodline (1996)
Hellraiser 5 Inferno (2000)
Hellraiser 7 Deader (2004)
Hellraiser 8 Hellworld (2005)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage