Critique de film

pub

Howling

"Howling"
affiche du film

Un homme meurt de combustion spontanée. Un vieux flic sur le déclin et une jeunette pas encore rompue au métier se chargent de l'enquête.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Howling - Royal (thriller) Canin
Par : Quentin Meignant
Tags : Vigilante, NIFFF 2012

Responsable de l’excellent Once Up on a Time in High School mais aussi et surtout du génial A Dirty Carnival en 2006, le cinéaste coréen Yoo Ha revient en force en 2012 avec un thriller friqué du nom de Howling. Si, de prime abord, ce titre semble tout droit sorti de l’imagerie lycanthrope, il est néanmoins simplement synonyme d’un mélange entre polar et thriller aux influences canines. Le métrage suit Sang-gil, un détective frustré qui n’a jamais reçu la promotion qu’il escomptait. Mis sur une affaire de mort mystérieuse dont il n’a cure et devant composer avec une jeune partenaire imposée par un patron qui ne croit plus en lui, il est au bord de la dépression. Néanmoins, il se rend rapidement compte que l’enquête qu’il mène avec sa jeune gaffeuse de compère est loin d’être une sinécure et pourrait contribuer à son possible avancement.

Reprenant la recette qui a fait le succès de son Dirty Carnival, c’est-à-dire une ambiance pesante et une mise en branle tour à tour violente et glauque, Yoo Ha confère à son Howling une dimension toute particulière tout en critiquant de manière assez virulente le sexisme et la misogynie, phénomènes encore fort présents dans la société coréenne actuelle. Doté d’un duo d’acteurs de premier ordre au sein duquel le génial Song Kang-ho semble prendre beaucoup de plaisir à évoluer, Howling aurait pu se contenter de ces excellentes dispositions pour constituer un thriller de premier ordre aux personnages efficaces.

Néanmoins, l’apport canin à l’intrigue, qui est en fait la pierre angulaire de celle-ci, rend l’ensemble un peu plus indigeste que prévu, certaines scènes relevant carrément de la pub idéale pour Royal Canin, musique comprise. Dès lors, si les éléments mêmes de l’enquête s’avèrent particulièrement bien distillés et que Howling demeure très efficace au niveau de l’ambiance, glauque à souhait, les difficultés se multiplient pour Yoo Ha qui se voit obligé de verser dans les bons sentiments. Victime d’un final désastreux pour une œuvre de ce type, le métrage est en définitive sauvé par Song Kang-ho, qui, à lui seul, tient le film sur ses épaules grâce à la qualité de son interprétation.

Inégal et étonnamment abondant en bons sentiments, Howling frôle la correctionnelle pour finalement revêtir le costume de thriller longuet mais plutôt efficace lors de ses moments de transcendance. Loin d’émarger au type d’œuvres que s’était habitué à nous livrer Yoo Ha, Howling laisse néanmoins un goût amer en fin de vision…


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Inhabitant
2017
affiche du film
Cutterhead
2018
affiche du film
Freehold
2017
affiche du film
Hérédité
2018
affiche du film
Return to Return to Nuke 'Em High Aka Vol. 2
2017
affiche du film
Jurassic World: Fallen Kingdom
2018
affiche du film
Mercy Christmas
2017
affiche du film
Cargo
2017
affiche du film
Satan's Slaves
2017
affiche du film
The Thousand Faces of Dunjia
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage