Interviews

INTERVIEW - Lloyd Kaufman en Lorraine

22 août 2009 | Par : Metzgerin

Sur le tournage d’Ouvert 24/7

A l’occasion du tournage d’Ouvert 24/7 de Thierry Paya, dans la charmante ville de Serémange-Erzange (en Moselle), le créateur de Troma Entertainment, le cultissime Lloyd Kaufman nous est venu tout droit des Etats-Unis, pour un caméo. Très disponible et particulièrement sympathique, uncle Lloydie s’avère être aussi déjanté et franc qu’on pouvait l’imaginer…

Vous venez en Moselle pour faire une apparition dans Ouvert 24/7. Qu’est-ce qui vous a amené à travailler pour ce film ?

J’aime beaucoup l’art indépendant. Ce film m’a donc attiré. Colin Vettier (Ndlr : scénariste du film) était stagiaire à New York aux studios de Troma et il était un cinéaste très sérieux. Il m’a demandé de venir… et je suis venu !

Présentez-moi un peu le personnage que vous allez jouer.

Lloyd Kaufman : C’est difficile à expliquer… C’est un personnage tout à fait original créé par Thierry, le metteur en scène. Je crois que ce serait une meilleure chose qu’il vous en parle !

Thierry Paya : L’idée est que le film se déroule dans un bar à choucroute dont la serveuse s’appelle Claudine. Son mari Gérard, qui est joué par Lloyd, est tombé sur la tête et commence à se prendre pour un réalisateur. Il prend peu à peu un accent américain, et ce malgré le fait qu’il soit français ! Sa femme lui dit « il faut commencer à faire de la choucroute ! » mais il en est incapable car il est assailli par des titres de films ! Il est possédé par l’esprit de Lloyd Kaufman, devient américain à travers lui, ce qui lui permet de parler de ses films. Je ne voulais pas donner l’impression de dire « moi j’ai Lloyd Kaufman dans mon film », je voulais simplement qu’il soit la vedette de ce caméo.

Lloyd Kaufman : Bien dit !

Vous appréciez les petits films indépendants. Vous êtes habitués aux apparitions, comme dans Le Bon, la Brute et le Zombie, notamment.

Il y avait aussi le film de Fabien Martorell… Je voudrais encourager tous les arts indépendants. Si je peux les aider, pourquoi pas !

C’est la première fois que vous venez dans l’Est de la France ? C’est une région qui bouge beaucoup en matière de cinéma fantastique, il y a Gérardmer, ainsi qu’un festival qui prend forme à Strasbourg…

Je ne connais pas le coin. J’ai fait de la bicyclette et du camping entre Strasbourg et la Bretagne il y a quelques années, mais malheureusement je n’ai jamais été invité à un festival !

Comment vous positionnez-vous dans le débat de la circulation des œuvres entre les internautes ? En France, il est souvent difficile de se procurer des DVD Troma...

A Canne, j’ai fait beaucoup d’interviews pour des journalistes français, j’ai participé à des émissions de télévision, mais les films Troma ne sont projetés nulle part, ni en Angleterre, ni en Allemagne… On ne les trouve qu’aux Etats-Unis !

Mais nous avons beaucoup de fans pour qui Troma est devenu une espèce de culte. Ils font beaucoup d’efforts pour diffuser nos films, il y a un grand nombre de versions pirates qui circulent sur Internet. Beaucoup de nos fans achètent nos DVD sur Amazon. D’ailleurs mon nouveau livre sort le 28 août, Produce your own damn movie, qui est la suite de Direct your own damn movie, qui suivait Make your own damn movie. Il y a cinq livres au total, que j’ai écrits pour encourager les jeunes réalisateurs. Nous sommes plus célèbres que jamais, mais avec toujours moins de fric ! Ma femme et moi avons payé Poultrygeist, Night of the Chicken Dead avec l’argent de sa retraite. 500 000 dollars. Mais je lui ai dit que nous tournions Transformers 6. Il ne faut surtout pas lui dire la vérité ! Parmi mes films, je crois que Poultrygeist est le meilleur. Mais je pense que la plupart des fans aiment beaucoup Toxic Avenger ou Citizen Toxie.

Surf Nazi Must Die est considéré comme un des pires films jamais créés. Qu’en pensez-vous ?

J’adore ce film ! Quand je l’ai vu pour la première fois, je me suis tout de suite dit que c’était un chef-d’œuvre ! L’héroïne, cette grosse dame noire, est très jolie !

C’est un film particulièrement difficile à trouver sur Internet, on tape à peine le mot « nazi » sur Ebay et tout est bloqué ! Il est impossible de visionner les films Troma sur les chaînes publiques !

L’industrie est contrôlée par UGC ! C’est le cas de Terror Firmer, bien qu’il ait eu un grand succès dans les salles chez nous… Malgré le fait qu’il y ait Ariel Wizman et Edouard Baer dans le casting, il n’a pas du tout été distribué en France ! Peter Jackson, Quentin Tarantino ou Gaspard Noe citent mes films, disent que nous sommes une référence pour eux. Takashi Miike a écrit dans un journal japonais que Citizen Toxie est un chef d’œuvre, il adore Troma ! Il y a des metteurs en scène comme Peter Jackson qui disent que mes films sont très importants pour eux, mais il est impossible de les faire parvenir au public !

Est-ce difficile et cher de trouver des actrices prêtes à tourner nues durant tout un film ?

Il y a beaucoup d’acteurs qui ont eu leurs débuts dans mes films. Puisque Troma est célèbre, il y a beaucoup de comédiennes qui seraient prêtes à faire n’importe quoi, car nos films sont bons ! Si Besson me demande de faire l’amour à une girafe pour un de ses films, je le fais ! Mais si c’est Michael Bay, je refuse. Il y a beaucoup de jeunes comédiennes qui adorent mes films. Prends Kate Graham, qui joue Wendy dans Poultrygeist. Elle ferait n’importe quoi si je lui demandais ! Elle serait prête à aller encore plus loin que ce que je lui demande, non pas pour le film, mais pour l’art !

Les films Troma sont très trash mais restent toujours dans la bonne humeur. Actuellement, les films d’horreur sont beaucoup plus glauques, on parle même de torture porn… Qu’en pensez-vous ?

Eli Roth, le réalisateur de Hostel, a joué dans un de nos films, Tales From the Crapper, ainsi que dans Terror Firmer. Il a vu Mother’s Day deux cents fois ! C’est incroyable ! Il dit toujours que nos films l’ont beaucoup influencé. Je crois qu’il est très très doué. James Wan, qui a tourné le premier Saw, est très bon lui aussi ! Mais pour ce qui est des autres… Je n’aime pas le torture porn, je préfère le côté grand guignol. Troma mélange les genres, je crois que c’est ce qui est original avec nos films. A l’époque de Toxic Avenger, les films n’étaient pas comme ça.

Parmi tous les films que vous avez produit, lesquels ont été les plus rentables et au bout de combien de temps d’exploitation ?

Sans doute Toxic Avenger. Il y en avait quatre, sans compter les dessins animés, les bouquins, les comics… Depuis six mois, Toxic Avenger the Musical passe à New York, à Broadway ! Bon Jovi en a écrit la musique. A Halloween, il y aura une première à Toronto, au Canada.

D’après ce que j’ai pu lire dans quelques interviews, on vous a déjà proposé de faire un remake de Toxic Avenger, mais cela ne vous intéresse pas. Que pensez-vous de la vague actuelle de remakes des films des années 70-80 ?

La plupart sont merdiques car les metteurs en scène sont mauvais ! Mais James Gunn, qui a écrit Tromeo and Juliet, a aussi bossé sur le remake de Dawn of The Dead, qui est très bon. All Quiet on the Western Front (ndlr : A l’Ouest rien de Nouveau) a été refait plusieurs fois, et le remake est meilleur que l’original ! Il en est de même pour A Star is Born de Georges Cukor. Mais la plupart des remakes actuels sont mauvais, car les budgets sont trop importants, ils essayent de satisfaire un public trop grand ! Nous allons refaire Mother’s Day, j’espère que ça marchera ! Beaucoup de producteurs d’Hollywood viennent chez nous pour acheter Toxic Avenger, et même Poultrygeist ! Peut-être que nous accepterons s’ils nous proposent assez d’argent…

Quels ont été vos derniers coups de cœur au cinéma ?

J’ai vu un film qui s’appelle The Fall, c’est un chef-d’œuvre ! En matière de films français, j’ai beaucoup aimé Un Secret. J’aime beaucoup les films de Gaspard Noe : Irreversible, Carne, Seul Contre Tous…

Quel conseil donneriez-vous à un jeune réalisateur qui veut se lancer dans le cinéma d’horreur ? Mis à part de lire vos livres…

Shakespeare a dit “ To Thine Own Self Be True”, ce qui signifie « faites ce qui est dans votre âme ». Cherchez toujours la vérité ! Godard a dit qu’il tourne la vérité vingt-quatre fois par seconde. Il a raison ! Il faut croire en ce qu’on fait, ne pas écouter les autres et suivre sa route.

Quels sont vos prochains projets ?

Je suis en train d’écrire Toxic Avenger 5, mais j’ai aussi un projet un peu spirituel, plus personnel au sujet de ma carrière. Pas d’horreur ni de gore, davantage axé sur moi. On travaille aussi actuellement un petit film lesbien… Il y a un esprit homophobique aux Etats-Unis, et je voudrais m’occuper de ce monde-là, pourquoi ils ne peuvent pas se marier…

Un grand merci à Lloyd Kaufman pour sa disponibilité et sa gentillesse, ainsi qu’à toute l’équipe du film pour leur accueil particulièrement chaleureux et leur sympathie !

(Interview réalisée par Metzgerin)

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jumanji: Bienvenue dans la jungle
2017
affiche du film
Revenge
2017
affiche du film
Annabelle 2: la création du mal
2017
affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage