Interviews

Interview de Jean-François Brisson (L’Auberge Rouge)

10 octobre 2008 | Par : Gore Sliclez

Mon auberge au Canada...

Jean-François Brisson avait un rêve : réaliser son film ! Alors plutôt que de vivre de rêves, de projets ou de remords, celui-ci s’est lancé dans son aventure folle, investissant ses dollars dans son projet fou, le projet de l’Auberge Rouge. Une adaptation du roman de Balzac à priori éminemment sympathique au vu de la motivation et du culot que dégage ce réalisateur canadien qui croit dur comme fer à sa première entreprise cinématographique. Souhaitons-lui d’avance bonne chance en attendant de voir un jour son film sur le bon vieux continent…

Vous pouvez nous résumer l’histoire de votre film ?

L’histoire de l’auberge rouge existe...pour de vrai ! Entre 1808 et 1833, des aubergistes français accueillaient des voyageurs fortunés, les assassinaient tout en les dérobant. Les restes humains étaient incinérés à part quelques bons morceaux de chairs humaines pour les voyageurs du lendemain ! Pierre Martin, sa femme Marie Breysse et leur domestique, Jean Rochette subissent le sort de la guillotine le 2 octobre 1833 à midi. Adam (Stéphane Vigeant), étudiant en cinéma, est l’heureux gagnant d’un concours qui permet à la classe de créer un court-métrage. Son projet est le résultat d’une inspiration suite à la lecture du livre d’Honoré de Balzac, L’Auberge Rouge. Après plusieurs recherches, il décide d’écrire sa propre version. Du repérage aux auditions, on découvre des personnages passionnés dans le domaine. Le désir de perfection va rassembler Pierre (Robert Reynaert) et Adam dans un contexte questionnant la réalité et la fiction. À travers le destin de différents types de voyageurs qui trouvent refuge à l’auberge suite à une tempête dans les montagnes, on révèle la vie d’une famille unie prêchant leur mode de vie, la relation d’un réalisateur et d’un acteur assoiffé de l’excellence. Différentes aventures attendent une jeune équipe de tournage et comédiens à l’auberge sanglante,
l’auberge Rouge.

Comment vous est venue l’idée de réadapter l’histoire de l’Auberge Rouge et pourquoi cette histoire précisément ?

Je voulais faire un film dans un film et je cherchais un fait réel intriguant et hors de l’ordinaire. Je suis tombé sur l’histoire de l’auberge rouge, j’en suis fasciné…parce que ça démontre la folie humaine et aussi, je voulais créer un huit-clos avec plusieurs types de personnages : soldat, bourgeois, marchand de bijoux, aubergistes…

Que pensez-vous des autres adaptations : Epstein, Autant-Lara ou encore Krawczyk (2007) ? Pas frustré de voir cette dernière sortir avant vous ?

J’aimerais bien voir la version d’Epstein…mais introuvable. Pour les autres…c’est bien en tant que comédie noire mais personnellement je préfère celle d’Autant-Lara. Je me base sur un fait réel et ça me dérange pas de faire ce projet car le traitement est totalement différent.

Vous êtes-vous inspiré de vos propres péripéties budgétaires et techniques pour écrire l’histoire de cette équipe de tournage qui souhaite monter une fiction sur l’Auberge ?

J’ai tout simplement voulu parler de c’est quoi faire un film au spectateur. Les gens n’ont aucune idée de ce qu’un projet de ce genre peut exiger aux organisateurs (en général). Pourquoi ne pas parler de la passion, de ce que c’est faire un film ? L’art dans l’art…Je me suis inspiré de mes expériences présentes et antérieures.

Où avez-vous trouvé votre Auberge Rouge au Canada ?

L’auberge au Canada est une maison de 1815 (extérieur) et un fort contruit il y a 15 ans (intérieur) représentant la période de la colonisation. Les lieux sont situés en région de Montréal, Québec.

La musique du teaser est également celle du film ?

La musique sur l’aperçu est tout simplement là pour accompagner les images. Notre concepteur sonore et musical travaille fort pour trouver des leitmotivs et créer des ambiances uniques en suivant l’évolution de l’histoire, de la psychologie des personnages tout en stimulant l’intérêt du spectateur.

Vous n’êtes pas dans le cinéma à temps plein, vous avez un autre emploi. C’est dur de concilier les deux ? Les autres membres de l’équipe (une trentaine c’est ça ?) sont-ils dans le même cas ?

Nous sommes une quarantaine de passionnés dans ce projet qui vivent d’un autre métier pour l’instant. Nous nous sommes tous réunis en mettant en œuvre la passion qui habite nos âmes pour arriver à un résultat pro.

Où en êtes-vous dans le projet ?

Il reste 5 jours de tournage et après le montage.

Comme partout ailleurs, il est très difficile d’avoir un budget honnête pour son film. Vous ne semblez pas déroger à la règle ? De plus vous n’avez pas choisi le plus facile en vous lançant en partie dans un film de costumes...

Nous organisons une grosse party d’Halloween pour financer le reste du tournage. J’ai investi des dizaines de milliers de $ canadiens pour vivre ma passion. J’avoue que la folie est allée loin mais je suis encore capable de vivre dans mon crédit ! Personne n’a reçu de salaire. Oui les costumes et l’époque etc…très durs à faire et à concevoir. Mais c’est très intéressant !

Comment fait-on pour étaler ainsi son film sur plusieurs années ?

Plusieurs années de planification et de recrutement sont nécessaires dans le cas d’un long métrage qui se construit dans les temps libres…c’est pas comme avoir des millions hein !

Jamais envie de baisser les bras ?

Il m’est arrivé plusieurs obstacles et imprévus qui coûtent cher… mais je n’ai jamais baissé les bras, parce que dans mon lit de mort…je vais jamais regretter d’avoir tout fait pour réaliser mon rêve !

Quel est le format utilisé pour votre film ? Certains plans du teaser semblent indiquer du matériel de qualité et des moyens techniques plutôt onéreux pour une première œuvre non ?

Nous avons filmé avec une Panasonic P 2 et des lentilles 35mm. La qualité est au maximun dans le format HD et se rapproche du vrai 35mm. Les moniteurs sont aussi présents pour s’assurer de l’image. Oui c’est pas mal de moyens pour une première œuvre, mais pour moi c’est tout ou rien. Et croyez-moi, j’aurais aimé avoir plus de moyens !

Le film est-il gore ? Quelles étaient vos influences pour celui-ci ?

Le film a quelques minutes de « gore ». On peut dire que l’on montre un peu la réalité de l’histoire sans rentrer dans le vrai « gore »…c’était pas le but. L’inspiration provient uniquement des faits réels.

Avez-vous déjà des contacts pour l’un ou l’autre festival ?

On n’a pas de contacts pour les festivals mais bien la liste de ceux-ci ! On veut aussi travailler l’image en post-production pour amener un traitement cinématographique d’époque lorsque nous voyageons dans le film que les étudiants tournent.

Que peut-on vous souhaiter de mieux pour l’avenir ?

Souhaitez-nous de rencontrer un producteur qui s’intéresse à notre histoire car ici au Québec c’est un milieu très fermé et contrôlé par le gouvernement. J’aimerais bien travailler en Europe et qui sait, mon film sera peut-être une porte d’entrée…

(Interview réalisée par Gore Sliclez)


Le Projet Auberge Rouge - The Red Inn Project from Jean Francois Brisson on Vimeo.

Commentaires

Votre teaser est très intéressant. Je vous souhaite de trouver un bon producteur.
Bonne chance pour la suite.

26 janvier 2009 | Par Sophie Brisson

merci encore à toute l’équipe du tournage je suis fier d’avoir participé à l’évolution de ce projet qui n’a pas été facile dans le froid, à l’exterieur. Et de m’avoir permis de rencontrer des supers amis merci à tous et en particulier à J.F. et Loubna. Ne lâchons pas.

23 octobre 2008 | Par Michel coiffeur du tournage

je suis vraiment fier de ce projet la je suis sur qu’il y aura beaucoup de "buzz" sur le film et je souhaite vraiment que les gens reconnait tout le travail qui a ete mis sur celui ci !!!! on continue ,on lache pas
melanie belisle maquilleuse 11 octobre 2008

11 octobre 2008 | Par melanie

On devrait mettre en pratique notres passiones comme tu decris, JF..j’espere que vous auriez plusiers chance de promouver vos prochains projets...
wishing you all the best during this tough economic period.

11 octobre 2008 | Par Martin Dansky

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jumanji: Bienvenue dans la jungle
2017
affiche du film
Revenge
2017
affiche du film
Annabelle 2: la création du mal
2017
affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage