News

Invitation au voyage chez Panic ! Cinéma

23 février 2012 | Par : Damien Taymans

Pour terminer le deuxième round de cette saison déjà haute en
émotions, Panic ! Cinéma vous invite au voyage.

Un voyage qui débutera chez nous – et pas n’importe quand s’il vous
plaît – puisque nous pousserons les 88 miles à l’heure pour rejoindre l’année
1986. Une année charnière, pour une nuit décisive, La Nuit du Risque, qui
verra un garde du corps engagé par le RPR se dévouer à une mission de
vengeance contre la racaille gauchiste.
On pouvait difficilement imaginer retournement de veste plus
spectaculaire de la part de Panic ! Cinéma pour lancer de la mélasse sur le
débat public !

Le voyage se poursuivra en chambre avec le claustrophobe et
angoissant La Bouche de Jean-Pierre, en présence de sa réalisatrice
Lucile Hadzihalilovic pour célébrer la restauration de ce film bouleversant,
qui sortira prochainement en DVD sous le label 1Kult dans une version
restaurée.

Panic ! vous mènera ensuite sur les côtes africaines avec The Dead,
un pur film de zombies sur le continent noir, aussi conscient que violent.

Détour par l’Empire du Soleil Levant et ses fashionistas désaxées
pour Kamikaze Girls, où nous en apprendrons long sur l’importance que
les filles peuvent donner à leurs chiffons.

Enfin, l’expérience ultime sera permise avec Mondo Cane, proposé
avec l’élégante participation du festival Cinéma du Réel, pour (re)découvrir
ce “chocumentaire”, explorant les us et coutumes insensés de notre monde
de fous. Un film parfait pour donner une bonne baffe au tourisme de masse.

LE PROGRAMME COMPLET

25 FÉVRIER – 22H00 :

LA NUIT DU RISQUE (SÉANCE DE DROITE)

De Sergio Gobbi ; France ; 1986 ; 1h21 ; VF
Avec Stéphane Ferrara, Pierre-Marie Escourrou et Christiane Jean

« Promis à un brillant avenir dans la boxe, Stéphane se prend de questions existentielles
sur la corruption de son milieu. Il se reconvertit alors dans la sécurité et se retrouve garde
du corps de Robert-André Vivien, député RPR. Lors d’une rixe avec des militants socialistes,
son meilleur ami trouve la mort, poussant Stéphane dans les abîmes de la vengeance.
 »

La Nuit du Risque s’impose comme la référence nanar en matière de polar-pulp politique
français. Surtout quand son financement obscur servait les armes du RPR en 1986 ! C’est
la grande tache que balance Panic ! Cinéma sur le débat public, avec la complicité de Nanarland
et la communauté Humour de Droite. Séance gratuite pour les 10 premiers détenteurs
d’une carte Jeunes RPR !

« Pourchassé par un saxophoniste psychopathe, coincé dans un taxi avec un
chauffeur arabe philosophe et casse-couilles : c’est vraiment la nuit du risque !
 »
– JohnMatrix (Nanarland.com)

3 MARS – 22H00 :

LA BOUCHE DE JEAN-PIERRE (EN PRÉSENCE DE L’ÉQUIPE DU FILM, AVEC 1KULT)

De Lucile Hadzihalilovic ; France ; 1996 ; 52 min. ; VF
Avec Sandra Sammartino, Denise Schropfer, Michel Trillot, Delphine Allange et
Jacques Gallo

« Après la tentative de suicide, puis l’internement de sa mère, Mimi, 10 ans se voit confiée
à sa tante. Elle se retrouve dans un univers clos par la solitude et la haine, la bêtise et la
violence ordinaire. Demeurant impassible, Mimi assimilera son angoisse à la vision monstrueuse
renvoyée par sa tante et de Jean-Pierre, son nouvel amant.
 »

À voir ces êtres laids, à entendre ces mots sales, Mimi explore ce foyer-monde où la lourde
réalité du quotidien se transforme en véritable prison sans barreaux. Une plongée
allégorique et fantastique dans la neurasthénie d’un couple immonde, où la promiscuité
des corps devient le seul langage. Un film bouleversant qui sortira prochainement en DVD
dans une version restaurée chez Badlands sous le label 1kult.

« La réussite de ce moyen-métrage réside bien dans ce traitement fantastique du
quotidien, proche du conte enfantin.
 » – Sophie Bonnet (Les Inrocks)

10 MARS – 22H00 :

THE DEAD

De Howard J. Ford et Jonathan Ford ; Royaume-Uni ; 1h45 ; VOST
Avec David Dontoh, Prince David Osela et Rob Freeman

« Le lieutenant américain Brian Murphy se retrouve être le seul survivant du crash d’un
avion, et nage péniblement jusque sur les côtes de l’Afrique de l’Ouest. Pour ajouter à sa
peine, les seuls autochtones se trouvent être des zombies affamés. Pour survivre, il devra
joindre ses forces avec un autre militaire africain, dont le village a été décimé par les morts-vivants.
 »

The Dead se caractérise d’abord par son défi génial de situer un film de zombies sur le
continent noir. Sur le fond, le film propose une vision pessimiste du monde et le visage
d’une humanité à bout de souffle, pour un film de zombies obéissant aux codes les plus
traditionnels du genre.

« Il règne sur The Dead une idée permanente de punition biblique qui fait du zombie
non plus un symbole de consumérisme outrancier mais plutôt une représentation de
fin du monde.
 » – Nicolas Gilli (filmosphfere.com)

17 MARS – 22H00 :

KAMIKAZE GIRLS (SOIRÉE SPÉCIALE GOTHIC LOLITAS avec Association Rouge Dentelle
& Rose Ruban)

De Tetsuya Nakashima ; Japon ; 2004 ; 1h42 ; VOST
Avec Kyoko Fukada, Anna Tsuchiya, et Hiroyuki Miyasako

« Momoko est comme beaucoup de fashionistas japonaises de notre siècle, assimilant une
nébuleuse fascination pour la France de Versailles, et pour un mode de vie d’esthète en
marge de la société. Et quand elle rencontre Ichiko, fille de gang punk cracheuse, c’est une
amitié inattendue qui les entraîne dans une folle aventure, vers le frou-frou parfait.
 »

Onirique, désaxé et résolument girly, ce Kamikaze Girls scelle la rencontre de deux filles
hors-normes que tout oppose, comme la version japonaise légitime d’un clash entre Paris
Hilton et Courtney Love. Avec, entre deux facéties visuelles, la fatalité du désenchantement
et du passage vers la vie adulte.

« Kamikaze girls vaut exemple dans le genre si usé du film adolescent, et se révèle
bien plus fin que ce que son esthétique de gros bonbon anglais annonçait.
 » – Vincent
Malausa (chronicart.com)

24 MARS – 22H00 :

MONDO CANE (AVEC LE FESTIVAL CINÉMA DU RÉEL)

Italie ; 1962 ; 1h45 ; VOST ; 35 mm
De Paolo Cavara, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi

« Mondo Cane, ou "Monde de chien", est un carnet de voyage où le choc se transmet par
l’image. Un choc des cultures, exaltant des us et coutumes exotiques glanés aux quatre coins
du monde. On aurait d’abord cru à une vocation pédagogique, si l’intention n’était pas avant
tout de choquer l’homme occidental. À moins que le film ne nous invitait déjà à nous questionner
sur notre rapport à l’image…
 »

Depuis 35 ans, le festival Cinéma du Réel défend et promeut le film documentaire de cinéma,
dans une mission culturelle de regard expérimental sur le monde. Avec eux, Panic ! vous propose
de vous (re)plonger dans Mondo Cane, ce premier "chocumentaire" italien qui offusqua
le bourgeois au Festival de Cannes 1962 et donna naissance à un vrai genre cinématographique
à travers les années 70, le “Mondo”. Un genre auquel des noms tels que Russ Meyer
ou John Waters se sont ensuite frottés.

« C’est du pur travail d’illusionniste qui aligne des séquences disparates presque
fascinantes.
 » – Romain Le Vern (excessif.com)


Les séances PANIC ! CINÉMA

Tous les samedis à 22h au
Nouveau Latina, 20 rue
du Temple, 75004 Paris

www.paniccinema.com

Tarif : 5€

Cartes UGC Illimité
et Gaumont LE PASS
acceptées

Réservations Billetterie
Fnac et fnac.com

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage