Critique de film

pub

Kasane – Beauty and Fate

"Kasane"
affiche du film

Alors qu’elle rêve de jouer sur scène, Kasane souffre de cette balafre qui la défigure et éclipse son talent naturel. Le rouge à lèvres magique qu’elle hérite de sa mère va tout changer : celui-ci lui permet en effet de s’emparer de l’apparence de la personne qu’elle embrasse. Une opportunité pour l’actrice qui sommeille en elle de s’épanouir. Pour ce faire, elle met en place un étrange marché avec la belle Nina, aspirante comédienne. Mais jusqu’où ira l’ambitieuse Kasane pour conserver le visage inaltéré de Nina ?

pub


Trailer - Kasane – Beauty and Fate (2018)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Kasane - Amour, gloire et beauté
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2019

Adapté du manga homonyme de Matsuura Dasuma, Kasane, derrière son argument fantastique, dénonce la tyrannie des apparences, de celles qui priment sur le talent pur, à telle enseigne que la brillante Kasane est étouffée sitôt que son visage défait est aperçu. Dès lors, le vol du visage de Nina lui permet de laisser éclater ce don au grand jour sans ne plus se fier aux railleries et quolibets. Nina vit le chemin inverse : privée de son apparence, elle prend conscience de la futilité de ce teint de rose et de ce qu’impliquent les relations humaines essentiellement composées de jugements. Ce drame assez convenu phagocyte la majorité de l’œuvre qui voyage de scènes de théâtre à l’appartement des deux femmes pour illustrer l’ascension de Kasane en même temps que la désagrégation des relations des deux héroïnes, la beauté et sa némésis, chacune torturée par des événements qui feront l’objet de flash back sitôt qu’elles désirent découvrir le passé de l’autre.

Comme l’indique le titre, au-delà de la beauté, c’est une course vers la destinée qui frappe les héroïnes devenues chacune dépendantes de l’autre, Kasane pour monter sur les planches, Nina pour asseoir sa réputation et atteindre la célébrité. Toutes deux poursuivent un idéal, une quête dictée par leur envie profonde mais également par les chemins creusés au préalable par leur mère. Plus complexe qu’il n’y paraît, le script dissémine tous ces éléments çà et là si bien qu’il faudra gratter le vernis des plus lisse appliqué par Yûichi Satô qui ne s’éloigne jamais de sa conduite principale au point de provoquer la lassitude face à cette incessante répétition des mêmes séquences.

La mise en scène et la qualité du jeu du tandem d’actrices éblouissantes suffisent à attribuer un satisfecit à cette oeuvre autant inspirée d’une légende nationale que de l’histoire de Cendrillon. Hélas, sitôt qu’il s’est familiarisé avec la mécanique du scénario, le spectateur a un ou deux coups d’avance sur le film. Au final, Kasane constitue une oeuvre très propre et académique qui manque de temps à autre de souffle.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 57285 photo 57284 photo 57283
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018
affiche du film
Ride
2018
affiche du film
Kasane – Beauty and Fate
2018
affiche du film
Superlópez
2018
affiche du film
Quiet Comes the Dawn
2019
affiche du film
Brothers' Nest
2018
affiche du film
The Room
2019
affiche du film
Pokémon: Détective Pikachu
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage