Critique de film

pub

L'Ordre des gardiens

"The Hunters"
affiche du film

Une famille d'archéologues est à la recherche d'artéfacts issus de contes et légendes, et cachés à travers le monde...

pub


Trailer - L’Ordre des Gardiens (2013)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de L’Ordre des Gardiens - L’aventure c’est l’aventure
Par : Damien Taymans

Galure vissé sur la tête et fouet claquant au vent, la figure de l’archéologue telle qu’elle est véhiculée par le cinéma fait rêver. Dès lors qu’on découvre les historiens faisant frotter leurs pinceaux sur une ruine pour la débarrasser d’une couche de poussières tenace et le mythe s’effondre. C’est qu’il faut continuer à alimenter les songes des marmots qui s’imaginent parcourir le monde pour en exhumer tous les trésors enfouis. Indiana Jones, Benjamin Gates et Allan Quatermain en savent quelque chose : qu’ils aient eu comme quête l’Arche perdue, le trésor des Templiers, les mines du roi Salomon ou la virginité de ma belle-sœur (une belle Arche perdue), ces aventuriers à la barbe de trois jours ont toujours réussi à se dépêtrer des situations les plus périlleuses avec un minimum d’élégance et de savoir-vivre.

Même topo pour les Flynn, couple de boucaniers du dimanche, qui cachent à leurs rejetons leurs petites expéditions et leurs parcours en accrobranche. Du coup, dès qu’ils disparaissent alors qu’ils sont à la recherche d’artefacts légendaires, les moutards se retrouvent bien malgré eux impliqués dans les folles aventures de leurs géniteurs. Mais ils se voient guidés par une accompagnatrice de charme, la délicieuse Dylan Savini, incarnée par la torride Alexa Vega (la KillJoy de Machete Kills). Le cadre est planté : L’Ordre des Gardiens, sous ses atours de pilote pour une nouvelle série télévisée, est en réalité un téléfilm destiné au marché de la vidéo et à un public cible adolescent. La réalisatrice Nisha Ganatra (qui signe dans la foulée une oeuvrette sci-fi - Code Academy - pour adulescents avec Alexa en héroïne) reprend un à un tous les ingrédients du teen movie bandulatoire : outre la présence de l’actrice, on compte deux jeunes éphèbes parfumés de phéromones, de petits joujoux high-tech, des armes ultra-cools (qui dézingue encore à la mini-arbalète de nos jours ?), une référence appuyée à Blanche-Neige et un vilain pas beau incarné avec panache par le méchant notoire Victor Garber.

La main remplie d’atouts, la cinéaste torche pourtant un film chiche en rebondissements et se contente de modifier l’arrière-plan pour teinter le récit d’une pointe d’exotisme (à part l’entame en Thaïlande, le reste se montre pauvre en décors fabuleux) souvent vaine (le parcours dans les cascades tombe à l’eau). Léger et frivole, L’Ordre des Gardiens est une escapade aventurière à peine aussi trépidante qu’un parcours noir dans un Aventure Parc lambda qui vaut avant tout pour sa capacité à placer quelques produits à l’écran. Une production Wallmart sans finesse mais avec quelques arguments...


Commentaires sur le film

4 etoiles

27 septembre 2014 à 12:09

4 etoiles

27 septembre 2014 à 12:09

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019
affiche du film
The Soul Conductor
2018
affiche du film
Stray
2019
affiche du film
Dark, Almost Night
2019
affiche du film
The Dead Center
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage