L’IMAGE DU JOUR

LA ROUTE de Cormac McCarthy

4 novembre 2009 | Par : Gore Sliclez

Titre La Route

Titre original The Road

Auteur Cormac McCarthy

Année 2006

Genre Apocalypse

Editeur Edition de l’Olivier

Année d’édition 2008

Note 8/10

Résumé

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. On ne sait rien des causes de ce cataclysme. Un père et son jeune fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Il ne reste des hommes que les cadavres ou des silhouettes implorantes proches de leur dernier souffle. Le père et le fils ont peur, mais marchent vers la mer.

Dans un paysage apocalyptique d’après-guerre nucléaire (du moins on l’imagine) recouvert par la cendre, un homme et son fils marchent sans fin vers la mer, cet ailleurs où les températures doivent être plus chaudes sans être certains qu’ils y arriveront un jour. Avec tendresse, tristesse, l’homme regarde son fils comme sa dernière raison de vivre sur cette Terre, dernier espoir du genre humain. La mère, quant à elle, a préféré abandonner par désespoir.

Traversant les forêts obscures et calcinées pour certaines, les rivières et les montagnes, chaque jour est une bataille contre la faim, le froid...la mort. Sur la Route, des cadavres desséchés. La nourriture est inexistante dans ce monde brûlé et chaque découverte de victuailles, même sommaire, est une délicieuse victoire à savourer et un nouveau report de temps contre l’inéluctable. D’autant qu’ils ne sont pas seuls. Des chasseurs d’un genre nouveau, regroupés en meutes sanguinaires sont à la recherche de chair humaine pour contrer la famine.

Publié en 2006, Cormac McCarthy reçoit pour son roman La Route le Prix Pulitzer de la Fiction, récompense américaine ultime comparable au Prix Goncourt chez nous. Un prix qui rend hommage à l’une des plus belles plumes américaines actuelles, celle d’un auteur discret vivant au Nouveau-Mexique, fuyant la presse et les honneurs et qui connut véritablement le succès en 1992 avec sa Trilogie de la Frontière dont De si jolis chevaux, assurément le tome le plus connu et adapté au cinéma en 2000 par Billy Bob Thornton.

Chez McCarthy on y retrouve cette écriture épurée, sèche, faite de phrases courtes et directes, de dialogues minimalistes en formes de confidences ou de pensées universelles. On pense à Faulkner, à cette veine d’écrivains qui puise leurs racines dans un monde rural dur et sans compromis, de véritables humanistes qui place l’Homme face à ses responsabilités et jusqu’à ses derniers retranchements. Souvenons-nous du personnage de Moss dans No Country for Old men, autre chef-d’œuvre de McCarthy reproduit par les frères Cohen cette fois.

Austère certes, La Route est néanmoins un livre merveilleusement émouvant, direct et passionnant. Un voyage initiatique devenu road-movie grâce au talent de John Hillcoat qui vient d’en faire l’adaptation ciné ( déjà la quatrième d’un roman de McCarthy) avec un casting de rêve : Viggo Mortensen, Charlize Theron, Guy Pearce ou encore Robert Duvall excusez du peu. Sortie prévue pour cette fin d’année chez nous (2 décembre). Sa nomination pour le Lion d’or à la Mostra de Venise permet déjà de penser que le film devrait être cette révélation fort attendue depuis quelques temps déjà. "The road" a davantage séduit, malgré son éprouvante noirceur, le quotidien italien La Repubblica. Cette "superbe adaptation du roman de Cormac McCarthy, est une tranche de puissante horreur", selon le journal britannique The Guardian.

Il vous reste donc quelques semaines pour vous plonger dans cette œuvre coup de poing avant de la voir se matérialiser sur nos écrans. Un livre qui confirme le statut d’écrivain contemporain majeur de Cormac McCarthy et qui devrait vous émouvoir, vous plonger dans la réflexion sur les vraies valeurs d’un monde qui se perd...

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage