L’IMAGE DU JOUR

LE MASQUE DE L’OUBLI de Dean R. Koontz

24 mars 2010 | Par : Damien Taymans

Titre Le masque de l’oubli

Titre original The mask

Auteur Dean R. Koontz, sous le pseudonyme d’Owen West

Année 1981

Genre Fantastique

Editeur Fleuve noir

Année d’édition 2003

Note 3/10

Résumé

Se souvenir de ses vies antérieures est déjà une expérience terrifiante, mais il y a pis, bien pis... Elle avait surgi de nulle part. Au beau milieu de la circulation, se jetant devant les roues de leur voiture. Une adolescente qui n’avait ni passé, ni famille, ni souvenirs. Très vite, Carol et Paul s’étaient sentis irrésistiblement attirés vers elle. Pour eux, c’était l’enfant qu’ils n’avaient jamais eu. En utilisant l’hypnose pour l’aider à recouvrer la mémoire, ils croyaient lui venir en aide. Jamais, ils n’auraient pu imaginer l’horreur tapie derrière le masque de l’oubli.

Paul et Carol forment le couple parfait. La seule chose qui manque à leur bonheur est un enfant. Devenue stérile suite à l’avortement qu’elle a subi plus jeune, Carol souffre de ce vide et prend toutes les dispositions pour que leur demande soit acceptée et que leurs aspirations parentales soient comblées. Sur le chemin pour se rendre chez le gestionnaire de leur dossier, Carol renverse une jeune fille qui s’est littéralement jetée sous les roues de son véhicule. Frappée d’une amnésie passagère, l’adolescente ne peut se raccrocher à un passé qui lui échappe et désespère de retrouver un jour une famille. Attachée aux causes perdues, Carol recueille la jeune fille et la soumet à l’hypnose pour fouiller dans ses souvenirs…

Dean Koontz persévère avec Le masque de l’oubli dans son exploration de l’univers fantastique. Après les invasions d’insectes, les monstruosités foraines et la manipulation cérébrale, le romancier s’attaque cette fois à un grand nombre de phénomènes qui figurent parmi les plus populaires du genre en invoquant la métempsycose, les esprits frappeurs, l’arachnophobie et les phénomènes cataclysmiques qui s’intègrent parfaitement à cette intrigue certes trépidante (le roman est un des plus courts de l’écrivain) mais ô combien convenue. Koontz recycle en effet la palette complète des clichés développés depuis plus de cent ans dans la littérature fantastique : les portes claquent, des bruits suspects se font entendre, la météo se déchaine, des documents importants disparaissent, autant d’avertissements annonciateurs d’une tragédie qui ne tarde que trop, d’autant que els plus aguerris des lecteurs auront tôt fait de découdre cette trame cousue de fil blanc.

La recette n’a pas évolué d’un iota depuis quelques romans : un prologue en décalage (temporel, géographique et thématique) avec le reste de l’histoire qui ne prend du sens que quelques dizaines de pages plus tard, une action éclatée en raison de la multiplicité des personnages, un style tellement épuré qu’il en devient simpliste, une étonnante naïveté au niveau de la psychologie des principaux acteurs (Grace, définie comme ultra-cartésienne, se laisse convaincre par la théorie de la réincarnation en un tournemain). Ceux-ci sont d’ailleurs les grands oubliés de cette œuvre pour le moins expéditive : réduits à de simples ectoplasmes, les personnages sont les dignes héritiers de cette Amérique fantasmée, telle qu’elle est perçue dans le reste du monde par le biais de l’industrie hollywoodienne : Paul et Carol participent à cet « american dream » que l’auteur souligne allègrement en décrivant en long et en large la réussite sociale, intellectuelle et professionnelle de son tandem de héros.

Décalque extrêmement fade des canons du genre, Le masque de l’oubli constitue l’une des plus mauvaises publications de Dean R. Koontz. Seule l’abstention de l’auteur de rallonger la sauce avec un épilogue superflu peut paraître louable. Ou, comme le rappelait ma femme à ses copines hier soir : « Finalement, c’est encore quand il n’y va pas qu’il est le plus compétent » Reste à savoir de qui elle parlait…

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Platform
2020
affiche du film
Werewolf
2018
affiche du film
Play or Die
2019
affiche du film
Ça: Chapitre 2
2019
affiche du film
Cities of Last Things
2018
affiche du film
Impossible Crimes
2019

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage