Jeux

LE RAT DU CLICK - Special Pinball

Le flipper, c’est flippant !

SOMMAIRE

Pinball News.com : le site dédié à l’histoire et à l’actualité mondiale du flipper réel.

Le Flipper Flash : Short Circuit (Adobe Flash) et Tortuga Tales (Unity)

Le Flipper Blockbuster : Farsight Studios & Zen Studios, les deux poids lourds du flipper numérique. Mise à jour : Magic Pixel kft.

Le Flipper Underground Visual Pinball & Future Pinball, les nouveaux Macadam Bumpers.

RETROUVER LE RAT
SUR FACEBOOK

INTRODUCTION

Pinball et jeux vidéo : une histoire d’amour vénéneuse

Si les origines de l’histoire de la simulation de flipper (1) remontent aux années 70, il faudra attendre le milieu des années 80 pour assister à l’avènement des premières simulations au succès populaire. En 1984, Hal Laboratories proposait Rollerball sur MSX. Suivi en 1985 du Cobra Pinball de Cobra Soft pour Oric et Amstrad, ou du Macadam Bumper de Ere (célèbre pour son éditeur de tables) pour Oric, Spectrum, MSX et Commodore. En 1986, Sega investissait les salles d’arcade avec sa borne de simulation Time Scanner (développée dès 1987 sur les ordinateurs). Ces firmes se doutaient-elles alors qu’elles venaient de poser les rouages décisifs d’un des plus grands paradoxes de l’histoire des jeux populaires ? Probablement pas. Si le développement d’ordinateurs familiaux et de consoles de salon de plus en plus performants impliquait fatalement à terme la ruine des salles d’arcade, la chute du marché du flipper n’apparaissait pas encore comme une évidence.

Objet ludique "pop art" dont on attribue les origines à la Bagatelle, une table jeu inventée en France en 1777 (cf L’histoire du flipper (wiki) ou ce bref résumé de Gralon.net), le billard électrique avait su, alors qu’il sortait du long purgatoire de la prohibition aux USA, répondre par l’innovation à la crise où semblait devoir le plonger l’essor des jeux vidéo de la fin des seventies. Ce que son exploitation commerciale perdait en quantité, elle le gagnait en qualité, et le "home video game" n’entrait pas a priori en concurrence avec lui, mais plutôt avec son concurrent direct, le jeu vidéo en salle arcade. La décennie 80’s verra même la naissance de nouvelles firmes, et le début des 90’s, l’apparition de hardwares sur les flippers. En 1992, The Addams Family (Bally) est commercialisé à 20 270 exemplaires, et devient le flipper le plus vendu de tous les temps. Qui aurait pu deviner alors qu’un tel succès était un chant du cygne ?

En signant peu à peu l’arrêt de mort des salles d’arcade, le développement des consoles de salon réduisit considérablement les lieux d’exploitation publique du flipper. Les développeurs de jeux vidéo continuèrent quant à eux leur conquête virtuelle. Au début des 90’s, 21th Century repoussait considérablement les limites du flipper 2D sur Amiga avec Pinball Dreams et Pinball Fantasies, édités par Digital Illusions (futur DICE). Au milieu des 90’s, la relation d’amour ambiguë que nourrissent les développeurs pour le flipper depuis plus de 30 ans atteint une certaine forme d’apogée, et bascule dans le rapport de force conflictuel. Cuning Developement déclare une guerre ouverte à l’industrie américaine du pinball en lançant sur PC la série Pro Pinball, éditée par GT Interactive. Cuning Developement poussera le bouchon jusqu’à fabriquer ses propres flippers afin de les émuler en 3D. Le niveau de réalisme atteint par ces simulations est inouï et unanimement accueilli et salué. Moins cher, moins volumineux, non sujet aux pannes, le flipper virtuel investit l’espace privé. L’avènement familial du PC et la démocratisation générale de l’informatique opérée par Microsoft assènent son coup de grâce à l’industrie du flipper. En 1998, le paradoxe est à son comble : Microsoft lance Microsoft Pinball Arcade, un jeu qui offre sept simulations de flippers de Gottlieb, alors que Gottlieb a fermé ses portes deux ans auparavant. En 1999, Williams, en dépit de capacités encore innovantes, cesse toute activité relative au flipper. Il ne reste plus qu’une seule entreprise de billard électrique au monde : Stern Pinball inc.

Les années 2000 seront celles de la consécration du flipper virtuel. Stern Pinball inc se trouve réduit à un état de survie anecdoctique. De nouveaux développeurs s’engouffrent dans le créneau ouvert par Cuning Developement et Microsoft, et s’envolent. Farsight Studios se spécialise dans l’émulation des flippers réels avec Pinball Hall of Fame : The Gottlieb Collection (2004) et Pinball Hall of Fame : The Williams Collection (2008), alors que Zen Studios vise l’émancipation du flipper proprement numérique avec Pinball FX (2007) et Zen Pinball (2008). En 2006, le flipper réel est officiellement une machine en voie d’extinction qui a droit à un musée à Las Vegas, le Pinball Hall of Fame, déplacé dans des locaux deux fois plus grands en 2009. Alors, flipper, fin d’une histoire d’amour ? Pas si sûr.

La décennie 2010 n’a pas encore atteint sa moitié qu’elle nous a déjà livré de fort belles surprises. Farsight Studios confirme avec The Pinball Arcade sa volonté de reproduction à l’identique, établissant un pont mnésique entre les générations. Zen Studios persiste et signe dans le sens du flipper numérique autonome avec Pinball FX2. La relation d’amour qui lie flipper réel et flipper virtuel n’étant plus à un paradoxe près, il semblerait que le succès du second, après l’avoir étouffée, offre un soupçon de souffle nouveau à l’industrie du premier. 2011 a été marquée par la naissance d’une nouvelle compagnie américaine : Jersey Jack Pinball , fondée par Jack Guarnieri, alors que Stern Pinball inc a annoncé une augmentation de son chiffre d’affaire. D’autres compagnies sont en train d’émerger, comme Heighway Pinball au Royaume-Uni ou Quetzal Pinball en Espagne. Difficile de prévoir ce que nous réserve cette histoire d’amour vénéneuse. Une seule certitude : qu’il soit virtuel ou réel, le venin du billard électrique est dure à l’usure...

Mise à Jour : confronté à de nombreuses difficultés financières, Heighway Pinball a officiellement déposé le bilan en 2018. Quetzal Pinball s’est associé à STR Pinball, une société espagnole spécialisée dans la maintenance et la restauration des flippers, pour commencer en 2018 la production de la table Tokyo Perfect Drift.

(1) Ce dossier, au demeurant sérieux, souffre quelques inexactitudes dans les datations.

Pinball News.com

L’histoire et l’actualité du flipper vous intéresse ? C’est par ici, avec Pinball News.com.

LE FLASH FLIPPER : SHORT CIRCUIT ET TORTUGA TALES

Pour le meilleur et pour le pire, le flipper numérique n’est pas demeuré en reste dans le rayon flashgame, avec même des sites dédiés, tel que The Pinball Zone.net. On retiendra ici deux franches réussites.

Short Circuit

Véritable prouesse pour du flashgame, Short Circuit est un flipper à l’ancienne dont la table possède une vraie personnalité. Fliplash (le site officiel a aujourd’hui disparu de la toile) a développé un jeu qui n’a strictement rien à envier aux plus grosses productions en termes de simulation réaliste. Un must dans sa catégorie, probablement destiné à se volatiliser avec l’obsolescence d’Adobe Flash.

Jouer à Short Circuit

Jouer à Short Circuit (lien alternatif)

Tortuga Tales

Doté d’un niveau d’animation graphique exceptionnel pour du flashgame, Tortuga Tales, tributaire quant à lui du Unity Web Player, lorgne, avec ses missions à débloquer, du côté du flipper orienté jeu vidéo qui caractérise l’approche de Zen Studios.

Jouer à Tortuga Tales

LE FLIPPER BLOCKBUSTER

FARSIGHT STUDIOS : The Pinball Arcade

Depuis 2012, Farsight Studios consolide avec The Pinball arcade sa position de leader en matière de reproduction numérique à l’identique des flippers des marques mythiques Gottlieb, Bally, Williams, et Stern. Une vraie histoire de passionnés. De nombreux plateaux sont déjà disponibles, dont le premier gratuit. Chaque plateau est accompagné d’un petit historique, d’une grille explicative complète, et de divers réglages de paramètres. Vous pouvez essayer tous les tableaux et décider quelle offre vous convient le mieux. The Pinbal Arcade s’adresse autant aux nostalgiques du bon vieux flip, qu’aux gamers désireux de d’accéder numériquement à des tables qui ont contribué à écrire l’histoire du pinball.

Site officiel de The Pinball Arcade

Retrouver The Pinball arcade sur Steam

ZEN STUDIOS : Pinball FX2

Après la première volée de plomb Pinball FX balancée sur Xbox 360 dans les flancs du "Virtual Flipper 3D Boom" des années 2000, Zen Studios frappait en plein coeur les gamers et la critique avec Zen Pinball disponible sur plusieurs plateformes. Dès 2010, c’est la tête du jeu vidéo de pinball qu’il vise avec Pinball FX2. A l’affiche, entre autres, l’obtention des droits de Marvel et Star Wars pour les séries Marvel Pinball et Star Wars Pinball. La logistique est énorme. La promotion spectaculaire et tsunamique. Peu importe ici l’émulation du flipper réel. Le procédé de simulation réaliste étant assimilé, il s’agit surtout de repousser les limites videoludiques du pinball game.

Si le principe fondamental du flipper n’a pas évolué d’un iota (il faut garder la balle le plus longtemps possible, réaliser certaines combinaisons, et faire du score), les plateaux sont totalement investis par les possibilités de level design et de gameplay qu’offre le jeu d’arcade en 3D : personnages animés et missions à accomplir que ne peuvent offrir aucun flipper réel, couleurs, musiques, sfx visuels et sonores qui pètent la tronche. Les plateaux, tous paramétrables, rivalisent de fioritures aux entournures et de soins dans les détails. Le pinball à proprement parler réagit comme un jeu vidéo survitaminé qui intègre une réappropriation de la simulation réaliste de flipper. C’est bel et bien une nouvelle ère du flipper virtuel qui s’ouvre. Grisant lors des premières prises en main, prometteur sur le papier, qu’en est-il vraiment en matière de gameplay ?

Aucun flipper n’autorise à vrai dire le bon vieux jeu intuitif qui faisait le sel de la majeure partie des tables réelles, et nécessite la lecture d’un fascicule qui détient autant les clés de son fonctionnement, que de sa spécificité, moins comme flipper que comme jeu vidéo. Si on met à part quelques jolies exceptions (Sorcerer’s Lair, Telsa, Paranormal, Spiderman, Blade, par exemple), on passe dans Pinball FX2 de plateau en plateau avec le sentiment qu’aucune table ne se distingue réellement des précédentes et des suivantes. Une impression d’absence de singularité particulièrement sensible pour les séries Marvel et Star Wars, visiblement calibrées pour un public conquis d’avance. Derrière le feu d’artifice, les plateaux manquent "d’âmes". On a du mal à "s’y attacher". L’intérêt est ailleurs, dans le fameux gameplay, avec ses missions à accomplir, qui réservent quelques pépites, mais visent finalement beaucoup plus les gamers que les nostalgiques ou les amateurs des vrais flippers. Cette réserve exprimée, l’innovation proprement vidéoludique demeure indéniable.

Mise à jour :

Retrouver le site officiel Zen Studios renommé Zen Pinball.

Pinball FX2 ayant disparu de Steam, vous pouvez retrouver son successeur Pinball FX3.

MISE A JOUR

Dans la lutte commerciale impitoyable pour la première place du flipper numérique, Zen Studios est le studio qui aura fait preuve de la plus grande agressivité en matière de développement et d’édition. Prenant soin de ne négliger aucun des aspects vidéoludiques qui permettent de fidéliser les gamers en ratissant très large au niveau des plateformes, créant des séries qui puisent dans le comics, le cinéma, mais encore dans des franchises vidéoludiques avec Bethesda Pinball, Zen Studios a osé tous les paris, et réussit le tour de force de tisser son propre réseau social. Un accord passé avec Williams, qui le place en concurrence directe avec Farsight Studios, aura fini d’enfoncer le clou. A ce stade, on ne voit pas vraiment ce que l’on pourrait reprocher à Zen Studios en matière de conquête vidéoludique ? N’est peut-être un détail plus relatif au flipper qu’au jeu vidéo en définitive, et qui peut s’appliquer à toute la conquête virtuelle du pinball de ses dernières années ; un détail de taille : la conception des tables, soit la clé fondamentale de l’élaboration d’un bon flipper réel. Combien de tables numériques, une fois dépouillées de tous leurs artifices et fonctionnalités numériques, possèdent-elles cette petite touche inventive qui leur donne une personnalité ? Combien de plateaux numériques édités depuis le début des années 2000 peuvent-ils prétendre rivaliser avec celui du plus ordinaire des flippers ? En matière de création de tables, la grosse production vidéoludique n’est pas encore parvenue à opérer la synthèse entre l’émulation des vrais plateaux de jeu et la création de plateau purement vidéoludique. Bien au contraire, elle a fini par tendre vers sa proposition inverse : le formatage architectural boosté aux artifices numériques. A suivre.

TOKYO PERFECT DRILL (disponible depuis fin 2018), ou quand le flipper, le vrai, nous rappelle ce qu’est fondamentalement un flipper, et ce, quel que soit le nombre d’exemplaires produits : un plateau singulier, ou encore, une oeuvre artistique à part entère.

De son côté, Farsight Studios, en grande perte de vitesse, maintient le cap de sa démarche originale avec Stern Pinball arcade . Si la qualité d’émulation à l’identique est toujours au rendez-vous, le décrochage avec le monde des gamers, plus en quête de nouveautés vidéoludiques que soucieuse de nostalgie flippique, est semble-t-il consommé.

Retrouver Stern Pinbal arcade sur Steam

C’est dans ce vaste programme de conquête vidéoludique que Magic Pixel kft s’efforce de se faire une place au soleil depuis 2016 avec des émulations des flippers Zaccaria

La course aux droits d’adaptations vidéoludiques est en cours...

LE FLIPPER UNDERGROUND : Visual Pinball & Future Pinball

Si Zen Studios règne sans conteste dans le domaine du Blockbuster de plus en plus formaté et adapté à l’étude de marché vidéoludique, c’est probablement du côté du filpper numérique underground qu’il faut s’aventurer pour trouver aujourd’hui la petite touche d’originalité. Un focus s’impose donc sur la scène totalement indépendante du freeware avec les deux usines à gaz de l’éditeur de tables, Visual Pinball (téléchargeable ici dans sa version 3D de 2010) et Future Pinball (téléchargeable ici), deux puissants outils d’édition de vos propres plateaux de jeu. Le procédé n’est pas nouveau. Rémi Huberlot et ERE l’avaient popularisé en 1985 avec Macadam Bumper (vous trouverez ci-joints des émulateurs des versions Spectrum, Amstrad, et Commodore). Les possibilités qu’offrent ces éditeurs/simulateurs sont évidement sans commune mesure avec leur ancêtre. Vous pouvez rejoindre des forums communautaires, jouer et partager vos propres plateaux, et jouer à volonté les plateaux des autres.

C’est Randy Davis (Visual Pinball) qui aura été le premier à ouvrir sérieusement les hostilités en 2000. Avec un éditeur de tables 2D à la fois simple et puissant, et une physique de balle très convaincante, le succès de Visual Pinball fut très vite au rendez-vous. Le logiciel sera rapidement convertible en 3D avec PinName. De nombreux plateaux sont disponibles aujourd’hui en 3D, d’un niveau au minimum équivalent à ce qui s’est fait de mieux dans le domaine du flashgame. Visual Pinball est un logiciel vivement conseillé pour tout néophyte qui voudrait se lancer dans l’édition de tables. De nombreuses extensions sont disponibles. (Cliquez ici pour une étude détaillée de Robinson).

En 2005, Christopher Leathley rebondit sur le concept et propose avec Future Pinball un successeur qui exploite la montée en puissance des cartes 3D. Le travail que nécessite ce logiciel pour élaborer un plateau est considérable, mais le résultat atteint par certains développeurs peut prétendre rivaliser avec les meilleurs jeux sur le marché. A l’exemple de ce que proposent Scapino. Future Pinball a été officiellement mis à jour en 2010. (Cliquez ici pour une étude détaillée de Robinson).

Le "petit club microsoftien underground" de Visual Pinball et de Future Pinball se retrouve principalement sur des sites communautaires tels que VPForums, IRPinball ou PinSim. Le nombre de plateaux jouables est tout bonnement impressionnant. L’entrée ouverte à tous, avec inscription nécessaire ou non selon les sites.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Hellboy
2019
affiche du film
Five Fingers for Marseilles
2017
affiche du film
The Unthinkable
2018
affiche du film
Deadtectives
2018
affiche du film
Iron Sky 2 : The Coming Race
2019
affiche du film
American Animals
2018

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage